Joe Johnson et Miami, une première fois en douceur

Si les premières fois ne restent que rarement dans les légendes, celle de Joe Johnson avec le Heat s'est fait en toute décontraction.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Joe Johnson et Miami, une première fois en douceur
Joe Johnson est un mec tranquille. Relax. Ce n'est pas un hasard s'il est surnommé 'Joe Cool'. Il a quitté des Phoenix Suns en plein boom pour toucher le maximum de pognon possible à Atlanta. Il a guidé les Hawks sans jamais réussir à porter son équipe vers les sommets malgré un contrat colossal. Il a été envoyé aux Nets, l'une des équipes les plus vilaines à regarder jouer. Mais personne ne lui en veut. Parce qu'il est cool. Libéré par Brooklyn, 'JJ' avait l'embarra du choix. Les Cleveland Cavaliers, équipe sous pression dans sa quête du titre, et le Thunder d'Oklahoma City, équipe sous pression à l'approche de la free agency de Kevin Durant, étaient en pole position pour le signer. Mais non, le trentenaire a préféré rejoindre Miami. Une franchise ambitieuse, mais pas au point d'être dans l'urgence. Cool, quoi. Agréable comme le climat floridien et la perspective de retrouver ses amis Dwyane Wade, Amar'e Stoudemire et Udonis Haslem.
"Je connais ces gars-là depuis des années. Je suis très proche d'eux", notait simplement la nouvelle acquisition du Heat au Sun Sentinel.
[caption id="attachment_282589" align="alignleft" width="318"] Dwyane Wade, le genre de mec qui trouve toujours un moyen de ramener ses potes aux soirées.[/caption] A 34 ans, Johnson a fait le choix d'évoluer au plus haut niveau, mais avec ses potes. Compréhensible. Et de quoi faciliter son intégration. Il n'est jamais facile d'ajouter un joueur à la rotation en cours de saison et encore moins lorsqu'il s'agit d'un élément susceptible de passer une trentaine de minutes sur le parquet. Le coach Erik Spoelstra, tout comme Wade et Johnson, a mis en lumière cette période d'adaptation nécessaire pour le joueur et l'équipe. Pourtant, pour sa première, le natif de Little Rock semblait détendu sur le parquet. Bien dans ses baskets. Bien dans son basket. Et c'est en toute décontraction qu'il a planté son premier tir, un shoot derrière l'arc. Dans l'ensemble, sa première sortie sous les couleurs du Heat est plus que positive. Il a cumulé 12 points (à 5/10 aux tirs), 3 rebonds et 3 passes en 30 minutes et a terminé avec un différentiel de +15. Le vétéran a démontré dès son premier match avec Miami qu'il pouvait contribuer pour sa nouvelle équipe. Tout sauf une surprise. Joe Johnson ne réglera pas à lui tout seul les problèmes de spacing des Floridiens - il a marqué le seul trois-points du Heat hier soir (1/8) - mais il est une solution offensive de plus au sein d'une formation qui peine à se créer des tirs. Sans Chris Bosh, Dwyane Wade est parfois esseulé lorsqu'il s'agit de jouer l'isolation. 'Iso Joe', un autre de ses surnoms, excelle sur ce type d'action. Les deux hommes se sont même plutôt bien trouvés hier soir avec une prise à deux au poste bas sur Johnson qui a mené à une coupe et un panier de Wade ou encore un écran de ce dernier qui a libéré de l'espace pour un shoot à mi-distance du nouvel arrivant.

Une bonne première qui en appelle d'autres ?

Avec son expérience et son aptitude à rentrer des paniers en toute décontraction dans le money time - il sait rester zen même quand la pression augmente - Joe Johnson est susceptible d'aider le Heat dans sa course à la troisième place de la Conférence Est mais aussi une fois arrivé en playoffs. Et peut-être même après... Lorsqu'il a cherché à vendre la destination à son ami, Wade aurait insisté sur le rôle qu'il pourrait avoir au-delà de cette fin de saison. Message apparemment bien reçu par l'intéressé.
"J'adorerai terminer ma carrière ici", balançait déjà l'ancien joueur de Boston, Phoenix, Atlanta et Brooklyn.
Le soleil, la plage, des potes, du basket et des playoffs... En fait, tout baigne à Miami pour Joe 'Cool' Johnson.

La première de Joe Johnson avec le Miami Heat

https://www.youtube.com/watch?v=qrXGfmLn8xw  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest