Si Andrew Wiggins était décevant, c’est à cause des Wolves, selon Draymond Green

Les Golden State Warriors ne seraient peut-être pas aux portes des finales NBA sans Andrew Wiggins. Pour Draymond Green, sa réussite montre que ses premières saisons en NBA un peu contrariantes ne sont pas de son fait.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Si Andrew Wiggins était décevant, c’est à cause des Wolves, selon Draymond Green

Andrew Wiggins est l’une des principales raisons pour lesquelles les Golden State Warriors sont aujourd’hui à un match des Finales NBA. Formidable two-way player, il a prouvé sa valeur à plusieurs reprises dans ces playoffs. Pourtant, il y a à peine deux ans, personne n’aurait pu prédire ce scénario.

Dans la série face aux Dallas Mavericks, l’ailier semble avoir atteint son meilleur niveau. Avec des moyennes de 20,7 points, 7 rebonds et 3,7 passes et une superbe défense sur Luka Doncic, "Maple Jordan" impressionne un peu plus chaque soir. Et son énorme dunk sur la tête du Slovène a mis un point d’exclamation sur sa belle campagne.

Cependant, avant son arrivée à Golden State, Andrew Wiggins était souvent qualifié de déception. Premier choix de la Draft 2014, certains le voyaient à l’époque comme le prochain Michael Jordan ou LeBron James. Pendant ses cinq premières saisons aux Wolves, le Canadien a donc déçu de nombreux fans et observateurs.

Andrew Wiggins ou les Wolves : à qui la faute ?

La réussite de Wiggins dans le jeu des Warriors soulève logiquement des questions. Depuis qu’il est dans la Bay Area, son niveau défensif a explosé. De même pour son pourcentage à trois points. Alors qu’il affichait une moyenne de 33,2% à l’extérieur avec Minnesota, il flirte cette saison avec les 40%.

Surtout, cette année marque sa consécration avec une première sélection au All-Star Game — certes polémique, mais tout de même. Par conséquent, ses premières années décevantes seraient-elles à mettre sur le compte de son ancienne équipe ?

En tout cas, pour Draymond Green, le problème ne vient pas de son poulain. Dans une meilleure situation aujourd’hui, Wiggins fait des étincelles. C’est pour lui le signe que les Wolves sont responsables de son échec.

"C’est un mec qui a été critiqué pour avoir été apathique, et ça continue. Nous avons tout entendu. […]  J’ai toujours dit que personne ne parlait des équipes et des organisations dans lesquelles sont les gars. Personne n’en parle jamais, c’est toujours de la faute du joueur. Andrew montre que je ne suis pas bien éloigné (de la réalité) quand je dis ça", a affirmé Draymond Green en conférence de presse.

'Impressionnant et incroyable' : Luka Doncic beau joueur après le poster de Wiggins

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest