March Madness : Le Power Ranking de BS

March Madness : Le Power Ranking de BS

La March Madness débute cette semaine. Voici notre classement des 10 équipes qui ont le plus de chances d'aller au bout du Tournoi NCAA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / NCAA
La March Madness débute mardi avec un Tournoi NCAA qui va comme toujours nous mettre l'eau à la bouche avant les playoffs NBA. On vous propose ici un classement des 10 équipes qui nous paraissent les plus performantes au moment de lancer les hostilités.

1- Virginia Cavaliers

Si vous espérez trouver de gros prospects NBA dans ce roster, passez votre chemin. En revanche, les Cavaliers ont comme toujours une équipe avec des fondamentaux très solides, des profils complets et un jeu parfaitement adapté à la NCAA. Cette saison, les joueurs de l'excellentissime Tony Bennett (l'un des meilleurs coaches du pays dont on ne parle presque jamais) ont proposé un cocktail d'une efficacité effarante. Virginia a la meilleure défense de tout le pays et arrive à imposer son rythme et sa volonté à tous ses adversaires. Voilà une tête série n°1 indiscutable qui va se lancer dans le Tournoi NCAA avec l'ambition d'aller au bout. L'attaque de UVA, menée par Kyle Guy, a la particularité de commettre très peu de pertes de balle et ne craint pas grand monde sur l'efficacité à trois points. Leur premier match : vs UMBC, vendredi à 2h20 (heure française).

2- Villanova Wildcats

On vous parlait de la force défensive de Virginia un peu plus haut. Pour Villanova, vainqueur en 2016, c'est l'attaque qui prime cette année. Les Wildcats seront encore parmi les équipes les plus attendues, notamment parce qu'ils possèdent deux des meilleurs joueurs sur l'année écoulée. Le meneur Jalen Brunson a de bonnes chances d'être élu National Player of the Year et Mikal Bridges, capable d'évoluer sur les postes 2 et 3, est clairement l'une des têtes d'affiche du Tournoi. Ce dernier, surtout s'il se montre performant dans les jours qui viennent, devrait être un lottery pick de la Draft 2018. Les "noms" ne font pas tout et c'est aussi l'expérience et l'efficacité du groupe de Jay Wright qui lui confèrent l'ambition de gagner un second titre en trois ans. Les détracteurs de Villanova pointeront du doigt une petite lacune parfois rédhibitoire durant la March Madness : les difficultés des Wildcats à aller sur la ligne. Leur premier match : vs un qualifié, jeudi à 23h50.

3- Duke Blue Devils

Ça paraîtra un peu haut à ceux qui ont vu les Blue Devils en action récemment. Mais la troupe de Coach K fonctionnera sans doute à plein régime dans des matches à élimination directe. On n'a pas encore vu leur meilleure forme, mais elle pourrait parfaitement survenir dans ce contexte. La raquette que composent Marvin Bagley, quasiment certain d'être dans le top 3 de la Draft 2018, et Wendell Carter a le potentiel pour écraser tous les adversaires de Duke. Grayson Allen, le joueur le plus détesté du basket universitaire, reste un incontournable à ce niveau et cherchera à finir sa carrière sur un titre, trois ans après le dernier. Il est impossible d'écarter une équipe coachée par Mr Team USA des considérations pour le titre. Leur premier match : vs Iona, jeudi à 19h45.

4- Michigan State Spartans

Les Spartans n'ont pas brillé en saison régulière et ne sont du coup pas forcément aussi bien classés que ne le suggère leur potentiel. Physiquement et sur le plan de l'intensité défensive, Michigan State n'a pas grand chose à envier aux favoris de ce Tournoi. L'ancienne université de Magic Johnson, entre autres, a le meilleur pourcentage de contres du pays et est l'équipe qui concède le plus faible pourcentage de paniers à 2 points. Avec Miles Bridges et Jaren Jackson Jr, MSU sera très surveillé par les scouts NBA. Beaucoup d'entre eux comptent en faire des lottery picks à la fin du mois de juin. Petite interrogation : le manque de compétition depuis la fin du précoce Big Ten Tournament. Les jambes seront peut-être un peu rouillées. Leur premier match : vs Bucknell, samedi à 0h20.

5- Purdue Boilermakers

Voilà une éternité que les Boilermakers (les chaudronniers en VF) n'ont plus fait grand chose de significatif dans le Tournoi NCAA. Leur dernier Final Four remonte en effet à 38 ans... Cette fois, on y croit un peu. Purdue s'appuie sur des vétérans efficaces, des big men productifs (le géant Isaac Haas en particulier) et une adresse extérieure redoutable. Cinq membres de l'effectif coaché par Matt Painter shootent à 39% ou plus from downtown, ce qui est un atout majeur à ce niveau. Les adversaires de Purdue devront aussi surveiller Carsen Edwards, le meilleur scoreur de l'équipe, comme le lait sur le feu. Leur premier match : vs CS Fullerton, vendredi, à 17h40.

6- Xavier Musqueteers

La fac de l'Ohio progresse depuis quelques années déjà et avait surpris tout le monde en atteignant l'Elite Eight l'an dernier. Les Musqueteers sortent de ce qui ressemble fort à la meilleure saison de leur histoire et seront un peu moins outsiders dans l'âme ce coup-ci. La faute à Trevon Bluiett, un super scoreur qui s'est en plus fait une réputation d'assassin dans le money time, mais aussi à JP Macura, son acolyte à l'aile. Xavier possède aussi l'une des meilleures adresses sur la ligne de tout le pays, ce qui ne peut pas faire de mal dans les moments-clés. Là non plus, aucun gros prospect NBA, mais un paquet de joueurs solides que l'on verra gratter des places dans la ligue ou briller en Europe dans quelques années. Leur premier match : vs un qualifié, samedi, à 0h20.

7- Gonzaga Bulldogs

Les Bulldogs ont perdu quatre joueurs majeurs (arrivés en fin de cursus universitaire ou partis en NBA comme Zach Collins) après leur défaite en finale du Tournoi NCAA l'année dernière. Pour autant, Gonzaga a réussi à rester compétitif en donnant plus de responsabilités à des joueurs comme Killian Tillie, qui a explosé après une première saison d'apprentissage. Mark Few s'appuie sur une équipe équilibrée mais tranchante sur le plan offensif, avec un excellent partage du ballon. Les dauphins de UNC en 2017 manquent un peu de profondeur, mais ils ne seraient pas les premiers à aller au bout en mode revanche après une déception. Leur premier match : vs UNC Greensboro, jeudi, à 18h30.

8- Cincinnati Bearcats

Les Bearcats font rarement partie des équipes attendues au tournant malgré un programme sérieux et très bien géré. Pour sa 8e participation consécutive au Tournoi NCAA, Cincinnati a la tête de l'outsider capable de couper des têtes. Avec un bilan de 30 victoires pour 4 défaites, les joueurs de Mick Cronin ont fait des dégâts dans leur Conférence et s'avancent avec confiance dans cette March Madness. Deux atouts majeurs pour eux : la deuxième meilleure défense du pays et la présence de Gary Clark, l'ailier polyvalent élu meilleur joueur de la AAC. Leur premier match : vs Georgia State, vendredi, à 19h.

9- Kansas Jayhawks

L'une des places fortes du basket universitaire est toujours à considérer comme un favori potentiel. Attention toutefois à ne pas voir les Jayhawks trop beaux parce qu'ils font partie des quatre "n°1" de ce tableau. Bill Self a fait des miracles avec un roster bien moins talentueux que ce qu'il a pu avoir en main par le passé. Toutefois, il y a de quoi espérer un joli run pour Kansas. L'attaque est équilibrée, prolifique et expérimentée. Le senior Devonte Graham a tout pour être l'un des joueurs majeurs du Tournoi. On aurait quand même aimé qu'Udoka Azubuike, blessé au genou, soit à 100% dès le début de la compétition, pour apporter un peu plus de consistance aux ambitions de son équipe. Leur premier match : vs Pennsylvannia, jeudi à 19h.

10- Arizona Wildcats

Les Wildcats ont dans leurs rangs le favori pour le 1st pick de la Draft 2018 en la personne de Deandre Ayton. Un intérieur au physique phénoménal et au jeu offensif déjà formidable, qui ne pourra toutefois pas tout faire tout seul durant ce Tournoi. Sean Miller aura besoin de son autre atout majeur, Allonzo Trier (sanctionné puis blanchi après un contrôle positif à un produit illicite) pour atteindre le premier Final Four de sa carrière. Après les remous vécus par la fac cette année, notamment à cause d'Ayton, Miller et Trier, c'est une équipe désireuse de prouver sa valeur qui sera en action pendant cette March Madness. On imagine aussi bien Arizona atteindre le Final Four que sortir sur un upset au deuxième tour. L'équipe-mystère de ce power ranking !
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest