L’arme fatale de Jimmy Butler

Jimmy Butler a effectué son grand retour avec les Chicago Bulls lors de la victoire contre les Minnesota Timberwolves et il a brillé sur la ligne des lancers francs.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
L’arme fatale de Jimmy Butler
Jimmy Butler n'est pas seulement indispensable pour sa défense, il l'est aussi grâce à son apport offensif. Touché au pouce lors de la préparation, il a raté les deux premiers matches des Chicago Bulls, mais il s'est montré décisif pour son retour lors de la victoire de son équipe contre les Minnesota Timberwolves en inscrivant le panier de la gagne. Auteur de 24 points pour sa première rencontre, il a brillé grâce à son intensité et il n'a jamais cessé d'attaquer son opposant. Le résultat ? Un nombre très important de fautes sur lui et 15 lancers francs tentés sur l'ensemble du match, un record en carrière. Grâce à sa capacité à profiter des espaces en contre-attaque, Jimmy Butler est une menace et il provoque les fautes de ses adversaires. Une force saluée par son coach, Tom Thibodeau :
"Il est tellement rapide que vous devez faire faute pour l'arrêter. Il n'a pas peur du contact, il est intelligent. Il a toujours été un gars avec un rapport faute/minutes jouées important, c'est l'une de ses forces. Il est bien plus athlétique, c'est génial pour nous car on est plus rapidement dans le bonus", a expliqué Tom Thibodeau au Chicago Tribune.
Avec plus de 40 lancers francs tentés par les hommes de Thibodeau sur l'ensemble du match contre les Wolves, c'est un atout important dans le jeu de la franchise de l'Ohio. C'est avant tout grâce à son agressivité et à son intensité que Jimmy Butler réalise des différences à la fois défensivement et offensivement. Mais ce n'est pas son genre de tirer la couverture à lui et il a préféré mettre en lumière le travail de ses partenaires :
"Mes coéquipiers me placent dans d'excellentes positions, en transition ou alors en me donnant la balle au poste. Je provoque énormément de fautes, mais ça ne serait pas le cas si j'avais pas ces positions grâce aux belles passes de mes partenaires, surtout qu'ils forcent aussi les adversaires à défendre sur eux."
On ne va pas donner notre avis sur cette déclaration, on va laisser à Joakim Noah le soin de lui répondre :
"Vous pouvez lui dire qu'il est vraiment trop poli, il a tout simplement travaillé dur sur son jeu cet été et c'est vraiment bien de l'avoir parmi nous."
La clé du récent succès de Jimmy Butler, c'est effectivement son boulot acharné de cette intersaison. En effet, l'arrière des Bulls a perdu quelques kilos et il est bien plus rapide (donc plus difficile à arrêter). Avec 8 lancers francs par match lors de la pré-saison, il a progressé dans cet aspect du jeu sur les derniers mois et il devrait en récolter les fruits dans les semaines à venir.
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest