Mock Draft 2017 : Les lottery picks de BS

Mock Draft 2017 : Les lottery picks de BS

Les GM's peuvent partir en vacances, on a fait le travail à leur place. Voici les choix que devront faire les 14 premières franchises lors de la prochaine draft.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Draft
Il y a quelques jours, on avait simulé la loterie et proposé nos lottery-picks. Maintenant que la loterie a eu lieu, sauvant l'intersaison des Los Angeles Lakers et flattant un peu plus l'ego de Danny Ainge, on y voit un peu plus clair sur les options des uns et des autres. Voici donc les 14 joueurs qui, selon nous, seront appelés avant les autres sur la scène du Barclays Center le 22 juin prochain pour la Draft 2017. Pour le reste du tableau, les workouts et les entretiens individuels risquent de changer encore pas mal la donne avant le jour J.

1- Markelle Fultz -> Boston Celtics

19 ans / PG / 1,93 m  Le meneur de jeu est devenu le joueur central en NBA. Surtout à l’époque du space-and-pace et des picks-and-roll à outrance. Compter sur un point guard dominant est désormais quasiment une obligation pour les candidats au titre. Les talents sur la position sont nombreux et la concurrence est rude. Mais Markelle Fultz a les atouts pour s’imposer comme le joueur ultime au poste un. Il est grand (1,93 m), il a une envergure qui devrait lui permettre de jouer sur plusieurs postes (plus de 2,08 m), il est rapide, il est extrêmement athlétique, il sent bien le jeu, il est adroit et c’est un bon passeur. Le package intégral. Fultz n’a pas vraiment de point faible, même s’il devra étendre son shoot derrière la ligne à trois-points NBA (différente de celle en NCAA) pour vraiment s’affirmer comme un joueur majeur dans la ligue. Mais ce n’est qu’une question de temps et d’expérience engrangée avant qu’il ne s’impose comme l’une des références à son poste. Les Boston Celtics ont tout intérêt à drafter le meilleur joueur disponible. Markelle Fultz correspond déjà au profil. En plus, il est aussi celui qui a le plus de potentiel. De quoi envisager un avenir brillant si les Celtics venaient à conserver leur pick. http://www.dailymotion.com/video/x54yoom_markelle-fultz-washington-highlights-2017_sport

2- Lonzo Ball -> Los Angeles Lakers

19 ans / PG / 1,98 m  LaVar Ball nous a épuisés, mais la réussite lui a souri et il s'est probablement frotté les mains mardi soir. Tout est aujourd'hui réuni pour que Lonzo Ball, fan des Lakers, Californien pur jus et produit marketing à fort potentiel, rejoigne les Angelenos. Luke Walton a compris cette saison que D'Angelo Russell ne serait probablement jamais un vrai chef d'orchestre et qu'il serait plus efficace au poste 2 avec un gestionnaire/passeur à ses côtés. Ball a évidemment quelques lacunes (un shoot curieux, une défense incertaine et un physique un poil léger), mais ce que l'on a vu de lui à UCLA permet de penser qu'il va rapidement tourner autour des 10 passes de moyenne et devenir le créateur et l'organisateur qui manque à beaucoup d'équipes dans cette ligue, dont les Lakers. On ne voit pas comment Magic Johnson, qui a déjà prévenu que l'omniprésence du géniteur ne l'empêcherait pas de drafter le fils, pourrait se tourner vers une autre option. http://www.dailymotion.com/video/x57w9nu_lonzo-ball-fait-grimper-sa-cote-pour-la-draft-vs-stanford_sport

3- De'Aaron Fox -> Philadelphia Sixers

19 ans / PG / 1,91 m Fox n'est sans doute pas le troisième meilleur joueur de cette draft. Un cran plus bas, Josh Jackson paraît avoir un potentiel supérieur. Mais les Sixers ont déjà quelques jeunes talents sur les postes 3 et 4 qu'est capable d'occuper le Jayhawk, à savoir Dario Saric, Ben Simmons ou Timothé Luwawu. On mise donc sur le fait que la famille Colangelo va écouter les doléances de Joël Embiid, qui a répété cette semaine que Philly avait besoin d'un meneur. Epoustouflant avec Kentucky, De'Aaron Fox est capable de mettre la pression sur ses adversaires des deux côtés du terrain et sa maîtrise du pick and roll risque de faire quelques carnages en NBA s'il développe une bonne relation avec Embiid. Son shoot est un vrai problème à ce niveau, mais il tentera de compenser cette lacune par une panoplie complète que d'autres équipes seront ravies d'accueillir si les Sixers passent leur tour. On sait que Kyle Lowry est une option sérieusement envisagée en Pennsylvanie, mais il serait dangereux de tout miser sur l'envie du Raptor de rentrer à la maison alors que son objectif principal est de remporter une bague... https://www.youtube.com/watch?v=AU5pMsE9lWY

4- Josh Jackson -> Phoenix Suns

20 ans / F / 2,03 m Comme expliqué plus haut, Josh Jackson nous paraît mériter un peu mieux que cette 4e place en termes de potentiel. Mais Phoenix est sans doute la meilleure destination possible pour lui et son arrivée ferait un bien fou aux Suns. Athlétique et agressif, Jackson a la particularité de proposer un profil de point forward, une spécificité que beaucoup de GM recherchent aujourd'hui. Ses capacités de playmaker étaient jusque-là un peu sous-cotées et on devrait les voir à l'oeuvre en NBA. Défensivement, le Jayhawk est quasiment ce qui se fait de mieux à ce poste dans cette cuvée, en tout cas autour du périmètre. Un argument supplémentaire pour que n'importe quelle équipe au-delà du top 2 ou 3 se jette sur lui s'il venait à chuter. La seule raison pour laquelle il pourrait effrayer quelques dirigeants se situe sur le plan mental. Certains ont décrit Jackson comme un jeune joueur qui cède facilement à l'agacement et à l'énervement. En dehors des terrains, l'ailier a été accusé d'avoir menacé une joueuse de Kansas et d'avoir causé des dommages matériels à son domicile... http://www.dailymotion.com/video/x54pxqn_josh-jackson-la-pepite-de-kansas_sport

5- Dennis Smith Jr -> Sacramento Kings

19 ans /PG/ 1,90 m Comme beaucoup d'équipes en reconstruction, les Kings ont besoin d'un meneur. Dennis Smith Jr n'est pas forcément le point guard le plus gestionnaire et organisateur de cette draft, mais il est assurément celui qui possède le plus de qualités athlétiques. Sa capacité à dévaster les lignes adverses en transition est sans égale dans cette cuvée et séduira forcément quelqu'un dans le top 10 de cette Draft. Si offensivement Smith est plutôt au point, ce qui conviendra aux Kings dans un premier temps, il a affiché pas mal de lacunes défensives lors de sa seule saison en NCAA. Des doutes existent sur sa capacité à être aussi efficace à la passe que les meilleurs spécialistes du poste, mais ceux-ci existaient autour de joueurs comme Russell Westbrook... A noter que l'ancien joueur de NC State a subi une grave blessure au genou lors de sa dernière année de lycée, une potentielle fragilité qu'il faudra surveiller lors de ses premières saisons dans la ligue. https://www.youtube.com/watch?v=d8SiHjWx2p8

6- Malik Monk -> Orlando Magic

19 ans / SG / 1,91 m On pourrait penser qu'Orlando n'a pas forcément besoin de joueurs de backcourt, mais le Magic ne peut décemment pas laisser passer un talent comme Monk à ce stade. D'autant que l'ancien de Kentucky peut jouer aux deux postes, même si ses caractéristiques se prêtent sans doute mieux au rôle d'arrière. Malik Monk est un shooteur prodigieux mais aussi un finisseur globalement compétent et capable de décoller façon Marsupilami. Le spacing en vigueur en NBA devrait lui permettre de briller sur pick and roll et de montrer qu'il est capable de finir en finesse ou en puissance selon la situation. Les fans du Magic ne seraient pas contre un basketteur alliant efficacité et "spectacularité", eux qui ne savent pas sur quel pied danser avec leur équipe depuis le départ de Dwight Howard. Monk a certes des capacités limitées en défense pour le moment, mais travailler avec Frank Vogel au quotidien devrait l'aider à combler ce manque. https://www.youtube.com/watch?v=xdhRwVnF0k8

7- Jonathan Isaac -> Minnesota Timberwolves

19 ans / SF-PF/ 2,11 m La NBA est de plus en plus tournée vers le small ball et il est temps que les Minnesota Timberwolves se mettent à la page. Jonathan Isaac est le prospect parfait pour compléter l’effectif déjà en place. Avec Karl-Anthony Towns et Andrew Wiggins (et même Zach LaVine et Kris Dunn), la franchise dispose déjà de plusieurs joueurs très prometteurs. Avec son envergure, sa polyvalence et ses qualités athlétiques, Isaac peut former un tandem ultra explosif avec KAT dans la raquette. Le garçon n’a pas eu un rôle offensif très important à la faculté mais il a tout de même trouvé le moyen de compiler 12 pts et presque 8 rbds de moyenne. Il est long mais il peut shooter de loin, ce qui en fait immédiatement un candidat idéal au poste d’ailier-fort fuyant qui manque aux Timberwolves.

8- Frank Ntilikina -> New York Knicks

19 ans / PG / 1,96 m A l'heure actuelle, on ne souhaite à personne de mettre les pieds dans le bourbier que sont les New York Knicks. Encore moins au prospect français le plus talentueux de ces dernières années. Cela dit, voir Frank Ntilikina aider la franchise à redresser la barre est une idée plutôt séduisante. Puisqu'il est peu probable que Phil Jackson offre un contrat juteux à Derrick Rose, New York aura besoin d'un meneur et, à ce stade, le Strasbourgeois est ce qui se fait de mieux. En étant un peu chauvin, on affirmerait presque qu'il vaut mieux que cette 8e position et pâtit de sa nationalité par rapport aux autres "gros" guards de cette cuvée. Sa longueur, sa défense et son intelligence de jeu seront forcément des plus-values importantes pour des Knicks que l'on imagine s'articuler davantage autour de Kristaps Porzingis. En attaque, Ntilikina a une marge de progression importante, mais les fondamentaux sont là et sa réussite en NBA ne fait absolument aucun doute. http://www.dailymotion.com/video/x59n9gg_frank-ntilikina-le-prospect-francais-n-1-en-action_sport

9- Lauri Markkanen -> Dallas Mavericks

20 ans / PF-C / 2,13 m  Un 7-footer européen qui aime s'écarter du cercle pour shooter, ça ne vous rappelle rien ? Les Mavs pourraient être tentés de profiter des (probables) deux dernières saisons de Dirk Nowitzki pour demander au Wunderkind d'encadrer Lauri Markkanen. L'intérieur finlandais a de bonnes mains, un shoot à mi et longue distance déjà assez fiable et une éthique de travail qui a beaucoup plus à la fac d'Arizona pendant une saison. Sur du pick and pop, il peut vite se révéler meurtrier et faire profiter les Mavs de sa panoplie finalement assez moderne. A Dallas, il aurait moins de pression (et probablement moins de temps de jeu) qu'ailleurs, ce qui lui permettrait de se développer dans le calme et sans d'énormes attentes. Sa défense, son footwork et sa capacité à résister à des intérieurs plus costauds sont pour le moment suspects.

10- Jayson Tatum -> Sacramento Kings

19 ans / SF / 2,03 m Souvent annoncé plus haut dans la draft, Tatum a pour le moment un profil un peu "scoreur unidimensionnel" dont n'ont pas vraiment besoin les équipes pré-citées. Sacramento, qui perdra très certainement Rudy Gay durant la free agency, peut en revanche se permettre d'encadrer le développement d'un poste 3 dont les qualités offensives sont déjà épatantes. Tatum, comme il l'a montré tout au long de la saison avec Duke, est un go-to-guy en puissance dont l'arsenal s'améliorera avec le temps. Récupérer un tel potentiel aussi bas serait un très coup pour les Kings, dont l'objectif principal est de monter un groupe de jeunes joueurs autour d'une vraie identité. Restera alors à lui faire développer des qualités défensives pour le moment bien cachées et un shoot à 3 points pas toujours fiable.

11- Justin Jackson -> Charlotte Hornets

22 ans / SF / 2,03 m Les Charlotte Hornets ne veulent pas perdre de temps à se reconstruire. Michael Jordan est un compétiteur et il a déjà manifesté son intention de jouer les playoffs. Il veut peser à l’Est. Du coup, il est possible que les dirigeants se tournent vers un prospect déjà confirmé. Prêt à contribuer au sein d’une rotation. Justin Jackson a 22 ans et il sort d’un cursus universitaire solide à North Carolina. C’est un produit local. Et surtout une gâchette capable d’amener un peu de scoring à l’une des plus mauvaises équipes de la NBA en attaque.

12- Donovan Mitchell -> Detroit Pistons

21 ans / SG / 1,91 m Au niveau énergie, intensité et fighting spirit, Mitchell est peut-être ce qui se fait de mieux dans le haut du tableau. Stan Van Gundy a tout intérêt à se jeter sur cet arrière qui a développé ces derniers mois quelques qualités qui lui permettront de jouer meneur dans certains systèmes. Il n'a pas encore une maîtrise parfaite du chrono et un prise de décisions toujours rationnelle, mais les fans apprécieront vite son culot, son envie de bien faire et sa capacité à claquer des dunks. Surtout à Detroit où ce profil agressif et déterminé a généralement du succès... La difficulté pour lui sera de se fixer à un poste, mais il propose un joli cocktail fourre-tout qui conviendra à pas mal de monde si les Pistons passent leur tour.

13- OG Anunoby -> Denver Nuggets

20 ans / SF-PF / 2,03 m Le "métamorph" de cette draft. Impossible de savoir quel sera son ADN définitif, mais beaucoup voient lui du Kawhi Leonard ou du Draymond Green dans sa capacité à défendre sur toutes les positions et à créer du jeu et du scoring dans le même temps. Anunoby est évidemment très, très loin du niveau des deux stars en question, mais on imagine bien Denver et son goût pour les prospects atypiques (coucou Nikola Jokic) tenter le coup. Au poste 3 ou 4, le Nigérian est du type intrigant et le peu qu'on a vu de lui lors de sa saison chez les Hoosiers nous donne envie qu'une franchise capable de lui donner du temps de jeu le prenne aussi haut.

14- Zach Collins -> Miami Heat

19 ans / C / 2,13 m Le role player ultime. Jamais, sans doute, Zach Collins ne sera la star de son équipe dans cette carrière en NBA qui s'annonce. Mais avec les finalistes NCAA de Gonzaga, le pivot a montré une capacité à impacter le jeu de son équipe des deux côtés du terrain. Propre, énergique et intelligent, Collins est l'assurance de pouvoir compter sur un élément fiable en sortie de banc. Derrière Hassan Whiteside, Miami ne possède pas l'intérieur couteau-suisse qui fait parfois la différence dans les moments-clés. Zach Collins peut être celui-là.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest