Shaedon Sharpe, le pari très sexy des Portland Trail Blazers

Shaedon Sharpe, le pari très sexy des Portland Trail Blazers

Avec le #7 pick de la Draft NBA 2022, les Portland Trail Blazers ont tenté un coup en sélectionnant l'arrière canadien Shaedon Sharpe.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Portland Trail Blazers ont donc choisi au #7 pick. Et pourtant, ce choix à la Draft NBA 2022 a longtemps fait l'objet de nombreuses rumeurs concernant un trade. Mais c'est bien un rookie, Shaedon Sharpe, qui va débarquer dans l'Oregon.

Comment expliquer cette décision des Blazers ? En reconstruction, Portland doit très vite se réarmer autour de Damian Lillard. En réalité, cette équipe n'a absolument pas de temps à perdre pour profiter des meilleures années de la star. Et surtout pour éviter de le frustrer avec un projet sur le trop long terme.

Du coup, les bruits autour d'un trade de ce pick étaient crédibles. Même après le joli coup réalisé avec l'arrivée de Jerami Grant en provenance des Detroit Pistons, les spéculations ont continué. Mais Joe Cronin n'a pas bougé.

"J'ai travaillé au téléphone avec beaucoup d'assiduité, depuis la fin du Combine. J'ai eu des tonnes de discussions sur des échanges, des tonnes d'idées pour monter un trade avec des choix ou des joueurs. Au fur et à mesure que le processus avançait, nous sommes devenus de plus en plus amoureux du #7 pick.

Dans mes discussions pour un trade, j’ai été clair : ‘je dois être impressionné pour envisager de bouger ce pick’. Et au final, je n’ai jamais été épaté", a justifié le GM.

Shaedon Sharpe, un mystère trop intriguant

Et cette position finale des Blazers s'explique donc par un nom : Sharpe. Autant le dire tout de suite, il s'agit d'un énorme pari pour Portland. Pourquoi ? Car le jeune homme de 19 ans vient tout simplement de vivre une saison universitaire blanche.

Il n'était pas blessé, mais n'a pas disputé la moindre minute avec Kentucky. Du coup, il existe un vrai flou sur son véritable niveau. Un flou qui n'existait pas au moment de sa sortie du lycée, où il était considéré comme l'un des meilleurs talents de sa génération.

Médaillé d'argent avec le Canada en U16 au Championnat des Amériques, il a surtout impressionné en AAU ou encore en 2021 au Nike Elite Youth Basketball League (22,6 points, 5,8 rebonds et 2,7 passes décisives de moyenne).

"Shaedon représente un talent incroyable et nous ressentons vraiment un grand enthousiasme par rapport à son avenir. On se retrouve dans une situation unique avec Shaedon. Il n'a pas joué au niveau universitaire, donc n'a pas été vu ou évalué autant que beaucoup de ces autres gars.

Mais nous avons eu la chance d'avoir une assez bonne base pour analyser Shaedon grâce à nos précédentes analyses, en particulier certaines des nouvelles personnes que nous avons embauchées qui l'avaient vu assez souvent", a expliqué Cronin.

Sans surprise, la récente embauche de Mike Schmitz, grand spécialiste des jeunes prospects, a joué un grand rôle dans cette décision des Blazers. Ainsi, malgré l'incertitude après son passage à l'université, Sharpe incarnait un pari trop tentant et intriguant pour Portland.

Les gagnants et les perdants de la draft 2022

Le choix de Damian Lillard ?

Et visiblement, cette décision a aussi obtenu la validation du grand patron : Lillard. Ces derniers jours, il se murmurait que le meneur militait activement pour la sélection de l'arrière canadien. Que ce soit sur des vidéos ou sur ses tests, Sharpe a rapidement fait l'unanimité en interne.

Car ses qualités sont évidentes : un scoreur déjà en place avec un tir fiable, un profil athlétique impressionnant avec notamment une grosse envergure, mais aussi de belles aptitudes à la création. Il reste bien évidemment un diamant à polir avec une défense à améliorer et une concentration à affuter.

Il existe également quelques interrogations sur sa personnalité. Avec des doutes sur son rapport au basket et sa motivation. Mais les Blazers ont visiblement reçu des signaux rassurants.

"Shaedon a également participé à une séance d'entraînement à trois contre trois où il a été très impressionnant. Ces séances d'entraînement ne se limitent pas à l'évaluation des joueurs sur le terrain.

Elles permettent également de passer beaucoup de temps avec eux et d'apprendre à les connaître, à savoir ce qui les motive, ce qui les anime et ce qu'ils sont", a assuré Cronin.

De son côté, malgré un parcours déjà animé, Sharpe ne donne pas l'impression de douter.

"Je me vois comme l'un des plus grands joueurs à avoir jamais joué au basket. L'un de mes objectifs est de remporter le titre de Rookie de l’année, puis d’être All-Star et d’intégrer, plus tard, le Hall of Fame", a-t-il expliqué avant la Draft.

"Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours rêvé de jouer en NBA. Mon rêve est devenu réalité, donc je suis juste vraiment excité. Je suis impatient d'arriver à Portland et de commencer. C'était difficile parce que vous ne pouvez pas avoir une carrière parfaite, donc il y avait des hauts et des bas.

Mais passer du lycée à l'université, ne pas jouer votre saison universitaire et ensuite directement débarquer en NBA, c'est un sacré parcours. Mais à chaque étape, je me suis battu et je me suis amusé", a commenté le natif de London dans l'Ontario cette nuit.

Draft 2022 : tous les picks et tous les moves

Un été très agressif...

Avec Lillard comme mentor, Sharpe va en tout cas avoir le guide parfait pour progresser. Surtout, ses responsabilités, dans l'immédiat, resteront limitées. Outre Lillard, Anfernee Simons et Grant seront, en l'état, les premiers lieutenants.

Très probablement dans un rôle en sortie de banc, il pourra ainsi se développer, à son rythme, avec tout de même des minutes intéressantes. En tout cas, avec le projet "agressif" des Blazers, sa sélection représente un choix fort. Portland croit et compte sur lui.

"Nous essayons d'être vraiment agressifs. Nous savons que nous ne sommes pas assez bons. Donc nous voulons continuer à essayer de nous améliorer, il faut continuer à répondre à ces besoins. La draft est un grand jour pour les échanges mais ce n'est pas une finalité…

Nous allons donc continuer à travailler sur des échanges, à chercher des améliorations et, le moment venu, à entrer sur le marché des agents libres pour combler certains besoins spécifiques", a d'ailleurs annoncé le GM.

En confirmant son potentiel, Shaedon Sharpe a le profil pour rapidement régler certains besoins des Blazers.

Les Blazers préparent une intersaison XXL pour entourer Damian Lillard

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest