LeBron James veut réformer le Hall of Fame… pour son propre intérêt ?

LeBron James aimerait qu’à l’image des coaches, les joueurs NBA en activité puissent intégrer le Hall of Fame. Ce qui arrangerait l’ambitieuse star des Lakers…

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James veut réformer le Hall of Fame… pour son propre intérêt ?

LeBron James a claqué tous les records et enregistré tous les honneurs possibles et imaginables dans le basketball. A vrai dire, il ne lui manque plus qu’une ligne sur son palmarès : le Hall of Fame. Une formalité, certes, mais pour laquelle la star des Los Angeles Lakers va devoir attendre la fin de sa carrière.

Une incongruité pour le King, à en croire son tweet/X de samedi. Il s’est en effet publiquement demandé pourquoi les joueurs ne peuvent pas intégrer le Hall of Fame pendant leur carrière :

« Pourquoi les joueurs doivent-ils attendre d’être à la retraite pour entrer au HOF ? Les coaches peuvent à juste titre y entrer tout en continuant à coacher. Je me demande quelle est la différence. »

CQFR : LeBron réveille les Lakers, 3-0 pour Morant !

Il est vrai que les techniciens peuvent y entrer alors qu’ils officient toujours sur les bancs de NBA, NCAA ou high school. Gregg Popovich est ainsi entré avec la classe de 2023 tout en continuant à diriger les San Antonio Spurs.

LeBron James n’a donc pas tort. Mais il oublie - à dessein ? - de préciser son propos… Car la règle concernant les entraîneurs n’est pas si simple. Pour intégrer le Hall of Fame, un coach doit avoir fini sa carrière depuis au moins quatre ans ou avoir coaché à temps plein - comme assistant ou head coach - au lycée et/ou en NCAA et/ou en professionnel pendant un minimum de 25 ans.

Concrètement, un coach en activité ne peut y entrer que lors de sa 26e année. Ce qui change pas mal la donne. Il apparaît logique de considérer que l’on puisse juger de manière « définitive » la carrière d’un coach dans ce cas. Si un technicien a été suffisamment bon pendant 25 ans pour mériter le HoF, il y a peu de chances que quelques mauvaises années pour finir sa carrière remettent en cause tout ce qu’il a apporté et démontré auparavant. Surtout, la plupart des grands coaches pendant 25 ans, continuent d’évoluer à haut niveau au-delà.

Les “Au fait, ils deviennent quoi ?” de 2023

Le même raisonnement pourrait être appliqué pour les joueurs à la carrière longue et aux accomplissements conséquents. Rien - hormis des choses hors basket scandaleuses improbables - n’empêchera LeBron James ou Stephen Curry d’intégrer l’institution de Springfield. Pas même deux saisons à moins de cinq ou trois points par match.

Mais de manière générale, s’il y a un grand nombre de coaches qui continuent de coacher à très haut niveau au-delà de leurs 25 ans de carrière, il est plus rare de trouver des joueurs encore fort après, disons, quinze ans de carrière. Ce qui est certes la marque des très, très grands, et donc une raison indubitable pour entrer dans le Panthéon qu’est le HoF.

Mais ce serait aussi instaurer une hiérarchie parmi les membres du Hall of Fame (ce que y sont entrés en étant actif seraient « au-dessus » des autres), ce qui est contraire à l’esprit de l’institution. Surtout que ce serait une hiérarchie dont ne pourraient pas « bénéficier » les anciens. Ce serait même injuste pour les Bill Russell, Kareem Andul-Jabbar, Michael Jordan et tous les autres grands. C’est peut-être cela que LeBron James souhaite ceci dit.

Le King doit en effet se dire qu’être le premier joueur de l’histoire à intégrer l’institution en étant encore actif aurait de la gueule et ne ferait pas de mal dans le débat du GOAT...

Les MVP et gagnants de 2023

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest