Trae Young et John Collins jouent en Drew League… et déçoivent

Comme beaucoup de stars cet été, Trae Young et John Collins ont décidé de jouer en Drew League, dans la même équipe.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Trae Young et John Collins jouent en Drew League… et déçoivent

Comme beaucoup de stars cet été, Trae Young et John Collins ont décidé de jouer en Drew League, dans la même équipe.

Malgré toutes les rumeurs autour d’un départ de John Collins, lui et Trae Young semblent entretenir une belle relation. Les deux joueurs des Atlanta Hawks ont décidé dans la même équipe en Drew League. Une véritable mode cet été, apparemment.

Si les joueurs de Drew League sont essentiellement des amateurs, y faire forte impression n’est pas toujours évident. LeBron James l’a très bien fait, avec ses 42 points et 16 rebonds dans la victoire. Talen Horton-Tucker a également coché la case victoire, mais avec 14 points à 5-13 au tir. Preuve qu’il ne suffit pas de jouer en NBA pour dominer en Pro-Am.

Trae Young et John Collins, eux, l’ont encore une fois démontré. Ensemble, ils ont même perdu leur match. Leur équipe, la Black Pearl Elit, s’est ainsi inclinée 103-100 face aux Citi Team Blazers. Aucun joueur NBA chez les adversaires.

Le meneur des Hawks compile 22 points, 7 passes, 5 rebonds et 7 interceptions. Le tout à 7-16 au tir, avec quelques moves flashy, dans le respect des traditions. Young, un habitué de ce type d’événements, s’est clairement prêté au jeu malgré la défaite.

Collins, de son côté, a terminé avec 16 points et 12 rebonds, à 6-16 au shoot. Une ligne de stats que l’on pourrait attendre d’un match de saison régulière. On l’aurait imaginé légèrement plus dominant face à des amateurs.

Avec deux tirs clutch manqués par "Ice Trae", le Black Pearl Elit n’est pas passé loin de la victoire. Un énorme dunk de leur coéquipier Quenton Jackson, à un rien de devenir l’action de la soirée, aurait alors pu changer les choses.

Le malheur des deux joueurs des Hawks fait certainement le bonheur d’une équipe amateur, en tout cas. Leur motivation, face à des professionnels, a apparemment fait toute la différence.

Malachi Flynn brille en Pro-Am, Talen Horton-Tucker déchante

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest