Jusuf Nurkic, c’est vraiment que du bonus pour Portland

Les Portland Trail Blazers ont sans doute réalisé l'une des plus belles affaires de la saison en dénichant Jusuf Nurkic aux Denver Nuggets un peu avant la deadline.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Jusuf Nurkic, c’est vraiment que du bonus pour Portland
Même avec un bilan mitigé en début de saison. Même avec la troisième masse salariale la plus lourde de la NBA. Et même avec le peu de marge de manœuvre laissée par les contrats d'Evan Turner ou Allen Crabbe, il y a une raison pour laquelle nous ne nous sommes pas inquiétés pour les Portland Trail Blazers. Tout simplement parce que la franchise de l'Oregon peut compter sur l'un des GM les plus talentueux de toute la ligue. Neil Olshey. Le management est toujours à l'affût des bonnes affaires. Il l'a encore prouvé avec un coup de génie réalisé un peu avant la deadline des transferts NBA. Quand les Blazers ont mis la main sur Jusuf Nurkic, nous avions estimé qu'ils avaient fait le meilleur pari. On ne croyait pas si bien dire. Le pivot bosnien a complètement changé la dynamique de sa nouvelle équipe. Les Blazers ont remporté 13 des 19 matches qu'il a disputé depuis son arrivée le 13 février dernier. La différence est encore plus parlante quand elle est ramenée en pourcentages : 41% de victoires avant son transfert, 68% après. Dans son sillage, Portland est peu à peu revenu dans le paysage des playoffs à l'Ouest. Avant de s'emparer de la huitième place de la Conférence hier soir.
"Quand je suis arrivé ici, j'ai dit que nous irions en playoffs. Nous sommes maintenant en bonne position. Et je souhaite de bonnes vacances à ces gars-là", commentait un Nurkic toujours maître de la saillie verbale après la victoire cruciale de son équipe.
Ces gars-là, ce sont ses anciens coéquipiers. Les joueurs des Denver Nuggets, vaincus hier soir. Sans doute encore vexé d'avoir été largué par la franchise du Colorado, Jusuf Nurkic a délivré la meilleure prestation de sa carrière. Lors du match le plus important de la saison. 33 points à 12/15 et 16 rebonds pour un jeune intérieur déchaîné. Impossible à arrêter. Il a rappelé à chaque possession pourquoi les Nuggets ont fait une erreur en le bradant. Portland a cédé Mason Plumlee, son ancien pivot titulaire, et un second tour de draft en l'échange de Nurkic et d'un choix au premier tour en 2017. Une cuvée dite chargée en talents. A l'époque, Plumlee était encore considéré comme le meilleur joueur échangé. Mais la suite des événements tend à nuancer cette prise de position. Les deux joueurs se retrouvent désormais avec des rôles bien différents - plus d'opportunités pour l'un, moins pour l'autre. Mais avec 15 points, 10 rebonds, 3 passes et presque 2 blocks de moyenne en 19 matches avec les Blazers, Nurkic fait déjà plus que Plumlee quand il se trimbalait d'un bout à l'autre du Moda Center. Du coup, ils ont un peu tous les avantages. Jouer les playoffs - s'ils se qualifient - les privera d'un pick situé entre la dixième et la quatorzième place. Mais avec trois choix au premier tour (le leur, celui des Grizzlies et celui des Cavaliers), Portland va quand même pouvoir se renforcer avec des jeunes joueurs. Les dirigeants peuvent aussi monter un package afin de piocher plus haut. Le tout en continuant d'acquérir de l'expérience. La qualification n'est pas encore acquise mais elle est en bonne voie. Le calendrier est clairement à l'avantage des Blazers. Ils disputeront 6 de leurs 8 derniers matches à domicile alors que les Nuggets seront eux 6 fois en déplacement. L'élan est en la faveur de Jusuf Nurkic et de ses camarades. Ce serait une vraie belle revanche s'ils venaient à conserver cette huitième place tout en mettant la main sur trois picks à la draft.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest