Nos All-Stars après un mois

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Après un mois de compétition, voici les 24 joueurs que l'on sélectionnerait pour le All-Star Game en respectant les critères obligatoires.

Tous les mois jusqu'à l'annonce des rosters pour le All-Star Game, on vous proposera nos All-Stars du moment. Après un mois de NBA, on s'est donc basés sur les critères requis par la ligue pour former deux groupes de 12, en ne tenant pas compte de leur popularité ou de leur niveau théorique.

Pour chaque conférence, on retrouve donc 3 GUARDS (G), 6 joueurs de FRONTCOURT (F) et 2 WILD CARDS (WC). Il n'y a pas de titulaires et de remplaçants, juste des joueurs sélectionnés pour le All-Star Game selon leurs mérites sur ce premier mois de compétition.

CONFERENCE OUEST

G- Stephen Curry (Golden State)
G- DeMar DeRozan (San Antonio)
G- Damian Lillard (Portland)
G- James Harden (Houston)

F- LeBron James (Los Angeles)
F- Anthony Davis (New Orleans)
F- Marc Gasol (Memphis)
F- Kevin Durant (Golden State)
F- Nikola Jokic (Denver)
F- Rudy Gobert (Utah)

WC- Paul George (Oklahoma City)
WC- Mike Conley (Memphis)

Les guards

On va commencer par expliquer l'absence d'un joueur qui, s'il n'est pas blessé, sera forcément retenu par le vote populaire au mois de février : Russell Westbrook. Le MVP 2017 n'a joué que 7 matches sur les 15 disputés par le Thunder. C'est moins de la moitié. On a du coup préféré privilégier d'autres joueurs. Mike Conley, moteur des Grizzlies (2e de l'Ouest) et oublié traditionnel de la liste, mérite pour l'heure sa place vu l'impact qu'il a sur cette équipe surprise du début de saison. On l'a choisi en wild card.

On aurait pu pénaliser Stephen Curry pour son absence des quatre derniers matches, mais non seulement le meneur des Warriors a joué 66% des matches de son équipe, mais il a en plus été carrément surnaturel sur les 12 rencontres en question. Inévitable, donc.

James Harden ne nous semblait pas devoir payer le mauvais début de saison des Rockets. Sa production reste supérieure à celle du commun des mortels : 27.8 points, 7.3 passes et 5.3 rebonds de moyenne. Chris Paul, en revanche, est plus simple à sacrifier après sa suspension pour sa bagarre avec Rajon Rondo et ses stats en baisse dans tous les domaines.

Damian Lillard est encore un chef de meute exceptionnel pour Portland, leader de la Conférence Ouest. DeMar DeRozan continue de se réinventer à San Antonio, avec un rôle de playmaker qu'il embrasse avec gourmandise et des progrès notables en défense.

Les joueurs de frontcourt

Il y a les évidences : LeBron James, en pleine montée en puissance avec les Lakers, Anthony Davis, titanesque deux soirs sur trois avec les Pelicans, ou Kevin Durant, qui malgré le coup de mou des Warriors est en hausse dans la plupart des catégories statistiques tout en continuant de shooter à 50%. Ajoutons-y Paul George, wild-card évidente et lancé sur des bases très intéressantes avec OKC après un démarrage poussif. "PG13" a pris le jeu à son compte en l'absence de Russell Westbrook et le Thunder enchaîne les succès.

Il y a un retour, celui de Marc Gasol, dont le génie défensif, la vision de jeu et le leadership ne se traduisent pas toujours de manière comptable. Le début de saison des Grizzlies mérite d'être salué.

Et enfin deux "petits" nouveaux. Nikola Jokic est un régal pour les yeux avec Denver et si ses stats sont sensiblement les mêmes que la saison dernière, les Nuggets carburent nettement plus. Rudy Gobert reste lui impeccable malgré le petit retard à l'allumage de son Jazz. Le pivot français n'a sort que des matches en double-double et tourne à 15.4 points, 12.8 rebonds et 2 contres à 70% dans la plus relevée des deux conférences.

On a hésité à inclure Tobias Harris pour encourager son début de saison excellent avec des Clippers surprenants, mais ce n'est peut-être que partie remise.

CONFERENCE EST

G- Kyle Lowry (Toronto)
G- Kemba Walker (Charlotte)
G- Victor Oladipo (Indiana)
G- Kyrie Irving (Boston)

F- Giannis Antetokounmpo (Milwaukee)
F- Joel Embiid (Philadelphie)
F- Kawhi Leonard (Toronto)
F- Andre Drummond (Detroit)
F- Blake Griffin (Detroit)
F- Nikola Vucevic (Orlando)

WC- Ben Simmons (Philadelphie)
WC- Jimmy Butler (Philadelphie)

Les guards

Impossible de ne pas caser le nom de Kyle Lowry d'entrée. Le meneur des Raptors s'est bien remis du départ de son pote DeMar DeRozan et est à cette heure le meilleur passeur de la ligue (10.4 assists/match) pour faire de Toronto le leader de l'Est. Malgré l'irrégularité de Charlotte, Kemba Walker a réussi trop d'exploits au scoring (il est 2e derrière LeBron au nombre de points par match) pour qu'on l'ignore. Kyrie Irving monte en puissance et shoote à 50% en global et 42% à 3 points avec quelques coups de chauds récents et mémorables qui ont montré que Boston était "son" équipe jusqu'à preuve du contraire.

Victor Oladipo sort pour le moment des stats moins impressionnantes que la saison dernière, mais il ne faudrait pas sous-estimer le côté clutch du garçon, sa défense et son leadership. C'est en partie grâce à lui que les Pacers confirment leur belle saison précédente et pointent à la 3e place de l'Est après un mois.

Les joueurs de frontcourt

Il y a trois noms absolument indiscutables et même dans la course au MVP du côté des frontcourt players de l'Est. Giannis Antetokounmpo, Joel Embiid et Kawhi Leonard mènent la danse dans cette Conférence et il ne viendrait à l'idée de personne de sensé de ne pas les sélectionner. On a même très envie de les voir titulaires tous les 3 pour que leurs adversaires aient une certaine idée de l'enfer...

Deux joueurs sont difficiles à classer en termes de poste, ce qui fait qu'on les retient en tant que wild-card pour ne bloquer personne avec une position plus spécifique. Il s'agit de deux joueurs des Sixers : Ben Simmons, déjà pas très loin du Graal lors de sa saison rookie, et Jimmy Butler, fraîchement passé à l'Est mais déjà indiscutable et avec des stats relativement ronflantes en dépit de sa mise sur courant alternatif à Minneapolis : 20.8 points, 4.8 rebonds et 4.3 passes, plus 2 interceptions de moyenne à presque 50% d'adresse globale.

Pour la suite, c'est un peu plus épineux. Les Pistons sont un peu irréguliers, mais les performances individuelles d'Andre Drummond (meilleur rebondeur de la ligue avec 16.2 prises/match) et de Blake Griffin (24.5 points, 10.3 rebonds et 5 passes de moyenne) plaident en leur faveur.

Outre Simmons, on a eu envie de plébisciter un autre "débutant". Nikola Vucevic fait un début de saison magnifique avec le Magic et est la raison principale pour laquelle Orlando a démarré en trombe. Il y a de fortes chances que le soufflé retombe et même que "Vooch" soit tradé avant la deadline puisqu'il sera en fin de contrat l'été prochain, mais sur ce premier mois, le Monténégrin a envoyé du lourd :