Andrew Wiggins agressif, le visage dont les Warriors ont vraiment besoin

Andrew Wiggins agressif, le visage dont les Warriors ont vraiment besoin

Excellent contre les Minnesota Timberwolves, l'ailier des Golden State Warriors Andrew Wiggins a surtout affiché une belle agressivité.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Andrew Wiggins ne sera probablement jamais au niveau des attentes qu'il suscitait à son arrivée en NBA. Cependant, le Canadien a largement les moyens de s'imposer comme un excellent joueur. Mais encore faut-il le vouloir...

Et c'est probablement le plus gros problème chez le talent de 26 ans. Il n'a pas toujours envie de se faire violence. Il n'a pas toujours envie de se faire mal. Par contre, quand c'est le cas, l'ailier des Golden State Warriors peut faire des dégâts.

Pour le match contre son ancienne équipe, les Minnesota Timberwolves (123-110), Wiggins avait envie. Envie de faire mal à ses adversaires. Et on a vite vu la différence...

Cette version d'Andrew Wiggins peut faire décoller les Warriors

Au total, Wiggins a ainsi planté 35 points à 14/16 aux tirs. Sa première période a été tout simplement parfaite : 9/9 dont un gros dunk sur Karl-Anthony Towns. Sur un nuage, il a dicté le tempo et n'a pas hésité à prendre les choses en mains.

Investi et impliqué, il a affiché une agressivité qu'on a malheureusement trop rarement vu dans son jeu au cours de sa carrière. Une nouvelle fulgurance qui rappelle au monde de la NBA qu'il peut devenir un joueur décisif sur un match quand il a la bonne mentalité.

D'ailleurs, après la pause, sa copie n'a plus été impeccable. Il a connu ses premiers ratés aux tirs. Il a perdu des ballons (4). Mais peu importe, il a maintenu un niveau d'agressivité élevé. Et avec cet état d'esprit, le natif de Toronto a incarné une arme essentielle pour les Dubs.

"Andrew a été fantastique. L'agressivité dès le début du match. J'ai aimé son énergie. Évidemment, il était très excité de jouer contre son ancienne équipe. Et nous avons eu besoin de tout ce qu'il nous a apporté : marquer, courir sur le terrain, aller sur la ligne et marquer des paniers à 3 points.

Il a été formidable", a noté son coach Steve Kerr.

De son côté, Wiggins s'est défendu d'avoir eu une revanche à prendre sur les Wolves. Mais le jeune homme avait tout de même envie de briller. Cette fameuse envie qui change tout chez lui.

"Non, pas un match de revanche, un match bien joué contre une ancienne équipe. Un match amusant. Ce jeu est amusant… Affronter son ancienne équipe est toujours un match pour lequel on se réveille excité. Vous voulez bien faire.

Et, plus important encore, vous voulez gagner. C'est l'essentiel. On a gagné et on s'est amusé en le faisant", a-t-il savouré.

Andrew Wiggins lâche deux posters MASSIFS sur Karl-Anthony Towns

Comment le maintenir avec cette mentalité ?

Avec un peu de recul, cette copie XXL de Wiggins a deux effets sur les Warriors : elle est intéressante, mais aussi terriblement agaçante. Avec cette mentalité sur la durée, il pourrait permettre à son équipe de passer un vrai cap. Et on parle de la meilleure formation à l'instant T de la NBA (10 victoires - 1 défaite).

Sauf qu'il n'a jamais réussi à trouver cette constance en 7 ans... Ce sont simplement des flashs de son potentiel. Et ensuite, il retourne dans une forme de léthargie. Attention, Wiggins n'est pas mauvais depuis le début de la saison.

Mais il incarne "seulement" un contributeur "correct" aux points (17 de moyenne). Un statut suffisant pour de très nombreux joueurs de la Ligue. Mais il pourrait faire tellement plus ! Juste en conservant ce visage agressif.

"Je vais envoyer à Wiggs cette photo de lui en train de dunker sur KAT à chaque match, juste avant le match, pour voir si ça l’aide à avoir de l'énergie. Donc, il va avoir 72 messages de moi qui vont arriver, a d'ailleurs souligné son leader Stephen Curry.

Il est capable de faire ça. Il a la présence physique et les compétences nécessaires pour avoir un tel impact sur le jeu en attaque, et en défense. C'était évidemment une soirée efficace. Il a vu des visages familiers de l'autre côté. Ça l'a fait avancer.

On ne peut évidemment pas s'attendre à une soirée aussi parfaite tous les soirs. Mais les intentions, l'énergie et l'agressivité du début à la fin, on aimerait bien voir ça. Cela nous donne un tout autre visage", a-t-il continué.

Les Warriors n'ont pas réussi (pour l'instant) à provoquer un déclic sur la durée chez Andrew Wiggins. C'est dommage et frustrant. Car quand il se comporte sur un terrain comme la nuit dernière, il s'agit d'un show qui fait passer Golden State dans une autre dimension.

Andrew Wiggins, Caruso, Monk : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest