Jaylen Brown, sa prise de parole essentielle sur le racisme

Jaylen Brown, sa prise de parole essentielle sur le racisme

Actuellement blessé, le jeune talent des Boston Celtics Jaylen Brown a tenu à prendre la parole sur le débat autour du racisme à Boston.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS

Jaylen Brown ne pouvait pas rester sans rien dire. Depuis le début de sa carrière, l'arrière des Boston Celtics a toujours affiché ses convictions avec force dans les médias. Sur des sujets importants, le jeune talent a régulièrement tenu à faire entendre sa voix.

Et ces derniers jours, le racisme à Boston a beaucoup fait parler. Le meneur des Brooklyn Nets Kyrie Irving a lancé le débat en craignant des dérapages racistes pour son retour au TD Garden. Le natif de Melbourne a ainsi évoqué des expériences de racisme à Boston par le passé.

Dans la foulée, Marcus Smart a soutenu Irving, en confirmant cette réalité. Et si le patron des Celtics Danny Ainge a tenté d'esquiver le sujet, Tristan Thompson a également avoué des insultes racistes prononcées par les fans des Celtics aux adversaires.

De son côté, Brown n'a pas voulu se limiter à ces incidents. Blessé pour la fin de la saison, il s'est présenté devant les médias avant le Game 3 face aux Nets (125-119). Sans prendre la moindre question, le natif de Géorgie avait "une vision à partager". Un discours fort. Le voici en intégralité.

Le discours fort de Jaylen Brown

"J'ai vu des choses autour de Boston et le sujet du racisme. Mes proches ont insisté pour que je partage mon point de vue. Je n'ai parlé à personne - Kyrie, Marcus ou Danny Ainge - de mes pensées ou de mon point de vue. Mais je pense qu'il s'agit d'une bonne conversation à avoir.

Je pense que le racisme doit être abordé. Et que le racisme systémique doit être abordé dans la ville de Boston, mais aussi aux États-Unis. Cependant, je n'aime pas la manière dont le sujet a été abordé, en le centrant sur un match de Playoffs.

La construction du racisme, n'est-ce pas ? Il se retrouve utilisé comme une béquille, ou une occasion de réaliser un gain personnel. Je ne dis pas que c'est le cas ici. Mais je pense que le racisme est plus grand que le basket. Et je pense que le racisme est plus grand qu'un Game 3 en Playoffs.

Je veux exhorter les médias à parler de ça de la bonne manière. Parce que lorsqu'il se trouve décrit de cette manière, c'est insensible par rapport aux personnes qui doivent y faire face quotidiennement.

Les constructions et les contraintes du racisme systémique dans notre système scolaire, l'inégalité dans l'éducation, le manque d'opportunités, le manque de logements, le manque de logements abordables, le manque de soins de santé abordables, le symbolisme, la liste est longue.

Je reconnais donc mon privilège en tant qu'athlète. Une fois que vous arrivez au point où l'aspect financier prend le pas sur les expériences auxquelles les gens sont confrontés au quotidien, je veux le souligner également.

Je comprends la frustration en ce moment. J'ai vu ce qui se passe dans le sport et dans les salles. Avec les deux incidents concernant Russell Westbrook et Trae Young, et je suis énervé, pour être honnête.

Je ne pense pas que nous devrions avoir à supporter cela, et je ne pense pas que cela soit acceptable, d'aucune manière. Mais quand je regarde les médias et que je vois ces incidents liés à un cadre de racisme, oui je pense qu'il est important d'aborder ces situations.

Mais si le sujet reste le racisme, je pense que ces incidents ne sont pas comparables, ou ces commentaires offensants ne sont pas comparables à ce que le racisme systémique fait actuellement dans notre communauté et a fait dans le passé. Il est donc important de le situer dans ce contexte.

Je pense, je sais même, que tous les fans des Celtics dans notre salle ne sont pas racistes. Nous avons des gens de tous les horizons, de toutes les ethnies, de toutes les couleurs, qui sont des fans inconditionnels des Celtics.

Donc je pense que décrire chaque fan des Celtics comme un raciste serait injuste. Cependant, à Boston, nous avons beaucoup de travail à faire, sans aucun doute. Le taux d'incarcération est ridicule, la disparité des richesses est embarrassante, l'inégalité dans l'éducation, en particulier dans les écoles publiques de Boston, doit être améliorée.

Il y a un manque de ressources là-bas, un manque d'opportunités. Il faut aussi s'attaquer au problème de la discrimination ici à Boston. Nous devons en parler et les médias veulent aussi le faire. Mais il faut aussi rappeler que dans le monde réel, il se passe des choses bien plus graves que dans une salle de basket.

Je voulais donc absolument partager mon point de vue. C'est mon opinion, bien sûr, et les gens peuvent la contester. Je pense, sans le moindre doute, qu'à Boston, nous avons beaucoup de travail à faire."

Quand Marcus Smart était victime de racisme en sortant du TD Garden…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest