Affronter LeBron en Finales, c’est vraiment plus dur que les Celtics 2022 ?

Draymond Green a une admiration sans bornes pour LeBron James. Au point de faire des déclarations que les fans des Celtics pourraient trouver irrespectueuses...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié
Affronter LeBron en Finales, c’est vraiment plus dur que les Celtics 2022 ?

Avant toute chose et pour ne pas donner l'impression qu'il passe son temps à être dans la provocation, Draymond Green respecte les Boston Celtics et l'a déjà répété plusieurs fois depuis le début de la saison et de la série. Mais rien n'y fait. Draymond est devenu tellement proche de LeBron James après avoir été son "ennemi" sur le parquet qu'il place le King sur un piédestal.

Interrogé avant le game 6 sur le challenge que représentait cette équipe de Boston en comparaison des équipes de Cleveland avec LeBron James, l'intérieur des Warriors n'a pas hésité. Selon lui, les quatre oppositions contre les Cavs de LeBron entre 2015 et 2018 (trois victoires et une défaite pour Golden State) étaient bien plus compliquées.

"Mentalement, on ne peut pas comparer ça avec le fait de jouer contre LeBron James. Il est le gars le plus intelligent de l'histoire du basket. Pas l'un des plus intelligents. Le plus intelligent. Donc vous dire que ces Finales contre Boston sont comparables au fait d'affronter LeBron, ce serait lui manquer de respect et un mensonge.

Là, ce n'est pas autant une partie d'échecs que lorsque tu dois affronter LeBron, qui dissèque chaque action dans son ordinateur interne et en temps réel. C'est une qualité que peu de gens possèdent. Peu de gens sont capables de vous donner le moindre déroulé d'actions qui se sont déroulées à un moment donné d'un match, entre la 5e et la 8e minute d'un deuxième quart-temps, sans se tromper.

Les Celtics ont un joueur extrêmement intelligent en la personne de Marcus Smart. Contre lui aussi c'est un peu une partie d'échec et il est le cerveau de l'équipe. J'ai énormément de respect pour lui et pour son QI basket. Donc c'est un challenge, comme le fait d'avoir un coach comme Ime Udoka, très intelligent aussi, en face.

Il y a du challenge, mais comment est-ce que vous voulez comparer ça avec une série contre LeBron James ?".

Pourtant, si les Warriors venaient à l'emporter sur l'une des deux prochaines rencontres, le score serait déjà plus serré que lors deux des trois sacres californiens (4-0 et 4-1 en 2017 et 2018). L'affirmation de Draymond Green peut se comprendre, LeBron dans son prime était un extraterrestre, mais est-ce que l'une de ses équipes a déjà été collectivement et défensivement aussi effrayante que ces Celtics 2022 ?

On peut supposer que Boston aura, encore une fois, entendu le message de Green et voudra y répondre sur le terrain...

LeBron aurait gagné 15 titres s'il avait joué en 1975, d'après Lou Williams

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest