Warriors – Grizzlies, les prémices d’une rivalité

Réunis pour le Christmas Game, les Warriors et Grizzlies vivent les prémices d'une nouvelle rivalité.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Warriors – Grizzlies, les prémices d’une rivalité

L’ère des grandes rivalités de la NBA est clairement derrière nous. Il n’y aura peut-être plus rien de tel que des Celtics-Lakers et des Bulls-Pistons. Mais, à l’Ouest, on assiste aux débuts d’une guerre ouverte entre les Golden State Warriors et les Memphis Grizzlies.

Après une série de six matches en playoffs, la température a commencé à monter entre les deux équipes. Réunies pour le Christmas Game, elles ont tenu à marquer le coup dans une confrontation épicée. Klay Thompson semble notamment s’être éclaté avec Dillon Brooks.

"Un bon vieux trash talk. C’est toujours amusant. On fait ça depuis qu’on est au collège. En général, on donne le meilleur de soi-même ou on est à bout de nerfs. Pour moi, c’est généralement le premier cas", explique Thompson.

Ce petit jeu entre les Warriors et les Grizzlies ne date pas d’hier. Jaren Jackson Jr avait notamment repris la devise de Golden State, "Strength in Numbers", dans un tweet qui avait fait réagir. Thompson y avait ensuite répondu en traitant l’intérieur de "clown" et de "bon à rien".

Les tensions sont devenues beaucoup plus sérieuses lorsque Dillon Brooks a blessé Gary Payton II en demi-finales de conférence cette année. S’il s’agit d’une entrave au code aux yeux de Steve Kerr, le coach des Warriors, ce n’est pas encore assez pour réellement parler de rivalité.

"C’est clairement en train de prendre de l’ampleur. Mais pour qu’une rivalité se développe vraiment, il faut qu’il y ait plusieurs séries de playoffs. La série de l’année dernière a été très disputée et animée. Nous savons à quel point ils sont bons, et nous essayons de continuer sur notre lancée. Ils essaient de nous faire tomber de la montagne", analyse Kerr.

Draymond Green secoue des Warriors fragiles

De l’autre côté, Ja Morant avait justement demandé à la NBA d’organiser un match à Noël entre les deux franchises. Le meneur, qui assure être "bien à l’Ouest", reconnaît tout de même la domination de Golden State.

"Bien évidemment, c’est l’équipe qui nous a expulsés des Playoffs. Alors, vous savez, nous voulons toujours avoir une revanche. Tout le monde sait ce que Golden State représente pour le basket ces dernières années. Ils sont les champions en titre.

Donc, peu importe leur bilan, ils sont toujours l’une des meilleures équipes de cette ligue et peuvent se mettre en route assez rapidement. Je souhaite à tout le monde un prompt rétablissement et, après cela, une saison saine", a-t-il assuré à ESPN.

Peut-être que des retrouvailles en playoffs permettront d’officialiser cette inimitié entre les Warriors et les Grizzlies. Le prochain rendez-vous entre les deux équipes est fixé au 26 janvier, à San Francisco.

Stephen Curry reste à l'infirmerie, les Warriors vont devoir continuer de s'accrocher

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest