« Il les protège, aucun d’eux ne sait défendre », un adversaire encense Rudy Gobert

Marcus Morris y est allé un peu fort, mais ses propos montrent bien à quel point il est impressionné par le niveau de Rudy Gobert.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
« Il les protège, aucun d’eux ne sait défendre », un adversaire encense Rudy Gobert

Joe Ingles le disait encore l'autre jour : les gens ne respectent pas assez Rudy Gobert, à commencer par certains adversaires. On se souvient des déclarations d'Anthony Edwards ou de celles de certains analystes, pas plus impressionnés que ça par le niveau du Français. Sur cet aspect, il faut quand même souligner ce qu'a dit Marcus Morris mercredi.

Le joueur des Los Angeles Clippers, nettement battus par le Utah Jazz avec 20 points, 17 rebonds et 2 contres pour Gobert, a expliqué que selon lui le Jazz ne serait pas grand chose défensivement sans son pivot All-Star.

"On les a joués dans une série en 6 matches la dernière fois... C'est toujours la même équipe. Rien n'a changé. Rudy Gobert les protège tous. Aucun d'entre eux n'est vraiment capable de défendre. Ils se tournent vers lui et c'est très dur pour les adversaires. C'est un super joueur qui fait un excellent travail d'anticipation et reste toujours solide".

Les propos de Marcus Morris peuvent paraître un peu durs pour les autres joueurs du Jazz, notamment des types plutôt bons dans la défense sur l'homme comme Royce O'Neal ou Joe Ingles. Cela dit, ce qu'a expliqué Ingles l'autre jour lors de son passage dans le podcast de JJ Redick est assez parlant :

"On est en admiration devant Rudy. Je ne serais pas le défenseur que je suis s'il n'était pas là. Je n'irais pas presser aussi fort sur des adversaires si je n'avais pas conscience qu'il y a Rudy Gobert derrière moi pour protéger le cercle", avait déclaré l'Australien.

Avec ce genre de déclarations, les chances de Rudy Gobert de décrocher une quatrième couronne de meilleur défenseur de l'année gagnent en crédibilité. Depuis le début de la saison, le Français tourne à 15.3 points, 14.7 rebonds et 2.7 contres de moyenne, avec des stats défensives avancées toujours aussi épatantes.

A ce jour, seuls Dikembe Mutombo et Ben Wallace ont remporté le trophée de DPoY à quatre reprises dans l'histoire de la NBA.

Rudy Gobert mal-aimé ? Joe Ingles le défend comme il se doit

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest