Nikola Jokic : un triple-double de moyenne historique en playoffs

Avec son triple-double de moyenne en playoffs, Nikola Jokic rejoint un club très fermé dont il constitue une anomalie historiquement.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Stats
Nikola Jokic : un triple-double de moyenne historique en playoffs

L’exploit le plus important est collectif : les Nuggets disputeront, à partir du 1er juin, leurs premières Finales NBA. Mais il ne faut pas non plus oublier l’individuel et les records. Nikola Jokic est désormais le joueur qui a réalisé le plus de triple-doubles sur une campagne de playoffs et affiche même un triple-double de moyenne en postseason :

  • 29,9 points
  • 13,2 rebonds
  • 10,1 passes

Dans l’histoire de la ligue, seuls trois autres joueurs avaient déjà réussi à compiler au moins 10 points, 10 rebonds et 10 passes de moyenne en playoffs, d'après les données de Basketball Reference. Oscar Robertson (1962) et Russell Westbrook (2017, 2021), les deux spécialistes du domaine, l’ont déjà fait. Mais les deux meneurs sont sortis dès le premier tour avec leur équipe.

Jason Kidd est celui qui s’approche le plus de la performance du Joker avec son triple-double sur 12 matches. Mais ses 14,6 points, 10,9 rebonds et 10,9 passes de moyenne ne lui ont pas permis d’aller au-delà des demi-finales de conférence avec les Nets. Contrairement au pivot de Denver, il a été arrêté par LeBron James à ce stade de la compétition.

Michael Malone se souvient de l'arrivée de Nikola Jokic : “Il était hors de forme”

Nikola Jokic, la crème de la crème

Sorti victorieux de son duel avec le « King », Nikola Jokic emmènera pour sa part un triple-double de moyenne en Finales NBA pour la première fois de l’Histoire. Et, au-delà de cet accomplissement, sa ligne statistique a quelques particularités.

Tout d’abord, il est le seul intérieur de cette liste très exclusive, qui n’était jusqu’ici composée que de meneurs. C’est donc assez logique qu’il en soit aussi le meilleur rebondeur, avec 13,2 prises par rencontre, ainsi que le passeur le moins prolifique. Il en est surtout le meilleur marqueur avec 29,9 points, devant Robertson et ses 28,8 unités. Jokic est aussi, de loin, le plus efficace avec ses 54,4 % aux tirs et 47,1 % à trois points.

À bien des égards, les chiffres du leader des Nuggets sont historiques. Avec ses 10,1 passes par match, l’équilibre de cette ligne de statistiques est cependant précaire, et il pourrait ne plus remplir les critères de ce petit club après les Finales. Il faudra, quoiqu’il arrive, garder en tête ce niveau de domination et de polyvalence absolument All-Time, même sans le label « triple-double ».

Jokic et Denver historiques, quel avenir pour LeBron ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest