John Wall rêve les yeux ouverts : “On aurait défoncé LeBron en 2017”

John Wall rêve les yeux ouverts : “On aurait défoncé LeBron en 2017”

John Wall est persuadé que les Wizards auraient battu les Cavaliers en 2017 et il se met le doigt dans l'œil.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les Washington Wizards n’ont jamais passé le second tour avec John Wall et Bradley Beal. Et pourtant, le meneur est persuadé que son équipe aurait pu aller jusqu’en finales NBA. Notamment en 2017 quand, selon lui, l’équipe de D.C. avait les armes pour maltraiter les Cleveland Cavaliers.

« Ils ne voulaient pas nous affronter. On allait défoncer LeBron. Je vous le dis, demandez aux joueurs des Cavs, ils ne voulaient pas nous rencontrer ! Kyrie et moi, on aurait fait jeu égal. Je prends Brad [Beal] plutôt que JR. Bron est au-dessus de Trevor Ariza. Kevin Love contre Markieff Morris, je prends Love mais Morris peut poster et shooter à 3. Marcin Gortat est meilleur que Tristan Thompson et nous avions un meilleur banc. »

« On avait Bogie [Bojan Bogdanovic], Kelly Oubre. Tous les matches que l’on a joué contre Cleveland cette saison-là étaient serrés. On n’aurait pas battu les Warriors, ils étaient trop forts. »

Ah lala. Tellement de réactions nous viennent en tête. Déjà, parlons de celles des autres. Isaiah Thomas a d’abord réagi avec un simple « lol. » En effet, IT et les Boston Celtics sont ceux qui ont sorti les Wizards avant de tomber contre les Cavaliers en finales de Conférence. Il a ensuite ajouté que Washington « matchait » mieux avec Cleveland mais pas avec Boston. Il est gentil. Richard Jefferson, qui jouait dans l’Ohio en 2017, a été plus direct.

Déjà, l’argument du poste par poste – bien trop souvent utilisé et surtout par ceux qui peinent à analyser vraiment un match-up – est tellement peu signifiant… l’ironie, c’est que dans son exemple, Cleveland n’est même pas si mal loti. Mais bref. Les Cavaliers étaient de très loin la meilleure équipe de la Conférence Est. La plus complète aussi. Une machine à scorer quasiment sans équivalent, si ce n’est justement les Golden State Warriors AVEC Kevin Durant.

John Wall a l’air de croire sincèrement à ce qu’il dit et il s’est même voulu réaliste en ajoutant que les Dubs auraient gagné le titre même si Washington avait joué les finales. Mais malgré tout son talent, malgré celui de Beal et malgré cet effectif un peu plus chargé que d’autres années, les Wizards restaient honnêtement loin du compte. Et loin derrière les Cavaliers.

John Wall se lâche totalement sur son passage aux Rockets 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest