CQFR : Atlanta plonge les Sixers dans la crise, Booker est insensé

CQFR : Atlanta plonge les Sixers dans la crise, Booker est insensé

Voici ce qu'il fallait retenir des 2 matches de dimanche en playoffs NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Clippers @ Suns : 114-120
Hawks @ Sixers : 103-96

Philadelphie 3-4 Atlanta

- La belle histoire des Hawks s'est poursuivie cette nuit et on se demande bien où elle va s'arrêter ! Atlanta n'avait jamais gagné un game 7 à l'extérieur dans son histoire (9 défaites), mais a réussi à faire dérailler les Sixers et à créer la sensation à Philadelphie.

On sentait déjà sur les visages et dans le body language des Sixers après le game 5 qu'un fiasco était possible. Il s'est confirmé cette nuit et l'intersaison risque d'être chaude en Pennsylvanie. Mais ça, on en parlera plus tard...

Sur le match en lui-même, les Sixers pensaient avoir fait le plus dur en poussant Trae Young à manquer tir sur tir. Sauf que le garçon a un mental en acier trempé et l'a encore prouvé. Son panier à 3 points dans le money time pour donner 6 points d'avance à son équipe a fait office de poignard et a permis de faire oublier son 5/23 (21 points, 10 passes quand même).

- Autre action décisive, cette interception de Danilo Gallinari sur Joel Embiid, l'Italien concluant lui-même en contre-attaque à 40 secondes de la fin.

- Ben Simmons prend déjà très cher sur les réseaux et auprès de la fanbase des Sixers. L'Australien, auteur de 5 points et 13 passes, a été au coeur d'une action symptomatique que Joel Embiid lui-même a mis en lumière après le match comme fait marquant de la défaite. Alors qu'il était ouvert pour un lay-up, un dunk ou à peu près n'importe quoi, Simmons a choisi... ça. Philadelphie pouvait égaliser sur cette séquence.

- Des fans des Sixers modérés ont déjà trouvé une destination à Ben Simmons. Les autres, moins modérés, sont ceux qui ont jeté des objets sur le terrain à la fin du match et ont déambulé dans les rues au son des "F*** Ben Simmons".

- C'est bien gentil de tirer à boulets rouges sur Ben Simmons, mais Joel Embiid et les autres ne peuvent pas être exemptés de tout reproche. Le Camerounais a certes fini avec 31 points et 11 rebonds, mais il a lui aussi été à côté de la plaque dans le money time et a perdu 8 ballons dans ce match. On veut bien qu'il ait joué avec un genou défectueux, mais d'autres ont compensé ça par du leadership et un travail de l'ombre.

- Parmi les héros du soir chez les Hawks, Kevin Huerter a très bien choisi son jour pour claquer 27 points à 10/18 et donner raison à Travis Schlenk, son GM, qui le voyait déjà comme une future gâchette cruciale le jour où il l'a drafté.

- C'était la fête des pères hier et Trae Young a offert un sacré cadeau au sien après la rencontre.

- Dans la nuit de mercredi à jeudi, les Atlanta Hawks seront donc à Milwaukee pour le game 1 de la finale de la Conférence Est, leur première depuis 2015, lorsque Mike Budenholzer coachait l'équipe. Tiens, des retrouvailles en vue...

Devin Booker superstar, les Suns viennent à bout des Clippers dans un match épique

Phoenix Suns 1-0 Los Angeles Clippers

- On se demandait comment les Suns allaient se comporter dans ce game 1 sans Chris Paul et face à une équipe qui semble avoir eu un déclic 48 heures plus tôt. Réponse : Devin Booker. Oui, pas besoin de grandes phrases, ni d'explications. Devin Booker.

L'arrière des Suns a réussi un match phénoménal et... le premier triple-double de sa carrière. L'ancien de Kentucky aurait pu se contenter d'un petit "TD" pour sa première, mais il ne fait décidément pas les choses comme tout le monde alors que ce sont ses premiers playoffs : 40 points, 13 rebonds, 11 passes à 15/29.

- Les Clippers, qui ont joué sans Kawhi Leonard comme prévu, se sont accrochés et ont failli gommer les 10 points de retard qu'ils accusaient à 2 minutes de la fin, mais les superbes efforts de Paul George (34 points) et Rajon Rondo (8 points et 7 passes) ont échoué de peu.

- Une équipe avec Cameron Payne comme meneur titulaire est donc à trois victoires des Finales NBA. On n'aurait jamais pu l'envisager il y a quelques années, lorsque l'intéressé peinait à trouver une place dans un roster. Payne a encore fait le job avec 11 points et 9 passes.

- DeMarcus Cousins a encore un peu de nasty en lui, comme en témoigne ce poster sur Dario Saric et son regard dans la foulée.

- Comme lors de la série contre Utah, les Clippers n'ont aucune raison de paniquer. Leurs adversaires ont réussi un match quasi parfait, avec des Deandre Ayton (20 pts, 9 rbds) et Mikal Bridges (14 pts) précieux, et malgré ça ils étaient encore dans le coup en fin de match.

- Si quelqu'un connaît le moyen de soigner Kawhi Leonard en express et d'abréger le protocole Covid de Chris Paul pour que l'affiche ait encore plus de gueule et qu'on ait droit à de l'encore plus lourd, qu'il se manifeste. En plus, on a très envie de voir CP3 et Rajon Rondo, grands amateurs de taloches, se friter dans un match à fort enjeu.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest