Elisez la baltringue de la semaine

Elisez la baltringue de la semaine

Qui du duo FIBA-Euroleague, de Donald Trump, de LaVar Ball ou des Los Angeles Clippers est la plus grosse baltringue de la semaine ?

LaVar Ball

Forcément, un mec qui est en beef avec Donald Trump, on a plutôt tendance à avoir un a priori positif. Même s’il a un passif aussi lourd que LaVar Ball. Mais au lieu de profiter du capital sympathie que lui confère le président américain cette semaine, le daron le plus relou de l’histoire du basket a décidé de s’en prendre au coaching staff des Los Angeles Lakers. Comme un vulgaire père de U15 qui croit tout mieux savoir que le coach de son môme et qui engueule ses coéquipiers. Sauf qu’on est en NBA. En cause ? Les coaches seraient trop soft avec son fils et ne savent pas le gérer. LaVar l’assure : faut être plus dur avec Lonzo, sinon il se laisse aller et les défaites s’accumulent. C’est d’ailleurs en étant intransigeant avec lui qu’il a permis au rookie d’avoir l’un des shoots les plus… euh non rien. Au final, après avoir donné envie à tous les meneurs de la ligue de se le payer, il fait enfin ce qui inquiétait toutes les franchises NBA avant la draft : le moment où il critiquerait leur boulot. C’était inéluctable – et les Lakers ont d’ailleurs très probablement réfléchi à ce scénario. La réponse de Luke Walton est d’ailleurs parfaite. Il répétait quoi, d’ailleurs, LaVar, à tous ceux qui le critiquaient ? « Stay in your lane » ? « Reste à ta place » ? Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest