Deandre Ayton est-il en train d’esquiver les Suns ?

Blessé à la jambe, Deandre Ayton est absent depuis trois matches mais il se pourrait aussi qu’il refuse de jouer pour Robert Sarver.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Deandre Ayton est-il en train d’esquiver les Suns ?

C’est juste une théorie mais c’est une théorie troublante. Il y a quelques jours, au beau milieu des révélations faites par ESPN envers Robert Sarver, Jalen Rose confiait que le propriétaire des Phoenix Suns avait qualifié Deandre Ayton de « n**** paresseux. » Des mots confirmés par un journaliste local par la suite.

Hasard ou non, le pivot n’a plus joué avec la franchise de l’Arizona depuis. Voilà trois matches qu’il traine une contusion à la jambe et il sera encore indisponible pour le duel avec les Portland Trail Blazers. En réalité, aucune date de retour n’est prévue pour l’instant et son état de santé reste particulièrement flou.

Racisme, sexisme et harcèlement sexuel : enquête sur le boss des Suns !

Il se peut évidemment que Deandre Ayton soit simplement blessé. C’est peut-être même le plus probable. D’ailleurs, il ne semblait pas vraiment à 100% sur le terrain lors de ses dernières sorties. Mais certains fans se demandent s’il n’est pas juste en train d’esquiver les Suns tant que Sarver reste aux commandes.

Encore une fois, c’est seulement une théorie. Mais Ayton et Sarver ont déjà eu un différend pendant l’intersaison. Le milliardaire lui a notamment refusé un contrat max.

On comprendrait tout à fait que certains joueurs soient réticents à l’idée de jouer pour son équipe. Comment les blâmer ? L’enquête des journalistes américains met en lumière le racisme, la misogynie et le sexisme du personnage. Mais on serait tout de même étonné que DA rate des matches pour cette raison. Ou alors, il l’aurait fait savoir publiquement. Dans tous les cas, on ne lui en aurait pas voulu.

En fait, même si la théorie s'avérait fausse, elle soulèverait une vraie question : pendant encore combien de temps les athlètes voudront jouer pour Robert Sarver si les faits reprochés venaient à être confirmés ? Virer un propriétaire n'est pas une tâche aisée. La NBA le sait. Les joueurs aussi. Surtout que contrairement à l'affaire Donald Sterling, la femme de Sarver n'a pas l'air déterminé à donner un coup de main à la ligue...

Du neuf dans l’affaire Sarver : des ex-employés menacés par la femme du proprio ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest