Giannis Antetokounmpo, un retour surprise réussi mais insuffisant

Incertain pour le Game 1 des finales NBA en raison d’une blessure au genou, Giannis Antetokounmpo a bel et bien tenu son rang hier soir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Giannis Antetokounmpo, un retour surprise réussi mais insuffisant

Ce n’était donc pas du bluff ! Giannis Antetokounmpo, qui avait fait des progrès significatifs dans sa rééducation une semaine après une hyper extension du genou, se trouvait sur le parquet, en tenue, dès le coup d’envoi des finales NBA hier soir. Un retour express et surprenant, même si cette possibilité n’avait pas été exclue par les Milwaukee Bucks.

Pourtant, ça semblait quand même mal embarqué. Sur les images de sa blessure lors du Game 4 contre les Atlanta Hawks, son genou donne l’impression de tourner… bien méchamment. Difficile de l’imaginer rejouer une semaine après. Et pourtant, c’est donc ce qu’il a fait. Le Grec avait repris le basket samedi dernier, ce qui laissait entrevoir l’espoir de le retrouver sur le terrain au cours de la série. Mais peut-être pas dès le Game 1 !

Il était listé comme « incertain » par sa franchise. Mike Budenholzer refusait évidemment de commenter davantage l’évolution de son état de santé. Du coup, ça pouvait très bien être juste du bluff. Une manière de semer le doute dans le rang des Phoenix Suns. Après tout, les Los Angeles Clippers ont placé Kawhi Leonard en « day to day » tout au long des finales de la Conférence Ouest tout en sachant probablement qu’il ne reviendrait pas.

Mais Giannis Antetokounmpo est vraiment un être humain différent. Quelques heures avant l’entre-deux, les Bucks annonçaient qu’une décision serait finalement prise à la dernière minute quant à sa participation sur la rencontre du soir. Encore une fois encourageant. Et puis, le moment venu, le double MVP était bel et bien là. Sans doute un peu diminué mais présent.

Et encore, ça ne se ressent pas dans les statistiques. Il a terminé avec 20 points, 6 sur 11 aux tirs, 17 rebonds et 4 passes en 35 minutes. Avec un différentiel positif (+1) malgré la défaite de 13 points. Si son genou tient le coup, Antetokounmpo pourrait doucement monter en puissance tout au long des finales. De quoi donner (ou redonner) l’envie d’y croire à tous les supporters de Milwaukee.

CQFR : Chris Paul est déjà trop chaud, Giannis a serré les dents

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest