Les 15 actions les plus dangereuses et les plus violentes de l’Histoire de la NBA

Les 15 actions les plus dangereuses et les plus violentes de l’Histoire de la NBA

Si la faute de Grayson Allen sur Alex Caruso était stupide, sachez qu'il y a déjà eu bien pire dans l'Histoire de la NBA. La preuve.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

15. Zaza Pachulia

On commence non pas en douceur mais en cachette, en vice, en pute. Il existe des compilations entières des gestes de salopard filou du pivot géorgien. Mais son pas en plus en direction de Kawhi Leonard marque un tournant important dans l’Histoire récente de la NBA. Non pas tellement en raison de la faute en elle-même – nettement moins spectaculaire que la suite du classement – mais pour ses conséquences terribles.

Leonard n’a quasiment jamais rejoué avec les Spurs par la suite. Il s’est blessé sur cette action dangereuse, n’est revenu que pour 9 matches la saison d’après et la gestion de cette affaire l’a mené à demander son transfert de San Antonio direction… Toronto. Tout ça pour mener les Raptors à leur premier sacre en 2019.

On ne le redira jamais assez, foutre ses pieds sous le cylindre d’un gars en extension, quand c’est volontaire, c’est vraiment un truc d’enfoiré.

14. Ron Artest

L’un des coups de coude les plus les plus violents de ces dernières années. Mais ce qui est intrigant, avec cette histoire, c’est que l’on se demande ce qui s’est vraiment passé dans la tête (qui n’aimerait pas savoir ce qui se trame dans son crâne ?) de Ron Artest, alias Metta World Peace à l’époque. Pour le coup, il ne portait pas vraiment bien son nom.

Artest venait de caler un dunk massif sur Serge Ibaka et il avait l’air déterminé pour célébrer d’un poing rageur. Mais... pourquoi ce coup de coude tellement gratuit ???? En fait, le joueur a répété plusieurs fois après coup qu’il ne savait pas que James Harden – sa malheureuse victime – se trouvait derrière lui. Il était tellement dans son monde qu’il assure ne pas s’en être rendu compte. D’où le fait qu’il plaide sa cause auprès des arbitres sur le coup.

La NBA n’a pas blagué avec Artest et elle lui a filé 7 matches de suspension. Sa réputation ne l’a probablement pas aidé dans cette histoire.

13. Shaquille O’Neal

Il y a déjà dû avoir d’autres fautes bien plus méchantes que celle-ci dans l’Histoire de la NBA. Mais par contre, imaginez seulement qu’un Shaq de 2,15 mètres et 130 kilos (heu… 150 ?) vous rentre dedans à pleine vitesse quand vous mesurez 1,83 mètre pour 84 kilos.

12. Derek Fisher

Tiens, encore un joueur des Lakers. Décidément. Après, quand on sait que Luis Scola n’est jamais le dernier pour mettre des coups en douce, on imagine que Derek Fisher voulait faire passer un message.

11. Mardy Collins

Quand le Madison Square Garden se transformait en ring de boxe. Tout part d’une faute de boucher de Mardy Collins, qui envoie JR Smith par terre. Ce dernier s’est immédiatement relevé et tout est parti en vrille. Une mêlée générale, deux ans seulement après la bagarre traumatisante entre les Pacers et les supporters des Pistons au Palace d’Auburn Hills.

L’ironie, c’est que Smith, victime sur le premier contact, a pris 10 matches de suspension contre… 6 pour le joueur des Knicks.

10. Alonzo Mourning

On reste dans de la bagarre avec encore une fois des joueurs de New York. Sauf que là, c’est Alonzo Mourning qui est à l’origine de l’échauffourée avec cette prise de judo complètement absurde. Ah, la NBA à l’ancienne, c’était quand même un sacré délire.

9. Bill Laimbeer

Un peu pour l’ensemble de son œuvre. Le maître du vice, qui illustrait tellement bien les « bad boys » des Pistons.

8. Robert Horry

Il n’y a pas toujours besoin de mettre les mains ou les pieds (on va y venir) pour faire mal à un adversaire. Un gros coup de hanche mal placé – enfin bien placé pour le coup – ça peut en envoyer plus d’un au tapis. Steve Nash a morflé sur ce geste dégueulasse de Robert Horry.

Là encore, cette faute a eu des conséquences assez dramatiques. Mais même pas pour Horry. Plutôt pour les Suns. En se levant du banc, outrés, Amar’e Stoudemire et Boris Diaw ont enfreint les règles de la NBA. Ils ont donc été suspendus un match. Une rencontre de playoffs décisive qui a sans doute coûté la série, et même probablement un titre, à Phoenix.

Alors, on ne peut pas affirmer pour sûr que les joueurs de Mike D’Antoni l’auraient emporté au complet. Mais ça doit être particulièrement rageant de perdre dans ces conditions après avoir subi une agression comme celle d’Horry.

Comment Steve Nash et les Suns se sont fait voler un titre NBA

7. Raja Bell

On reste avec les Suns. Et leur chien de garde, Raja Bell. Considéré comme le « Kobe stoppeur », l’arrière de Phoenix a morflé sur ce premier tour des playoffs. Bryant l’a baladé à plusieurs reprises. Et peut-être que Bell a juste pété un plomb parce qu’il en avait marre de prendre des paniers sur la tronche.

6. Marvin Williams

Une prise d’étranglement alors que son adversaire est en l’air. Purement gratuit, surtout que les Celtics se dirigeaient vers la victoire et allaient sortir les Hawks des playoffs. Marvin Williams voulait juste faire payer quelqu’un. C’est tombé sur Rajon Rondo. Bizarrement, Kevin « Bar Fight » Garnett n’a pas réagi plus que ça.

5. Jerry Stackhouse

Comme Garnett, Shaquille O’Neal n’a pas essayé d’assassiner son adversaire après avoir mangé une faute de l’espace. Certes, il s’est relevé furieux avant que Dwyane Wade le calme direct. Surtout, quand il a vu que c’était Jerry Stackhouse à l’origine de son vol plané, il s’est assagi. Et ça en dit long sur Stackhouse, qui dispose d’une sacrée réputation dans le milieu. Il a notamment cogné Allen Iverson et Kirk Snyder.

4. Karl Malone

On a le sentiment que Karl Malone voulait juste casser la gueule d’Isiah Thomas. Il aurait presque pu lui mettre une droite en fait. Finalement, c’est son coude qui percute le visage du meneur des Pistons, alors que ce dernier était déjà en l’air ! Si ça ce n’est pas volontaire et prémédité…

Thomas est resté quand même longtemps à terre, en sang. Il a eu besoin de 40 points de suture. Son visage était tellement gonflé en rentrant chez lui que sa femme s’est même mise à pleurer en le voyant. Sale.

3. Andrew Bynum

Horrible. Là encore, une agression complètement gratuite. Bynum n’a même pas l’air de regretter son geste sur le coup puisqu’il enlève son maillot et se dirige au vestiaire avant même que les arbitres prennent la peine de l’expulser. Le sang froid du tueur quoi. Il sait ce qu’il vient de faire, il sait ce qui l’attend et il s’en tape. Comme si de rien n’était.

2. Kevin McHale

Kevin McHale trouvait que les Celtics étaient trop softs. Il voulait provoquer une réaction. Mais la violence de l’attaque envers Kurt Rambis. Une vraie faute de taré qui provoque là encore un début de bagarre général. En tout cas, ironiquement, ça a payé puisque ses coéquipiers ont retrouvé une envie de révolte par la suite.

1. Bruce Bowen

Vous avez déjà vu un type contester un tir avec les pieds ? Nous, oui. Bruce Bowen. Une action absolument improbable et super dangereuse qui aurait pu arracher la tête de Wally Szczerbiak.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest