“Rudy Gobert ? Je ne comprends pas pourquoi des gens ne le respectent pas et ne l’aiment pas”

Alors que son trade vers Minnesota a un peu interpellé en NBA, Rudy Gobert devrait être plus respecté dans la ligue, expliquait Joe Ingles.

Warrick EriksenPar Warrick Eriksen | Publié  | BasketSession.com / NEWS
“Rudy Gobert ? Je ne comprends pas pourquoi des gens ne le respectent pas et ne l’aiment pas”

Le "prix" de Rudy Gobert, tradé vers les Minnesota Timberwolves contre Malik BeasleyPatrick BeverleyWalker KesslerJarred VanderbiltLeandro Bolmaro, 4 premiers tours de Draft (2023, 2025, 2027 non protégés, 2029 protégé top 5), mais aussi un swap du choix 2026, a pas mal choqué en NBA. Certains estiment même que cette contrepartie a bousculé les lignes et freine aujourd'hui le trade de Kevin Durant.

De leur point de vue, si un joueur comme Rudy Gobert vaut autant, il n'y a quasiment aucun package inférieur qui peut justifier un trade de KD. Comme souvent avec Rudy, cela part du fait que beaucoup de médias et d'observateurs américains le sous-évaluent ou manquent de respect à ses accomplissements en NBA. Le fait qu'il soit français, qu'il ait affiché une certaine vulnérabilité émotionnelle à des moments de sa carrière, ou encore l'épisode des micros, font que le pivot des Bleus est toujours mésestimé.

Joe Ingles, son ancien coéquipier au Utah Jazz, qui a récemment signé à Milwaukee, avait évoqué ce sujet avec JJ Redick lors de son passage dans le podcast "The Old Man and the Three" il y a quelques mois.

"Je ne sais pas, c'est déroutant et bizarre. Je ne comprends pas pourquoi des gens ne le respectent pas, ne l'aiment pas ou pensent qu'il n'est pas bon au basket. Si vous pensez qu'il n'est pas talentueux, je ne sais pas ce que vous regardez.

Quand je l'ai vu arriver en NBA, je pensais qu'il mettrait plus de temps à devenir ce qu'il est aujourd'hui. C'est un très bon mec en dehors du terrain, il n'y a pas de problèmes et de drama autour de lui.

Parfois, je tombe sur des tweets avec des stats qui montrent son impact défensif et elles sont surnaturelles. Personne en NBA ne fait ça. [...] En playoffs, la stratégie de certaines équipes tourne uniquement autour du fait de l'éloigner de la peinture. Il faut respecter ce qu'il provoque.

Il y a eu l'épisode du Covid et il est devenu l'ennemi public n°1, c'est venu de nulle part. Je le répète, c'est un super mec. J'adore jouer contre lui en équipe nationale, comme ça on peut un peu se rentrer dedans".

Rudy Gobert, le all-in ambitieux des Wolves

Ingles a ajouté au sujet de son désormais ex-camarade :

"Malheureusement en NBA tout tourne autour de ce que tu apportes offensivement. L'autre jour, il y avait Jarrett Allen, qui est un peu comme Rudy en plus jeune. Rudy a marqué 6 points, mais il a pris 20 rebonds et mis 5 contres, dont 2 ou 3 sur Allen.

On est en admiration devant Rudy. Je ne serais pas le défenseur que je suis s'il n'était pas là. Je n'irais pas presser aussi fort sur des adversaires si je n'avais pas conscience qu'il y a Rudy Gobert derrière moi pour protéger le cercle".

Peut-être que ce nouveau départ est ce dont avait besoin Rudy Gobert pour être apprécié à sa juste valeur à travers la ligue et auprès de ses fans. C'est tout le mal qu'on lui souhaite dans cette nouvelle aventure.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest