Phoenix a une vraie arme anti-Nikola Jokic, mais est-ce que ça suffira ?

Eteindre Nikola Jokic est utopique. En revanche, les Suns ont un joueur qui pose de réels problèmes au Serbe : Deandre Ayton.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Phoenix a une vraie arme anti-Nikola Jokic, mais est-ce que ça suffira ?

Nikola Jokic sera très certainement élu MVP dans quelques jours. Le Serbe est évidemment la raison principale pour laquelle les Denver Nuggets croient en leurs chances de poursuivre leur route en playoffs, eux qui affronteront les Phoenix Suns à partir de lundi. Gêner le "Joker" est souvent mission impossible, puisqu'il trouve toujours le moyen de peser sur les rencontres. Mais si une équipe a quelque chose qui ressemble de près ou de loin à du poil à gratter pour lui, c'est sans doute Phoenix.

Ce week-end, Nikola Jokic a avoué que Deandre Ayton, le pivot des Suns, était l'adversaire qui lui avait posé le plus de problèmes cette saison. Le Bahaméen a été bon cette saison, mais à moins d'avoir regardé avec beaucoup d'attention les oppositions entre Phoenix et Denver, son statut d'arme anti-Jokic n'est pas une évidence. Et pourtant...

Cette saison, Nikola Jokic et ses coéquipiers ont affronté les Nuggets à trois reprises. Le pivot All-Star y a inscrit en moyenne 25.7 points et 13 rebonds à plus de 50%, pour deux victoires et une défaite. Sur le papier, pas de quoi y voir forcément une appréhension de les retrouver. En réalité, les choses sont un peu différentes lorsque l'on se penche sur les moments de ces rencontres où Jokic a été directement défendu par Ayton.

Nikola Jokic, un MVP en démonstration constante

Face à l'intérieur des Suns, le probable futur MVP n'a marqué que sur 13 de ses 38 tirs et n'a pas été une seule fois sur la ligne des lancers, lui en tente 6 par match en moyenne cette saison. En termes de true-shooting percentage, Jokic est à 51.8% en présence de Ayton et à... 75.8% lorsque le n°1 de la Draft 2018 n'est pas sur le terrain.

Bien entendu, Deandre Ayton ne pourra pas tenir 48 minutes au marquage exclusif de Nikola Jokic. Les autres intérieurs des Suns qui ont dû s'occuper de freiner l'intéressé ont pris le bouillon, comme tout le monde. Il est simplement intéressant de voir que sur des moments spécifiques, notamment si le match est serré, Monty Williams a normalement de quoi déranger un peu Jokic.

Le souci pour Phoenix sera de limiter les autres gâchettes de l'équipe, comme Michael Porter Jr, puisque si Jokic a du mal à scorer, il se muera instantanément en pourvoyeur de caviar.

Le premier match de la série aura lieu à Phoenix dans la nuit de lundi à mardi à 4 heures du matin. On hâte de voir ce que ce match-up entre Nikola Jokic et Deandre Ayton va donner.

Quoi qu'il arrive, Deandre Ayton est la bonne surprise des Suns

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest