Donnie Walsh : « J’ai toujours su que Carmelo Anthony était capable de jouer ainsi »

Opposé à la venue de Melo lorsqu'il était le GM de New York, Donnie Walsh a visiblement changé d'avis.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Donnie Walsh : « J’ai toujours su que Carmelo Anthony était capable de jouer ainsi »
A l’origine de tous les gros trades réalisés par New York ces dernières années, Donnie Walsh, ancien GM des Knicks, aujourd’hui Président des Pacers, s’était positionné contre la venue de Carmelo Anthony, surtout désiré par James Dolan. Pourtant, à l’issue de la victoire des Knicks sur Indiana hier soir, Walsh avait semble-t-il une nouvelle opinion au sujet de l'ancien Nugget.
« J’ai toujours pensé que Melo était un joueur capable de tout faire comme ça », a-t-il confié à ESPN. « Et je pense que les Knicks ont vu qu’ils pouvaient vraiment avoir une bonne équipe s’il était capable de tout faire. Et c’est ce qu’il a fait. Il défend, il prend des rebonds, il fait des passes. Je pense qu’il n’y a rien que Carmelo ne sache pas faire. »
Rappelons tout de même qu'à l'époque, Walsh, au même titre que Mike D'Antoni, alors entraîneur de NY, avait fait part de sa réticence de faire exploser l'effectif de Big Apple pour permettre l'arrivée de l'ailier All Star. Alors à l'issue de la victoire des Knicks sur Indiana hier soir, au moment de livrer son avis sur la question, Melo l’a joué diplomate en se rappelant que c’est tout de même Donnie Walsh qui a finalement conclu le deal avec les Nuggets.
« Pour moi, il s’agissait seulement de venir ici et de faire en sorte que ça marche. Je ne crois pas que j’ai eu à me vendre auprès de Dolan. Au final, Donnie était le gars qui a dit que ça valait le coup. »
Preuve que les Knicks ont décidé de ne plus se laisser perturber par les bruits de couloirs dont raffolent les médias de Big Apple, Melo a recadré les débats sur ses performances actuelles. Et si Walsh a vraiment cru en lui et en ses qualités défensives jusqu’alors insoupçonnées, c’est tant mieux puisque les New-Yorkais sont actuellement irrésistibles dans ce domaine dans le sillage de leur leader.
« Tout le monde sait que je suis capable de scorer, ce n’est pas nouveau. Mais pour moi, être capable de dire : « Allez, je vais maintenant être le leader de l’équipe, je vais défendre, je vais aider. Je vais faire tout ce qu’il faut faire. Je vais me sacrifier sur le terrain », c’était ma motivation à l’approche de la saison et un nouveau départ pour moi. Je suis extrêmement concentré actuellement. »
Et alors que Carmelo Anthony joue certainement le meilleur basket de sa carrière, Walsh a également salué le bon coup des Knicks d’avoir accepté de laisser partir Jeremy Lin pour faire revenir Raymond Felton, un joueur que l'ancien GM de Big Apple ne voulait « vraiment pas abandonner dans un trade » mais qu'il a fini par inclure dans le blockbuster destiné à faire venir Melo et Chauncey Billups. Finalement, Donnie Walsh n’avait que de bonnes idées. Dommage qu’il ne les ait pas appliquées. En tout cas, tout sourit actuellement aux Knicks, un peu moins à Indiana où tout fonctionnait à merveille jusqu'à cet été. Cherchez l'erreur...
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest