Kevon Looney aux Warriors, une re-signature déjà assurée ?

Kevon Looney, l’arme secrète des Golden State Warriors en playoffs, ne devrait pas bouger cet été. Après une très excellente campagne, on s’attend à ce qu’il re-signe dans la baie pendant l’intersaison.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Kevon Looney aux Warriors, une re-signature déjà assurée ?

Après de formidables playoffs, Kevon Looney pourra demander une belle augmentation cet été. Sa production a largement excédé les attentes fixées par son salaire de 5 millions de dollars pour la saison 2021-2022. Plusieurs équipes seraient sur la piste, mais il semble que les Golden State Warriors soient partis pour le re-signer.

En effet, les franchises rivales pensent qu’il sera très difficile de récupérer le pivot, d’après le journaliste Marc Stein. Elles sont pessimistes sur le dossier et s’attendent à ce qu’il trouve un nouvel accord avec les Warriors. Rien de très surprenant, mais une nouvelle rassurante pour Golden State.

"Il a très bien joué pour nous au fil des ans, mais cette année en particulier, il a fait un bond au point de devenir irremplaçable. […] Il a notre appui à tous pour obtenir un très bon contrat. J’espère que ce sera chez nous", a notamment déclaré Steve Kerr, son coach.

Drafté en 30e position en 2015, Looney n’a jamais connu d’autre équipe. Il a décroché cette année son troisième titre avec les Warriors, cette fois-ci dans un rôle beaucoup plus important. L’intérieur est une pièce essentielle du roster depuis des années déjà. Mais il n’avait jamais reçu tant d’attention.

Il faut dire que son impact en Finales NBA a été phénoménal. Ses 5 points, 7,5 rebonds, dont 3,5 offensifs, et 2,7 passes par match ont été très précieux pour son équipe. Surtout, il a joué un rôle crucial en dehors de la box score.

Lorsque Kevon Looney était sur le terrain contre les Celtics, les Warriors ont marqué 113,8 points pour 100 possessions, contre 102,5 quand il était sur le banc. Elle en a encaissé 97 quand il était là pour protéger son cercle, contre 109,4. 52,3 % de rebonds avec le pivot et 46,3 % sans. Les hommes mentent, pas les chiffres. Boston a tenté d’imposer un défi physique à son adversaire, mais Looney était la solution. La kryptonite de Robert Williams.

Ce n’est donc pas une surprise si, après un tel run, d’autres franchises s’intéressent à l’intérieur. Mais sa loyauté semble prendre le dessus. Il devrait ainsi être aux côtés de Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green l’année prochaine, à la conquête d’un back-to-back. Reste à voir si Golden State aura autant de chances avec tous ses agents libres, notamment Gary Payton II et Otto Porter Jr.

Quelles priorités pour les Warriors pendant l"intersaison ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest