Ne sous-estimez pas l’apport de Klay Thompson

Ne sous-estimez pas l’apport de Klay Thompson

Auteur d’une mauvaise performance offensive sur le Game 1 des Finales NBA face aux Cleveland Cavaliers, l’arrière des Golden State Warriors Klay Thompson a été pourtant précieux.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
6 points, 3/16 aux tirs, 0/5 à longue distance et seulement 1 interception. Sur le papier, à la première lecture des statistiques, Klay Thompson a réalisé un match catastrophique lors du Game 1 des Finales NBA remporté face aux Cleveland Cavaliers. De quoi nous inspirer un article à charge pour critiquer sa performance ? Absolument pas ! Car si l’arrière des Golden State Warriors a été brouillon dans le domaine offensif, sa prestation défensive a été primordiale. Elle démontre aussi qu’il reste un facteur essentiel des succès des Dubs.

Mike Brown : "Il faut lui donner un énorme crédit"

Loin de nous l’idée de dire que Thompson a réalisé un superbe match... Non, les grands artisans de la victoire de Golden State restent Kevin Durant et Stephen Curry. Mais depuis le début des Playoffs, l’arrière a été plus en retrait et a clairement souffert dans sa production offensive de l’arrivée de KD en provenance de l’Oklahoma City Thunder. Parfois dénigré et présenté comme désormais le 4ème membre important dans cette équipe (derrière les deux cités précédemment et Draymond Green), le joueur de 27 ans a pourtant réussi à rester indispensable par son apport défensif.

"Les chiffres ne sont pas bons avec ce 3 sur 16 aux tirs... Mais nous devons demander beaucoup de courses à Klay Thompson depuis le début des Playoffs. Il a été obligé de défendre sur des joueurs extérieurs vraiment talentueux. Et il faut lui donner un énorme crédit. Il doit se battre contre les écrans, les coups, il doit contester les tirs, prendre des rebonds. Il tente de tout faire pour nous défensivement. Et offensivement, il continue de jouer son jeu, c’est pour ça que nous l’aimons", a apprécié le coach des Dubs Mike Brown pour le Mercury News.

Avec la faiblesse apparente de Curry de ce côté du parquet, Thompson assure un boulot remarquable pour limiter les dégâts face à Kyrie Irving ou même LeBron James. Grâce à sa polyvalence, il semble même capable de défendre sur certaines actions sur un intérieur - soft - comme Kevin Love, c’est dire l’atout qu’il représente pour cette équipe.

Klay Thompson a accepté ce rôle

Même s’il a eu du mal à le reconnaître publiquement dans ses déclarations, Klay Thompson a vu son rôle évoluer aux Warriors depuis l’arrivée de Durant. Son nombre de tirs par match n’a pas baissé (au contraire, c’est un record dans sa carrière avec 17,6 tentatives par match), mais il est clairement devenu la 3ème option offensive. Peu importe, le Californien a compris qu’il pouvait être un élément indispensable aux Warriors malgré ce statut. Déterminé, il ne laisse rien le déconcentrer, pas même une mauvaise soirée en attaque.

"Je ne peux pas m’inquiéter de ça. Je joue dur des deux côtés du parquet, le plus dur possible même. Même si je manque des tirs, je peux au moins contrôler mon apport en défense. Je tente d’apporter même si ça ne semble pas vraiment le cas dans les chiffres", a-t-il commenté.

Pour la troisième fois de ces Playoffs 2017, il n’a pas dépassé les 10 points (3 fois 6 points d’ailleurs). Et ce n’est pas un souci ! Les Warriors sont tellement puissants offensivement avec Curry et Durant, qu’il n’a pas besoin de forcer son talent. Sa meilleure marque en Playoffs cette année est de 24 points, c’est presque ridicule pour un artilleur comme lui. Par contre, en défense, il sait qu’il doit être à ce niveau pour conduire les siens au titre. Et son "sacrifice" ne passe pas inaperçu dans le groupe.

Il en aura peut-être marre, mais en attendant ça gagne !

"Nous voulons qu’il continue de prendre ses tirs, nous savons qu’il va le faire. Mais sa défense, sur l’intégralité des Playoffs, a été spectaculaire. C’est énorme. Vous attendez le moment où il va ralentir, mais le match continue et il conserve une défense incroyable. Avec ça, nous allons bien nous en sortir", a analysé Draymond Green.

Et si les chiffres peuvent mentir parfois, certains démontrent tout de même l’impact de Thompson. Avec des Cavs limités à 91 points et contraints de concéder 20 turnovers, il est tout simplement impossible de nier l’apport de l’arrière. Le plus fort dans tout ça, c’est que le membre des Splash Brothers peut très bien prendre feu au prochain match et coller 60 pions. Histoire de rappeler à tout le monde qu’il est aussi un monstre offensif. Et si C.J. McCollum a peut-être raison en pensant que Klay Thompson va en avoir marre, le Warrior aura sûrement mis entretemps quelques bagues à sa main...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest