Jason Terry : « Le 4ème quart-temps, c’est mon moment »

Jason Terry veut être un mélange de Kevin Garnett et de Ray Allen.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jason Terry : « Le 4ème quart-temps, c’est mon moment »
Jason Terry n’a pas encore disputé le moindre match ni participé au moindre entraînement avec les Celtics, mais il pense déjà savoir exactement à quoi s’attendre à Beantown et quoi apporter à sa nouvelle équipe. En gros, Jet pense qu’il peut être au croisement entre Kevin Garnett et Ray Allen. Car s’il est venu à Boston pour remplacer Ray-Ray dans le jeu, Terry note que leurs personnalités ne pourraient être plus éloignées.
« Je suis un peu plus bouillant », a-t-il expliqué à ESPN. « La personnalité de Ray, son attitude, est très calme, il est toujours posé. Moi je suis comme KG. Je vais communiquer avec le public, je vais apporter mon enthousiasme, ma passion et ça se verra chaque soir. »
D’un point de vue technique, en revanche, Jet sait que Doc Rivers ne l’a pas fait venir pour qu’il joue les intimidateurs et les défenseurs comme KG. Du coup, l’ancien Mav a expliqué qu’il avait déjà commencé à étudier des vidéos de Ray Allen pour voir comment les C’s l’utilisaient et essayer de se préparer au mieux pour être performant le plus rapidement possible.
« J’ai regardé des vidéos de Ray Allen et j’ai observé la façon dont ils manœuvre autour des écrans et dont il les utilise. »
Dans ce secteur, c’est vrai qu’à part peut-être Rip Hamilton et Reggie Miller, peut de joueurs peuvent se targuer de savoir aussi bien utiliser les écrans que Ray Allen et cela implique un travail technique spécifique sur lequel Terry a déjà commencé à travailler.
« Je pense que Doc me demandera de faire certaines choses de la même façon que Ray. Sortir en curl pour prendre un trois-points, c’est un tir très dur parce que tu es en déséquilibre. C’est juste l’un des gestes que je vais ajouter à mon jeu. »
En revanche, Terry ne semble pas du tout impressionné à l’idée de devoir remplacer Allen, ni de devoir prendre des tirs chauds. Où qu’il aille, il clame que le 4ème quart-temps est fait pour lui.
« C’est mon moment. Ton équipe et tes fans comptent sur toi pour ramener la victoire, que ce soit en faisant la passe décisive, en rentrant un tir ou en mettant des lancers francs pour clore le game, c’est ce que je sais faire. Et la raison pour laquelle j’ai autant confiance dans ces situations-là, c’est à cause de tout le travail que je fournis. C’est simplement de la répétition pour moi, c’est une seconde nature. »
Reste désormais à savoir comment la sauce prendra avec KG et Paul Pierce. Le tempérament "tranquille" de Ray Allen semblait un parfait complément aux personnalités plus fougueuses des deux autres membres du Big 3. Avec l'horloge qui tourne de plus en plus vite et un nouveau groupe à initier aux préceptes de "Ubuntu", la marge de manœuvre sera mince et la comparaison pas forcément si facile à assumer...
Afficher les commentaires (30)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest