Williamson, Barrett et Duke frappent déjà très fort !

Williamson, Barrett et Duke frappent déjà très fort !

Menés par ses trois freshmen, Zion Williamson, R.J. Barrett et Cameron Reddish, Duke a dominé Kentucky en ouverture de la saison NCAA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS / NCAA
La saison NCAA a débuté cette nuit. L'occasion d’apercevoir pour la première fois quelques unes des futures stars de la draft 2019. Bilan express.

Les Blue Devils ont trois phénomènes

Pour comprendre à quel point Duke dispose d’un véritable « Big Three » à l’échelle de la NCAA, il suffit de jeter un œil à la plupart des Mocks Draft pour 2019 : les trois joueurs les plus fréquemment annoncés aux trois premières places portent tous les couleurs des Blue Devils. Alors, certes, il y a plusieurs mois et toute une saison universitaire pour faire bouger les classements d’ici juin. Mais Mike Krzyzewski a trois pépites sous ses ordres. Trois prospects qui seront très attendus en NBA l’an prochain. Et ils ont tous les trois brillé cette nuit lors du duel avec Kentucky. R.J. Barrett, considéré comme le futur premier choix de la draft, a inscrit 33 points (13/26 aux tirs) avec aussi 4 rebonds et 6 passes. Son camarade Zion Williamson, un « freak » athlétique comme il y en a peu dans ce monde, a posté 28 points (11/13) avec 7 rebonds et quelques dunks de mammouth. Le plus discret mais néanmoins talentueux Cameron Reddish a fini avec 22 points et 4 interceptions. 83 points à eux trois et une équipe des Wildcats atomisée, pliée par la force de frappe impressionnante de Duke (118-84). https://www.youtube.com/watch?v=jkECLk6biwQ Cette rencontre est d’ailleurs le symbole d’un passage de témoin entre les deux programmes. Il fut une époque où John Calipari attirait tous les meilleurs lycéens à Kentucky (Anthony Davis, John Wall, Karl-Anthony Towns, DeMarcus Cousins et compagnie). Cela fait maintenant trois ans que la fabrique à « one-and-done » a été délocalisée en Caroline du Nord. Sauf qu’il y a rarement eu un trio de freshmen aussi excitant et intrigant que celui de Duke. Barrett, Williamson et Reddish sont bien partis pour nous faire vibrer toute l’année.

Dans les autres matches NCAA

- Kansas confirme son statut. Les Jayhawks sont désignés comme les favoris en ce début de saison. Ou, du moins, la faculté a hérité de la tête de série numéro un. Avec un premier test d’emblée contre Michigan State. Les joueurs de Bill Self n’ont pas déçu. Ils l’ont emporté (92-87) avec notamment une très belle prestation du freshman Quentin Grimes. Pour l’instant annoncé dans le top dix de la draft 2019, le jeune homme a compilé 21 points (6 tirs à trois-points) et 4 passes pour ses débuts avec Kansas. - Gonzaga déroule. Privés du français Killian Tillie, absent plusieurs semaines en raison d’une blessure à la cheville, les Bulldogs n’ont fait qu’une bouché d’Idaho State cette nuit (120-79). Le Japonais Rui Hachimura (un nom de personnage de jeu vidéo) a planté 33 points. L’autre représentant de l’Hexagone installé à Spokane (là où se situe le campus), Joel Ayayi, a inscrit 4 points à 2/2 aux tirs en 8 minutes. - Frenchy toujours, Yves Pons a marqué 7 points et pris 5 rebonds avec Tennessee, facile vainqueur de Lenoir-Rhyne (86-41). - Des débuts timides pour Nassir Little. Présenté comme un potentiel choix dans le top cinq de la draft, le jeune homme a été plutôt discret même s’il n’a pas manqué d’efficacité. Il termine avec 7 points (3/5), 2 rebonds, 3 passes et 2 blocks en 20 minutes. Il faut dire que Little est entouré de plusieurs bons joueurs déjà confirmés en NCAA comme Luke Maye (20 pts). Les Tar Heels de North Carolina ont d’ailleurs débuté avec une victoire contre Wofford (78-67). - Le champion en titre sans trembler. Villanova a battu Morgan State assez nettement cette nuit (77-100). - Bol Bol en double-double. Une phrase tellement logique. Pas seulement pour le « jeu de mot » mais aussi parce qu’avec sa taille (2,21 m) et son potentiel, le fils de Manute Bol devrait aligner d’autres performance à plus de 10 pts et 10 rbds au cours de la saison. Il est l’un des principaux prospects de cette cuvée. Maladroit (4/12 aux tirs et 4 ballons perdus), il a tout de même terminé avec 12 points et 12 rebonds, contribuant ainsi à la victoire d’Oregon contre Portland State (84-57). - Romeo Langford brille pour sa première. Quel nom de star en puissance d’ailleurs. Le freshman d’Indiana a inscrit 19 points et les Hoosiers ont battu Chicago State (104-55). - Le phénomène Mac McClung s'est déjà illustré avec un énorme dunk pour ses débuts avec Georgetown. https://www.youtube.com/watch?v=B-GyzdQ4D6I
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest