Y aurait-il de l’espoir pour les Brooklyn Nets ?

En progrès ces derniers temps, les Brooklyn Nets doivent tout reconstruire cet été et pourront se baser sur une correcte deuxième partie de saison.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Y aurait-il de l’espoir pour les Brooklyn Nets ?
Après le projet de titre qui les avait vu réunir Deron Williams, Joe Johnson, Paul Pierce et Kevin Garnett, l'heure est désormais à la reconstruction à peine trois ans plus tard pour les Brooklyn Nets. Avant-dernière de l'Est avec un triste bilan (21-51), la franchise est néanmoins en progrès depuis le All-Star Break, notamment en attaque. En plus d'un bilan honnête (7-11), les joueurs de Tony Brown inscrivent pratiquement 106 points de moyenne, contre dix de moins avant le ASG, soit la troisième équipe la plus prolifique de la ligue sur cette période. Une progression qui n'est que le reflet d'une volonté commune de faire vivre le ballon.
"Nous sommes bons quand la balle voyage et que nous la partageons. On a pu voir ça contre Cleveland et Indiana, deux équipes de playoffs, et nous avons vraiment beaucoup de succès quand la balle circule, comme une vraie équipe", explique Sergey Karasev.
L'intronisation du Russe dans le cinq majeur au côt de Shane Larkin a été bénéfique pour les joueurs du nouveau GM Sean Marks, tout comme cette tendance à se rapprocher du cercle. Depuis deux matches, les Nets ont mis plus de 60 points dans la peinture, un record depuis que les stats dans ce domaine sont comptabilisées (1996). Des chiffres dont est responsable Brook Lopez. Le pivot, très habile de ses mains, profite de sa bonne lecture du jeu pour attaquer le cercle ou faire circuler le cuir et créer des brèches dans la défense adverse lors des prises à deux.
"Ce n'est pas plus compliqué que lorsqu'il y a des prises à deux sur les pick and roll. Il y a un avantage quelque part. Si vous pouvez obtenir le ballon proprement, les chiffres sont de votre côté", expliquait le coach Tony Brown.
Et quand on regarde les chiffres derrière l'arc, la différence est surprenante entre avant et après février. 28e en terme de pourcentage derrière l'arc avant cette date, ils sont désormais premiers avec 41% !
"Dans les autres équipes, dès que vous donnez la balle, vous ne la revoyez plus de toute la possession. Avec une équipe comme ça, vous pouvez la donner, la récupérer, la passer à quelqu'un d'autre, jouer ensemble comme un vrai groupe", commente Shane Larkin, auteur de 15 points et 6 passes depuis deux matches.
Une bonne base à compléter avec des bons free agents cet été, les Brooklyn Nets ne pouvant pas piocher au premier tour de la Draft...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest