Preview 1er tour : Memphis Grizzlies Vs Portland TrailBlazers

Les Memphis Grizzlies et les Portland TrailBlazers se retrouvent pour un premier tour de playoffs qui s'annonce chaud-bouillant entre deux formations décimées par les blessures.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Preview 1er tour : Memphis Grizzlies Vs Portland TrailBlazers
Qui sortira vainqueur de la série Grizzlies-Blazers ? Difficile à dire tant l’opposition entre le 5ème et le 4ème à l’Ouest s’annonce comme un duel d'éclopés. Sur le papier, Memphis, bien qu'affaibli, possède néanmoins une longueur d’avance face à une formation orégonienne décimée par les blessures. Invaincus face à Portland depuis le 30 mars 2014, les hommes du Tennessee, qui attendent toujours des nouvelles rassurantes de Mike Conley (touché au pied) et de Tony Allen (cuisse), font figure de favoris au vu des blessures qui ont dernièrement frappés leur adversaire. Difficile en effet de prédire quel sera le cinq présentés par les Blazers lors du Game 1 (dimanche soir, à 2h, heure française). Déjà privé de Wesley Matthews, Terry Stott pourrait être contraint de se passer des services d'Arron AfflaloChris Kaman (dos), et surtout de Nicolas Batum (genou), tous les trois incertains pour le coup d’envoi des playoffs. Memphis saura-t-il profiter des absences du camp adverses pour prendre le dessus dans la série ? Difficile à savoir au vu de la deuxième partie de saison réalisée par des Grizzlies, longtemps seconds à l’Ouest avant de baisser en régime pour finalement terminer à une inconfortable cinquième place. Un classement qui n’empêchera pas Marc Gasol et sa bande de bénéficier de l’avantage du terrain face à une équipe au bilan inférieur (55-27 pour les Grizzlies, 51-31 pour les Blazers), héritière de la quatrième place grâce à son titre de champion de Division. Un avantage déterminant pour Memphis qui s’appuiera sur ses traditionnelles valeurs défensives pour tenter de mettre à défaut l’adresse extérieure de son adversaire tout en limitant l’activité de LaMarcus Aldridge, danger numéro 1 à l’intérieur. Les Blazers n’ont toutefois pas l’intention de se faire sortir au premier tour après une saison aussi aboutie. Malgré les nombreuses blessures qui ont frappé l’effectif tout au long de la saison, les joueurs de Terry Stotts ont clôturé l’exercice 2014-205 avec le septième meilleur bilan d’une Conférence Ouest toujours aussi dense. Et si des cadres comme Nicolas Batum ou LaMarcus Aldridge retrouvent la pleine possession de leurs moyens en postseason, tous les espoirs seront permis. Notons néanmoins que Memphis l’a emporté lors des quatre confrontations entre les deux équipes en saison régulière. De quoi orienter encore davantage les pronostics en faveur de Grizzlies qui auront certainement à cœur de prendre leur revanche, un an après leur douloureuse élimination en 7 manches face à OKC…

Les forces en présence

Memphis Grizzlies

Mike Conley : Incertain dimanche soir, sera-t-il en mesure de rivaliser avec Damian Lillard sur une jambe ? Jeff Green : Il sera l'un des facteurs X de la série malgré un dos qui le fait souffrir. Tony Allen : Atout défensif majeur des Grizzlies, il a été préservé en fin de saison en vue des joutes des playoffs. Sa présence sera évidemment l'une des clés de la réussite de Memphis. A condition qu'il soit en 100%... Marc Gasol : Le cadet des frères Gasol a été le moteur des Grizzlies en première partie de saison. Touché à la cheville, parviendra-t-il à retrouver son influence en postseason ? Zach Randolph : La présence du protecteur de cercle en chef des Grizzlies ne sera pas de trop pour contenir les assauts de LaMarcus Aldridge et sa bande. Indispensable.  Banc Vince Carter : plutôt discret cette saison, Vinsanity est-il rincé ou en a-t-il gardé sous la semelle pour les playoffs ? Kosta Koufos : un solide rebondeur et une belle garantie en sortie de banc. Surtout si Marc Gasol est diminué. Courtney Lee : un bon défense et un shooteur fiable capable de planter ses 10 pions par match. Beno Udrih : Les Blazers gardent un mauvais souvenir de l'ancien Knick, qui avait parfaitement assuré l'intérim en l'absence de Mike Conley. Nick Calathes : Moins en vue cette saison, le sosie capillaire de Kosta Koufos aura un rôle essentiel à jouer si Mike Conley doit retarder son retour. JaMychal Green : L'ancien Spur devra se contenter de miettes en postseason. Jon Leuer : De moins en moins utilisé à l'approche des playoffs, il sera une solution de repli supplémentaire sur un banc déjà bien garni. Jordan Adams : a intégré la rotation en fin de saison. Un rookie intéressant, en témoignent ses 19 points en 22 minutes face aux Warriors. Russ Smith : Débarqué de NOLA à la mi-saison, il n'a joué que 6 matches avec les Grizzlies. Suffisant pour décrocher un billet au premier rang pour les playoffs. Jarnell Stokes :Le rookie bagarreur devra lui aussi se contenter d'une place sur le banc de touche.

Portland TrailBlazers

Cinq majeur Damian Lillard : Le All-Star devra hausser le ton en défense pour prendre sa revanche sur Mike Conley qui l'a maltraité en saison régulière. Arron Afflalo : Blessé à l'épaule droite, il manquera au moins le Game 1. Nicolas Batum : En difficulté cette saison en raison de pépins physiques à répétition, l'homme à tout faire de Rip City s'est à nouveau blessé au genou à quelques jours des playoffs... Robin Lopez : L'ennemi numéro 1 des mascottes est aussi (et surtout) un sacré rebondeur un travailleur infatigable à l'intérieur. Un atout majeur face à la paire Marc Gasol - Z-Bo. LaMarcus Aldridge : Le Boss a serré les dents toute la saison pour permettre aux siens d'être au rendez-vous en avril. A lui de prouver qu'il peut désormais les porter en playoffs. Banc : CJ McCollum : Censé assuré l'intérim en attendant le retour d'Arron Afflalo, il attaquera lui aussi les playoffs avec un bobo à la cheville. Steve Blake : Un vétéran fiable, la caution expérience de Rip City. Chris Kaman : La bûcheron des Blazers a mal au dos mais ça ne devrait pas l'empêcher d'aller au charbon. Joel Freeland : Un autre guerrier barbu. Meyers Leonard : Il a démontré d'étonnants progrès cette saison tout en se découvrant une passion pour le shoot à longue distance. Allen Crabbe : Son QI défensif et sa capacité à se mettre au service du collectif ont conquis Terry Stotts qui pourrait être tenté d'élargir son rôle en cas d'absence d'Arron Afflalo. Tim Frazier : un rookie signé en fin de saison. Alonzo Gee : Débarqué dans le cadre du trade d'Arron Afflalo, toujours précieux en sortie de banc.

La star à suivre : LaMarcus Aldridge

L’une des clés de la série sera évidemment l’état de forme de LaMarcus Aldridge. L’homme fort des Blazers a été le moteur des siens cette saison malgré une blessure au pouce et une autre, plus récente au pied, qui l'ont empêché de s'exprimer pleinement en deuxième partie de saison. Pierre angulaire du système offensif des Blazers, l’intérieur All-Star (23,4 points, 10,2 rbds cette saison) sera-t-il capable d’afficher le même niveau en playoffs ? Pas sûr que Marc Gasol et Zach Randolph l’entendent de cette oreille…

Le duel à suivre : Mike Conley vs Damian Lillard

Si la bataille devrait faire rage à l'intérieur, le duel entre Mike Conley et Damian Lillard pourrait également s'avérer déterminant dans la série. Victime d'une blessure à la cheville et absent lors des quatre derniers matches de saison régulière, le meneur des Grizzlies sera-t-il suffisamment rétabli pour supporter le rythme de son homologue All-Star ? Ce dernier ne se privera certainement pas de mettre la pression d'entrée sur un adversaire direct qu'il n'a jamais réussi à dompter en trois confrontations cette saison.

L'avis de l'expert des Grizzlies

Tommy Duquenne, responsable du compte Memphis Grizzlies FR (@Grizzlies_FR)
« La saison régulière est terminée… et il était temps qu’elle se termine. Pas loin de la chute libre depuis le All-Star Week-End, nos Grizz accrochent finalement la cinquième place et un premier tour contre Portland, la seule équipe qui réussit à avoir plus de blessés que nous. La malédiction de Rip City qui perdure. On va se le dire tout de suite, le forfait de Wesley Matthews est triste… mais il nous retire quand même une sacrée épine du pied. Le gars fait partie du gang des « Grizzlies Killer », ce fameux groupe de joueurs qui ont tendance à faire des énormes cartons face à nous, donc ce n’est pas plus mal s’il manque à l’appel. Portland est la seule équipe du Top 8 de l’Ouest que l’on a sweepé en saison régulière et compte tenu des ogres sur lesquels on aurait pu tomber d’entrée de jeu, on ne va pas s’en plaindre. Maintenant, ça ne sera pas la même chose en Playoffs, on l’a vu l’année dernière, c’est pas facile de se coltiner Aldridge et Lillard. Si c’est pas l’un qui s’occupe de te scorer 46 points dès le Game 1 c’est l’autre qui t’achève au buzzer du Game 6.   Les Blazers ont fini la saison en roue libre, on ne sait pas comment ils vont attaquer les PO mais il faudra impérativement réussir l’entame de la série. Profiter de l’avantage du terrain, des possibles absences (on parle de Afflalo out pour les deux premiers matches) et du retour de ceux qui ne sont pas à 100% pour prendre les commandes et ne pas se mettre en danger.   On avait peur pour la cheville de Marc Gasol mais son match à 33 points pour conclure la saison nous donne un bon bol d’air, sans lui l’équation n’aurait pas été la même. Reste encore la problématique du backcourt où l’on attend encore le retour de Conley et Allen pour retrouver notre 5 majeur au complet. Pour Conley ça devrait le faire mais c’est un peu moins sûr pour notre « Grindfather » Tony Allen. Z-Bo sera là pour son barfight annuel, Jeff Green devrait faire plaisir à voir également et puis surtout il y a notre banc qui devrait inquiéter celui de Terry Stotts, faille de Portland depuis quelques temps même si les arrivées de Blake et Kaman ont un peu nuancé le problème.   Pour gagner la recette est simple : imposer notre rythme sur demi-terrain pour ne pas laisser Portland enflammer le match, limiter leur adresse à 3-pts comme en saison régulière et bombarder la peinture. Avec ça on passe en 6 matches et on donne rendez-vous aux Warriors dans quinze jours. #GrizzNation »  

L'avis de l'expert des Blazers

Naël Alaustoiny, responsable du compte Blazers France #JK25 @BlazersFr
« Pourquoi on va sortir les Grizzlies : - Lillard va aller chercher un des 2 premiers matchs à Memphis en l'absence de Conley en début de série. On devrait assurer les G3 et G4 à la maison, et chercher un des 3 matchs restants. Tranquillement. - LMA est un top 3 poste 4 cette saison, et va démonter ce semblant de raquette que forment Zibo et Gasol. - Les cheveux de Robin Lopez. - Nic Batum passe en mode Serbie. 20-6-6 sur la série. Minimum. - Meyers Leonard est sur la meilleure période de sa carrière. Il a finit sa saison à 50-40-90 - Lillard va enfin se mettre à défendre. On y croit, le gamin est déterminé en avril. - 0-4 en saison face aux Grizzlies ? Pas un problème. Les séries sont là pour être stoppées. -Kendrick Lamar disait "I used to be jealous of Arron Afflalo". On va enfin comprendre pourquoi sur cette série. - Les séries défensives de Playoffs à l'Ouest, c'est fini, on l'a vu l'an dernier. Dans une série à moins de 180 points, on a aucune chance, mais on va imposer un gros ryhtme, et on va bouger les Oursons. - On préfère que Lillard se fasse sortir des Playoffs par Curry que par Conley. »  

Les confrontations en saison régulière

28 décembre 2014, Portland TrailBlazers 99-112 Memphis Grizzlies Invaincus depuis neuf rencontres, les Blazers avaient vu leur belle série s'interrompre un soir de novembre face aux Grizzlies, leaders à l'Ouest. Marc Gasol était alors en mode MVP (26 pts, 7 rbds, 9 pds) et Mike Conley avait frôlé le triple-double (21 pts, 10 rbds, 9 pds). [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=Abo0nqf5hDE[/youtube] 17 janviers 2015, Memphis Grizzlies 102 - 98 Portland TrailBlazers En l'absence de Mike Conley, c'est Beno Udrih qui avait enfilé le costume de bourreau. Auteur de 17 points à 7/7 et décisif grâce à deux gros shoots dans le money time, le meneur remplaçant des Griz' avait fait vivre un enfer à Damian Lillard, limité à 9/26 aux tirs. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=1BsG6iB8PMg[/youtube] 22 février 2015, Portland TrailBlazers 92-98 Memphis Grizzlies Privés de LaMarcus Aldridge, les Blazers avaient concédé une troisième défaite face à leur bête noire. Un joli succès collectif pour Memphis puisque tous les joueurs du cinq majeur ont terminé à 10 points ou plus ce soir-là. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=zS_OAbL3XuI[/youtube] 21 mars 2015, Memphis Grizzlies 97-86 Portland TrailBlazers [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=zS_OAbL3XuI[/youtube] Une soirée à oublier pour Terry Stotts, déjà privé de Wes Matthews qui avait perdu ce soir là LaMarcus Aldridge et Nicolas Batum, tous deux sortis sur blessure. Les 27 points de Damian Lillard n'auront pas suffit pour venir à bout à la bande à Jeff Green (23 pts) qui se hissait ce soir là à la deuxième place à l'Ouest.

Jeu-concours adidas

Participez à notre grand jeu-concours en partenariat avec adidas. Pronostiquez les vainqueurs de chaque série du premier tour des playoffs pour gagner une paire de D Rose, un Jersey NBA Replica ou des abonnements à REVERSE. Rendez-vous à cette adresse : https://www.basketsession.com/adidas/

Afficher les commentaires (20)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest