Lillard, MJ, Kobe : les 10 perfs les plus folles de la NBA moderne

Lillard, MJ, Kobe : les 10 perfs les plus folles de la NBA moderne

Damian Lillard a claqué une perf digne des livres d'histoire. Selon une métrique, il a rejoint une prestigieuse liste de performeurs superstars.

Warrick EriksenPar Warrick Eriksen | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 10Suiv.

Toute la planète NBA est encore sous le choc du match fabuleux réalisé par Damian Lillard mardi dans le game 5 entre Portland et Denver. Si sa copie n'a pas été agrémentée d'une victoire, la manière aberrante dont il a maintenu les Blazers en vie pour finir avec 55 points, 10 passes et 12 paniers à 3 points le fait entrer dans les catégories des performeurs mythiques de son temps.

Il y a quelques années, John Hollinger, l'inventeur du célèbre Player Efficiency Rating, a développé une métrique pour calculer la véritable valeur statistique d'une performance. Il a appelé ça le game score et a pris chaque donnée calculée dans un boxscore, là où les outils habituels se concentrent généralement sur les catégories les plus faciles à quantifier.

Avec un game score de 55.9, Damian Lillard est directement entré à la 5e place des meilleures performances individuelles de l'ère moderne, c'est à dire depuis 1984, saison régulière et playoffs confondus. Voici à quoi ressemblait ce classement jusqu'à ce que "Dame" le fasse exploser en vol.

La réaction enflammée des joueurs NBA à la performance de Damian Lillard

10- James Harden (Houston), novembre 2019 vs Atlanta - 52.4

Ses stats : 60 points, 8 passes, 3 rebonds, 3 interceptions à 16/24, 20/23 sur la ligne, 8 paniers à 3 points

En incluant désormais Damian Lillard, cette perf va malheureusement passer à l'as. Spoiler alert : on reverra le barbu dans ce classement.

Rappelons-nous quand même de ce jour où les Rockets avaient passé un 158-111 à des Hawks en perdition. Le plus terrifiant, c'est que James Harden n'avait eu besoin que de 31 minutes pour compiler ces stats et atteindre un game score de 52.4.

Russell Westbrook était son partenaire au sein du backcourt et n'a jamais réussi à répéter un match d'une telle envergure malgré la multitude de triple-doubles à son actif.

Lire la suite
Préc.1 / 10Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest