« Abu-Abu », le sniper chinois de la Draft 2018

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Abudushalamu Abudurexiti n'a pas seulement le nom le plus compliqué des prétendants à la Draft 2018. Le jeune Chinois a de bonnes chances d'être retenu au 2e tour en juin prochain.

Il a fallu un peu de temps pour s'habituer à l'orthographe et à la prononciation du nom de Giannis Antetokounmpo. Certains, particulièrement à la télé américaine, ont encore du mal. Un basketteur au patronyme encore plus cauchemardesque pourrait rendre la vie des commentateurs et annonceurs compliquée à partir de la saison prochaine.

Abudushalamu Abudurexiti est Chinois, issu de l'ethnie Ouïghour, un peuple turcophone et musulman apparenté aux Ouzbeks, qui dispose d'un contingent de 10 millions d'âmes dans l'Empire du Milieu. Champion de Chine en 2017 avec les Xinjiang Flying Tigers, Abudurexiti a 22 ans, joue au poste 3 et a des chances très correctes de rejoindre la NBA en 2018.

L'intéressé se présentera à la Draft en juin prochain et a déjà effectué 8 workouts à travers la ligue ces deux dernières semaines auprès des Nets, des Mavs, des Lakers, du Jazz, des Bucks et des Suns.

Selon un dirigeant NBA interrogé par The Athletic, Abudushalamu Abudurexiti a les caractéristiques suivantes :

"Il a une bonne taille pour son poste (2.05 avec chaussures), shoote à 3 points de très loin, se déplace bien et sent bien le jeu. Il lui manque un peu de vitesse pour défendre, ce qui peut être un gros problème. Je le vois quand même être pris en fin de 2e tour. Son shoot extérieur lui donne une vraie chance". 

Voici le décryptage vidéo du jeu de "Abu-Abu", comme on le surnommera pour le moment, par Roman Liu.