Julius Randle ou Zion Williamson, c’est qui le plus fort ? La réponse de Charles Oakley

Charles Oakley voit Julius Randle comme une version plus forte de Zion Williamson. Faudrait lui dire que l’un des deux a six ans de moins que l’autre (moi je n’oserais pas lui dire).

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com
Julius Randle ou Zion Williamson, c’est qui le plus fort ? La réponse de Charles Oakley

Les supporteurs des New York Knicks reprennent vie cette saison. Après des années catastrophiques, la franchise retrouve enfin une âme compétitive et elle va disputer les playoffs pour la première fois depuis 2013. Alors ça s’enflamme dans Manhattan et ça se comprend. Charles Oakley, légende des Knicks, apprécie lui aussi. Et il est fier de ses successeurs sous la tunique de la grosse pomme. Il respecte particulièrement Julius Randle, dont il fait les louanges.

« Je pense que Julius Randle est une version plus forte de Zion Williamson. Il peut faire plus de choses. Zion, ce n’est que de la hype dans cette ligue. Mais en playoffs, il sera juste le ‘Greek Freak’. Les défenses feront un mur devant lui. Mais déjà, Zion doit aller en playoffs. »

On ne sait pas pourquoi tonton Charles avait besoin d’envoyer une telle balle perdue sur le jeune joueur des New Orleans Pelicans mais OK. Le message est passé. Sympa pour Zion Williamson, qui déclarait récemment qu’il adorait New York et le Madison Square Garden. Mais bref. Dans l’idée, l’intérieur glorieux des Knicks donne quelques vérités.

Julius Randle est effectivement un basketteur plus complet, même si nous ne sommes pas complètement persuadés qu’il soit tellement au-dessus de Zion. Ensuite, être « juste le Greek Freak » en playoffs… ben c’est déjà sacrément bien ! Après, on comprend l’idée de Charles Oakley. Selon lui, Williamson se repose essentiellement sur sa capacité à aller au cercle et les défenses peuvent peut-être le contrer plus facilement. En attendant, aucune n’y parvient malgré un spacing absolument terrifiant au sein de son équipe.

Surtout, le sophomore n’a que 20 ans ! Six de moins que Randle ! Il est encore loin d’avoir développé son plein potentiel… Mais bon, il faudrait être fou pour aller dire ça à Oakley. Ou avoir au moins le physique de Zion.

Les statistiques impressionnantes de Julius Randle sur la série des Knicks

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest