La blessure qui peut tout changer pour Boston

Avery Bradley a été touché aux ischios hier soir et le cadre des Boston Celtics est incertain pour le prochain match de la série.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
La blessure qui peut tout changer pour Boston
"Il a entendu un claquement. Il est vraiment très, très enflé." Brad Stevens ne se voulait pas rassurant après la première défaite de son équipe contre les Atlanta Hawks hier soir. Au-delà du résultat, c'est surtout la blessure d'Avery Bradley, sorti à un peu moins de sept minutes de la fin du match, qui inquiète. Bradley, l'un des cadres des Boston Celtics, arrivait à peine à enfiler son pantalon et ses chaussettes au point où il a dû demander de l'aide à son coéquipier Jared Sullinger pour enfiler ses vêtements après une première bataille intense de playoffs. Le stoppeur attitré de la franchise du Massachussetts est mal retombé en défendant un layup de Jeff Teague dans le quatrième QT.

La blessure d'Avery Bradley

https://www.youtube.com/watch?v=8VaGxbrrNVA
"Je ne veux pas trop parler de ma blessure. Je vais suivre un traitement et je vais tout faire pour jouer le prochain match", promettait le joueur de 25 ans.

Marcus Smart et Evan Turner peuvent-ils prendre le relais ?

Touché aux ischios, il est incertain pour le Game 2. Son absence serait un vrai coup dur pour les Celtics. En effet, Avery Bradley est l'un des meilleurs défenseurs de l'équipe et ce n'est pas un hasard si Jeff Teague - sans lui ôter aucun mérite - a brillé en fin de rencontre sans son chien de garde attitré sur le dos. L'arrière a été précieux des deux côtés du terrain, défendant avec brio tout en assurant 9 points en première période. Il était l'un des rares joueurs des Celtics a surnagé en attaque lors des 24 premières minutes et il a ajouté 9 autres points après la pause lorsque son équipe entamait un comeback. Avec plus de 15 points de moyenne et 36% de réussite derrière l'arc, Bradley s'est affirmé comme l'un des joueurs essentiels du système de Brad Stevens cette saison. S'il devait manquer un ou plusieurs matches sur blessure, les Celtics devront se reposer un peu plus sur Marcus Smart, bon défenseur mais moins adroit aux shoots, et Evan Turner, plus complet mais moins efficace sur l'homme.
"Je suis prêt à avoir plus de responsabilités", assurait le premier nommé, qui regrettait la blessure de son coéquipier.
Même son de cloche chez Turner, soucieux d'élever son niveau de jeu. Les deux remplaçants ont été bons hier soir avec 10 points, 8 rebonds et 5 passes pour l'ancien deuxième choix de draft et 15 points (à 5/10) et 5 rebonds pour Smart. Ils ont tous les deux terminés la partie avec un différentiel positif. Néanmoins, il leur faudra faire encore plus pour espérer éliminer une équipe des Hawks plus expérimentée à ce niveau de la compétition.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest