Ray Allen sur Lance Stephenson : « De la bouffonerie »

Les frasques de Lance Stephenson ne sont pas vraiment du goût de Ray Allen qui considère que le jeune arrière des Pacers nuit surtout à sa propre image.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Ray Allen sur Lance Stephenson : « De la bouffonerie »
S'il avait préféré éviter d'allumer les stars du Heat dans la presse après la démonstration LeBron James sur le parquet dans le Game 4, Lance Stephenson a de nouveau joué les casse-pieds à l'occasion de la cinquième manche de la série. Au sommet de son art, "Born Ready" a multiplié les provocations la nuit dernière, allant même jusqu'à souffler dans l'oreille du King pour tenter de le déstabiliser. Une attitude qui a visiblement porté ses fruits puisque le quadruple MVP a n'a jamais existé (seulement 7 petits points inscrits) dans une partie logiquement remportée par les Pacers, toujours en vie dans la série. De quoi ravir le jeune arrière d'Indiana, heureux d'être parvenu à agacer ses adversaires.
« Mon plan était d’entrer dans leur tête, sous leur peau et de jouer un basket physique pour aider mes coéquipiers à gagner le match. Nous devons jouer physique et faire tout ce qui est possible pour gagner. Mes coéquipiers sont derrière moi. On a tous bien joué. Je suis juste content d’avoir gagné ce soir. »
Un sentiment que ne partagent évidemment pas ses adversaires, à commencer par Ray Allen. En bon vétéran, l'ancien Celtic met d'ailleurs en garde son vis-à-vis d'Indiana et l'invite à faire preuve de plus de maturité.
« C’est juste de la bouffonerie. Nous sommes des joueurs donc nous sommes professionnels et nous essayons de faire notre travail sur le terrain. Il est jeune. Il va grandir. »
Et si Lance Stephenson a l'impression de pénétrer l'épiderme des stars floridiennes, Ray-Ray considère qu'il faudra bien plus que quelques provocations infantiles pour empêcher Miami d'atteindre ses objectifs.
« Mais encore une fois, ce n’est pas ce qui nous écartera de ce que nous avons à faire. Nous connaissons nos systèmes de jeu. Il donne une mauvaise image de lui. La seule chose que nous avons à faire, c’est notre job. »
On doute fort que les conseils de Ray Allen soient suivi par un Lance Stephenson qui devrait encore nous gratifier de quelques frasques dans un Game 6 qui s'annonce sous haute tension entre les deux finalistes de la Conférence Est. Source : Bleacher Report  
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest