Metta World Peace n’en veut pas aux Knicks

Metta World Peace se prépare à être transféré, au cas où. L'enfant du Queens n'en voudra pas à la franchise de sa ville natale.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Metta World Peace n’en veut pas aux Knicks
[caption id="attachment_122628" align="alignleft" width="300"] Metta World Peace : "Je vais venir à Toronto te botter le derrière, peace."[/caption] Le retour de Ron ArtestMetta World Peace – à New York a fait du bruit cet été. Amnistié des Lakers, le natif du Queens est venu apporter son expérience à la franchise qui lui a préféré Frédéric Weiss en 1999. De retour au pays pour le minimum syndical, le champion NBA (en 2010 avec les Lakers) a eu le droit à un temps de jeu à la hauteur de ses émoluments. Malgré quelques bons passages sur le terrain, Metta World Peace ne passe que très peu de temps sur le parquet. Son nom circule même dans les rumeurs de transferts. Le vétéran est pressenti pour rejoindre Toronto dans le cadre de l’échange incluant Kyle Lowry. Les choses pourraient même s’accélérer dès ce soir, date à laquelle les joueurs signés cet été peuvent être transférer. Artest préfère la jouer Mr Peace.
« Je n’en voudrais pas du tout aux Knicks (s’il est transféré). Ce quoi doit arriver arrivera. Je veux gagner un titre. Je suis venu ici car je voulais gagner une bague à New York. Mon but n’a pas changé. »
Les Knicks sont mal partis dans leur conquête du titre, les Raptors idem. Mas quel que soit, sa future franchise, Metta World Peace trouve la parade.
« Une équipe dans laquelle je joue n’est jamais en reconstruction. Quand vous récupérez Metta World Peace, vous récupérez la mentalité d’un champion. Metta World Peace apporte une bague. C’est tout. »
On espère avoir l’occasion de revoir Metta World Peace jouer pour le titre un jour ou l’autre. Car il faut reconnaître que le personnage est tout de même bien drôle. Via New York Daily News
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest