Jeff Green : « Je suis totalement remis »

Jeff Green se dit totalement remis. Sera-t-il la clé pour les Celtics?

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jeff Green : « Je suis totalement remis »
La recrue la plus importante des Boston Celtics pourrait bien être Jeff Green. Certes, Jason Terry est une très belle acquisition, mais c’est peut-être bien le retour de Jeff Green qui pourrait s’avérer décisif dans la saison des C’s. Il y a près d’un an et demi, Green ne tournait qu’à 9,8 pts et 3,3 rbds par match pour Boston, alors qu’après sa saison rookie, il avait toujours mis plus de 15 pts en moyenne. Arrivé en cours de saison 2010-11 dans un trade envoyant Kendrick Perkins à Oklahoma City, Jeff Green a eu du mal à jouer pour une équipe qui avait déjà énormément d’automatismes et devant un public qui n’avait pas digéré le départ de Perk’ :
« Ça n’a pas été facile d’arriver à Boston avec l’étiquette du mec que le staff a échangé avec Kendrick Perkins. Ils jouent ensemble depuis un certain nombre d’année et ont une alchimie et des liens », avait-il expliqué après cette fin de saison compliquée.
Pourtant, malgré des débuts plutôt ratés, Doc Rivers, qui avait souligné que le timing du trade avait plus que déstabilisé son équipe le voyait l’été dernier comme un élément important des Celtics pour la saison 2011-12, son profil lui permettant notamment de soulager Paul Pierce et Kevin Garnett. La suite, on la connaît. Le staff médical lui a détecté un problème cardiaque qui lui a fait rater la dernière saison et forcé à subir une opération de l’aorte. Malgré tout, en l’absence de celui aurait pu être un sixième homme de luxe, les Celtics ont réalisé un parcours impressionnant et ne sont passés qu’à un match d’une nouvelle participations aux Finales NBA. A l’aube de cette nouvelle saison, avec Jason Terry prenant la place d’un Ray Allen vieillissant, les Celtics peuvent toujours nourrir de grosses ambitions et joueront un rôle important dans la conférence Est. Car si Paul Pierce et Kevin Garnett ne sont plus tout jeunes, Jeff Green pourra leur permettre de jouer moins longtemps. L’ancien Thunder affirme en effet être en parfaite condition :
« Je suis totalement remis, je suis partie intégrante de l’équipe, et les médecins m’ont donné le feu vert pour tout », expliquait-il lors d’un événement communautaire auquel participaient quelques Celtics. « Ce par quoi je suis passé l’an dernier, c’est un mal pour un bien. Ça m’a permis de prendre du recul et de regarder les choses avec un point de vue différent. Et maintenant, je veux juste jouer au basketball. »
Ce qu’il a recommencé à faire au cours d’entraînements et de pickup games très intenses avec notamment Rajon Rondo, Jason Terry, Kris Joseph ou encore Dionte Christmas. Des sessions lors desquelles il s’est senti parfaitement à l’aise. Et il est désormais prêt à faire, avec un an de décalage, ce que Doc Rivers attendait de lui pour la saison dernière :
« Mon jeu parle pour lui-même, je suis un gars qui peut jouer différentes positions. Attaquer différentes situations. Je dois juste progresser dans certains secteurs et montrer ces progrès sur le terrain. Les vétérans veulent que je sois agressif parce que ça leur enlève de la pression. »
S’il retrouve son niveau d’Oklahoma City, non seulement il permettra à Paul Pierce et Kevin Garnett de se reposer et d’être encore plus efficaces quand ils seront sur le terrain, mais il permettra également aux C’s de ne pas baisser de rythme quand l’une des stars sera sur le banc. Surtout Doc Rivers pourra mettre par séquence les trois en même temps sur le terrain pour un 5 qui aura de la gueule, avec Rondo et Terry pour constituer le backcourt. Et si les C’s n’étaient pas encore tout à fait cramés ? [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=J09AXcFjIws[/youtube]
Afficher les commentaires (29)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest