Rudy Gobert, un DPoY qui en impose !

Rudy Gobert, un DPoY qui en impose !

Sur ce début de série de Playoffs face aux Los Angeles Clippers, l'intérieur du Utah Jazz Rudy Gobert assume son statut de DPoY.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Jeudi, Rudy Gobert a remporté, pour la troisième fois de sa carrière, le trophée de meilleur défenseur de l'année. Une distinction individuelle amplement méritée pour l'intérieur du Utah Jazz, leader défensif de la meilleure équipe de la NBA sur la saison régulière.

Pour fêter cette réussite, le Français a activement participé à la victoire des siens face aux Los Angeles Clippers (117-111) la nuit dernière. Désormais, la franchise de Salt Lake City domine les débats dans cette série (2-0).

Et sur ce match, il a ainsi compilé 13 points, 20 rebonds (record en carrière en Playoffs) et 3 contres. Une nouvelle performance de qualité pour le joueur de 28 ans.

Un impact défensif MONSTRUEUX !

Avec le festival réalisé par Donovan Mitchell depuis le début de cette série, l'Américain attire logiquement la lumière. Mais "dans l'ombre", l'impact de Gobert sur les deux premiers matches contre les Clippers est énorme. Et il n'y a (quasiment) aucun côté chauvin dans tout ça. Seulement des faits.

Bien évidemment, son contre déterminant sur Marcus Morris lors du Game 1 a mis en avant l'impact défensif du Tricolore. Mais il se retranscrit également dans de nombreuses statistiques. Dans la peinture, Los Angeles tournait à 60% contre les Dallas Mavericks au tour précédent.

Actuellement, les hommes de Tyronn Lue affichent un vilain 25/68 (36%) dans cette partie du terrain face au Jazz. Oui, Gobert n'est pas Kristaps Porzingis... Rien que par sa présence, le Français pèse sur le jeu offensif des Californiens. Contestés dans la raquette, les Clippers déjouent et forcent des tirs difficiles à mi-distance ou même derrière l'arc.

Dans l'ensemble, il faut reconnaître que l'intégralité de la défense du Jazz est excellente. Le travail de Bojan Bogdanovic sur Kawhi Leonard mériterait également une mise en lumière. Mais AUCUN joueur d'Utah dispose du même apport défensif que Gobert.

Sans lui, le Jazz affiche un "defensive rating" de 169,6 sur ce Game 2. Avec lui ? 97,3 ! Les hommes peuvent mentir, pas les chiffres...

Rudy Gobert encore nommé DPOY, il rejoint des légendes du game !

Rudy Gobert en leader

Vous l'aurez compris, Rudy Gobert représente une arme de dissuasion incroyable pour le Jazz. Car si les Clippers souffrent face au show offensif de Mitchell, ils se retrouvent également en difficulté face à la défense adverse, dirigée par le Français.

A la base de la solidité du Jazz de ce côté du terrain, le natif de Saint-Quentin incarne un véritable leader pour son équipe. Autant par ses performances, son attitude mais aussi ses mots. De plus en plus à l'aise par rapport à ce leadership, il n'a pas hésité à assurer les ambitions de sa franchise.

"Nous avons connu de l'adversité ces dernières années, sur le terrain mais aussi en dehors. Actuellement, nous sommes à un moment où nous comprenons tous que nous avons une grande opportunité. Nous avons un groupe, qui peut-être ne sera pas le même la saison prochaine, c'est la NBA.

Nous savons que nous pouvons accomplir un truc spécial cette année, nous ne voulons pas rater cette opportunité", a confié Rudy Gobert après la partie.

La route s'annonce encore longue pour le Jazz. Déjà pour vaincre les Clippers, qui vont probablement réagir. Mais aussi pour atteindre l'objectif de cette équipe, à savoir le titre NBA. Mais avec un Rudy Gobert à ce niveau, Utah peut clairement se prendre à rêver.

Mark Eaton est mort, Rudy Gobert perd un mentor et le Jazz une légende

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest