Al Harrington veut quitter Orlando et jouer pour un candidat au titre

Actuellement au Orlando Magic, Al Harrington espère être tradé ou coupé par la franchise floridienne et rebondir chez une grosse écurie de la ligue.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Al Harrington veut quitter Orlando et jouer pour un candidat au titre
Non, Al Harrington n'a pas pris sa retraite. Même si on ne l'a pas beaucoup vu sur les parquets NBA la saison dernière en raison d'une grave infection (staphylocoque) qui ne lui a permis de disputer que 10 matches, il est bien encore sous contrat avec une franchise NBA. Il lui reste deux ans de contrat à hauteur de 14,7 millions de dollars avec le Orlando Magic. Par soucis d'économie, la franchise floridienne ne devrait pas le conserver et pourrait chercher à le trader ou même racheter son contrat. En cas de départ, l'ancien des Denver Nuggets et des New York Knicks n'a qu'un seul souhait : jouer dans un club candidat au titre NBA.
"Je veux gagner. Je vais être clair : je veux être dans une situation où je peux avoir une chance de jouer les playoffs. Je suis trop vieux pour jouer pour rien. Quand j'étais plus jeune, bien sûr je pouvais jouer pour les stats et je voulais être bon. Mais je ne vais pas être un Hall of Famer ou rien de comparable. Je veux donc juste gagner. Je veux juste gagner", a-t-il confié à Sam Amick de USA Today.   "Peu importe la situation, je veux aider une équipe à gagner, c'est ce que je veux. Je ne veux pas jouer 36 minutes par match, rien de tout ça. Je me vois jouer 20, 25 minutes et être un mentor pour les jeunes joueurs, un truc dans ce genre."
Avant de connaître une année galère en raison de ses problèmes de santé, il avait signé une année intéressante avec les Denver Nuggets dans ce type de rôle. Il avait tourné à 14,2 points par match en 27,5 minutes de temps de jeu en sortie de banc.

Les stats en carrière de Al Harrington :

Year Team GP GS MPG FG% 3P% FT% RPG APG SPG BPG PPG
1998–99 Indiana 21 0 7.6 .321 .000 .600 1.9 .2 .2 .1 2.1
1999–00 Indiana 50 0 17.1 .458 .235 .703 3.2 .8 .5 .2 6.6
2000–01 Indiana 78 38 24.3 .444 .143 .656 4.9 1.7 .8 .2 7.5
2001–02 Indiana 44 1 29.8 .475 .333 .799 6.3 1.2 .9 .5 13.1
2002–03 Indiana 82 37 30.1 .434 .283 .770 6.2 1.5 .9 .4 12.2
2003–04 Indiana 79 15 30.9 .463 .273 .734 6.4 1.7 1.0 .3 13.3
2004–05 Atlanta 66 66 38.6 .459 .216 .672 7.0 3.2 1.3 .2 17.5
2005–06 Atlanta 76 76 36.6 .452 .346 .694 6.9 3.1 1.1 .2 18.6
2006–07 Indiana 36 36 33.6 .458 .458 .713 6.3 1.4 .7 .3 15.9
2006–07 Golden State 42 42 32.3 .456 .417 .681 6.4 2.3 1.0 .3 17.0
2007–08 Golden State 81 59 27.0 .434 .375 .774 5.4 1.6 .9 .2 13.6
2008–09 Golden State 5 5 33.2 .329 .393 .500 5.6 2.0 1.4 .0 12.4
2008–09 New York 68 51 35.0 .446 .362 .804 6.3 1.4 1.2 .3 20.7
2009–10 New York 72 15 30.5 .435 .342 .757 5.6 1.5 .9 .4 17.7
2010–11 Denver 73 3 22.8 .416 .357 .735 4.5 1.4 .5 .1 10.5
2011–12 Denver 64 1 27.5 .446 .333 .676 6.1 1.4 .9 .2 14.2
2012–13 Orlando 10 0 11.9 .351 .267 .750 2.7 1.0 .4 .1 5.1
Career 947 445 29.0 .445 .352 .727 5.7 1.7 .9 .3 13.7
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest