Doc Rivers fâché qu’on lui rappelle qu’il est le champion des craquages en playoffs…

Doc Rivers déteste qu'on lui rappelle qu'il a perdu trois séries de playoffs après avoir mené 3-1. Au point qu'il n'hésite pas à en imputer la responsabilité à ses joueurs à l'époque...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Doc Rivers fâché qu’on lui rappelle qu’il est le champion des craquages en playoffs…

On l'avait évoqué ici et il fallait s'attendre à ce que les médias US, surtout l'impitoyable presse de Philadelphie, vienne rappeler à Doc Rivers le plus embarrassant accomplissement de sa  belle carrière de head coach en NBA : son record de trois séries de playoffs perdues alors que son équipe menait à 3-1. Si les Sixers ne plient pas l'affaire à Toronto la nuit prochaine et se font égaliser à 3-3, le spectre d'une première historique planera au-dessus de sa tête.

Interrogé à ce sujet, Doc Rivers a clairement été offensé et a tenu à livrer sa vérité. Ces trois séries perdues (en 2003, avec Orlando, contre les Pistons, en 2015, avec Los Angeles, contre Houston, et en 2020, toujours avec Los Angeles, face à Denver) ne sont pas vraiment de son fait.

"C'est facile de mettre ça sur moi, mais j'aimerais que l'on raconte toute l'histoire à chaque fois. Mon équipe à Orlando en 2003 était tête de série n°8. Personne ne me donne du crédit pour avoir mené contre les Pistons qui ont gagné le titre (l'année suivante, NDLR). Allez regarder le roster du Magic et je suis sûr que vous direz que c'était un sacré exploit de coaching.

Avec les Clippers en 2015, Chris Paul n'a pas joué les deux premiers matches et a joué sur une jambe ensuite alors que l'on n'avait pas l'avantage du terrain. La dernière fois que c'est arrivé, c'est vraiment la fois où on a fauté, mais c'était dans la bulle.

Tout pouvait arriver dans la bulle, personne n'avait l'avantage du terrain et on aurait joué le game 7 à Los Angeles dans une situation normale. Je sais que je dois toujours faire mieux et je prends toujours mes responsabilités, mais parfois c'est de la faute des circonstances. Gagnons ce game 6 et on n'aura pas à parler de tout ça".

On veut bien comprendre que Doc Rivers n'ait pas envie que sa carrière soit résumée aux effondrements de ses équipes en playoffs. Mais comment ne pas se dire qu'il n'y a pas de coïncidence lorsque l'on sait qu'il est le seul coach auquel c'est arrivé plus d'une fois et que le schéma s'est répété deux autres fois...

Les Sixers en panique après avoir mené 3-0, Doc Rivers sera-t-il le chat noir ultime ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest