Joakim Noah a trouvé sa Kryptonite

On pensait que Joakim Noah ne craignait personne dans cette ligue chez les pivots. Nene a prouvé le contraire sur cette série.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Joakim Noah a trouvé sa Kryptonite
Ce n'est pas peu dire que Joakim Noah s'est pris pour Superman cette saison avec Chicago. Meilleur défenseur de l'année, meilleur rebondeur et passeur des Bulls, All-Star pour la 2e fois, "Jooks" aurait presque mérité de jouer avec une cape et un slip rouge par-dessus son short. Rien ni personne n'a été en mesure de le freiner durant la saison régulière et les louanges qu'il a récoltées sont tout sauf imméritées. Mais comme tout super-héros qui se respecte, l'international français a son point faible, sa substance verte venue d'ailleurs pour l'empêcher de rayonner. Pour le coup, la sienne vient du Brésil et porte une barbe et des tresses. On avait laissé Nene passablement énervé dans le game 3, après une altercation avec Jimmy Butler. Quelques jours avant de suspendre Donald Sterling à vie, la NBA s'était fait la main sur l'intérieur des Wizards en l'écartant pour un match. Une situation qui avait d'ailleurs particulièrement réjoui Joakim Noah, tout fanfaron et marmonnant quelques vannes à ses adversaires à ce sujet au sortir des vestiaires.
"On dirait bien que vous allez perdre Nene pour un match les gars. Quel coup dur ! Ca sent mauvais pour vous les mecs…"

Indiana et Atlanta peuvent trembler

L'ancien Gator aurait sans doute du s'abstenir. Sans le Sud-Américain, Washington a remporté le game 4. Avec lui, les Wizards se sont qualifiés pour les demi-finales de Conférence sur le parquet de l'United Center. Nene a, comme depuis le début de la série, été un facteur déterminant dans le succès de son équipe. Poste haut, poste bas, en attaque ou défense, le #42 a fait passer un sale quart d'heure à son vis-à-vis, prenant le relais d'un Marcin Gortat dominant lors du match précédent. Avec 20 points (10/17), 7 rebonds et 4 passes dans ce game 5, Nene a pesé. L'Auriverde a en plus aidé à limiter Joakim Noah à 3 shoots réussis sur 8 tentés. C'est à peine s'il a souffert face à l'énergique Taj Gibson, qui s'est logiquement mis sur son dos pour arrêter le massacre. Absent pendant 29 matches en cumulé cette saison, Nene a tout de même trouvé le temps pour enregistrer 14.2 points et 5.5 rebonds de moyenne. Mieux, son expérience a reboosté un groupe qui ne savait pas trop à quoi s'en tenir au moment d'aborder ces playoffs. Avec lui, Washington peut même espérer contrarier son futur adversaire en demi-finale. Qu'il s'agisse des Pacers, où Roy Hibbert est inexistant, ou des Hawks, qui tentent de faire oublier l'absence d'Al Horford avec Pero Antic, le rapport de force parait en faveur des Wizards à l'heure actuelle...  
Afficher les commentaires (17)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest