Andre Iguodala prend le bouillon après un tweet sur la WNBA

Andre Iguodala ne pensait sans doute pas qu'un tweet qu'il considérait comme positif pour la WNBA allait lui revenir dans la face.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andre Iguodala prend le bouillon après un tweet sur la WNBA

Andre Iguodala ne se doutait probablement pas que son choix de regarder le match de WNBA entre les Washington Mystics et le Connecticut Sun allait lui faire passer une mauvaise soirée. Par paresse, le MVP des Finales 2015 s'est attiré les foudres de la communauté de fans de la WNBA, mais aussi de plusieurs joueuses.

Comme toutes celles et ceux qui ont regardé cette rencontre, remake des Finales 2019, Iguodala a pu apprécier le match splendide d'Aerial Powers, la joueuse des Mystics, qui a porté son équipe avec 27 points et un paquet d'actions de grande classe. "Iggy" a voulu saluer la prestation de l'ailière, mais n'a pas daigné chercher son nom sur son smartphone avant de tweeter. C'est à ce moment précis qu'il s'est assuré de passer un sale quart d'heure.

"La numéro 23 des Mystics joue bien !", a posté Andre Iguodala.

Dans la seconde, des internautes n'ont pas manqué de lui reprocher de ne pas avoir fait de recherche rapide pour trouver le nom de la numéro 23 en question. Aerial Powers elle-même a immédiatement interpellé le joueur du Miami Heat.

"Respecte mon nom ou garde ce tweet pour toi !", a posté Powers.

Ce à quoi Andre Iguodala a répondu simplement pas un "Manners...", sous-entendant que Aerial Powers manquait de savoir-vivre. Cette dernière a alors décidé de lâcher les chevaux.

"On doit faire face au manque de respect tous les jours. Donc que quelqu'un comme toi tweete ça avec le même appareil qui aurait pu te servir à savoir qui j'étais est inacceptable. [...] Est-ce que tu aurais fait pareil si j'avais été un mec ? Regarde la photo que j'ai mise en dessous. Je n'ai pas oublié ce que tu as dit".

La photo en question est une capture d'écran d'un article datant de 2016, écrit sur le site people TMZ. Aerial Powers a ainsi déterré un vieux dossier dans lequel Iguodala avait été accusé par son ex-compagne d'avoir déclaré qu'il ne souhaitait pas que sa fille joue en WNBA. Le motif : il ne voulait pas "qu'elle devienne lesbienne". Après avoir essuyé des critiques, l'ancien joueur des Warriors s'était expliqué en disant que ses propos avaient été déformés.

Pour l'heure, les choses en sont restées-là. Si les relations sont généralement cordiales entre les joueuses WNBA et leurs homologues masculins - beaucoup suivent les matches et soutiennent les joueuses, Kyrie Irving a par exemple lancé un fonds de 1.5 millions de dollars pour les joueuses qui ont fait le choix de ne pas aller dans la bulle - on peut supposer qu'Andre Iguodala ne sera pas le plus apprécié des membres de la ligue féminine désormais.

Il faut reconnaître que le titre choisi par SB Nation pour évoquer cette prise de bec est assez savoureux : "Le n°28 du Miami Heat a manqué de respect à Aerial Powers".

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest