Blake Griffin est-il déjà complètement fini ?

Blake Griffin est-il déjà complètement fini ?

Autrefois un athlète extraordinaire, Blake Griffin paraît désormais complètement cuit alors qu'il n'a que... 31 ans. Et c'est bien triste.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Même avec le plus grand respect pour les Detroit Pistons, une franchise historique, prestigieuse à sa manière, que l’on a envie d’aimer, avec des supporteurs fidèles et nombreux, nous sommes obligés d’avouer que… l’équipe est vraiment faible cette saison. On les voyait derniers, ou avant-derniers. Mais un joueur nous faisait douter, nous laisser que, s’il retrouve son meilleur niveau, le club de ‘Motor City’ parviendrait peut-être à faire bonne figure. Cet homme, c’est Blake Griffin. Et cet homme, il paraît cuit. Fini.

Usé par ses blessures à répétition. Il y a une statistique, anodine à première lecture, qui est pourtant significative du déclin du bonhomme. Après dix matches, l’ancien All-Star n’a toujours pas dunké. Pas une seule fois. Zéro. Nada.

Blake Griffin, un dunkeur fou qui n'a plus de jambes

Detroit Pistons Blake Griffin NBA

C’est significatif parce que ça illustre le fait qu’il n’a plus les jambes pour prendre ses adversaires de vitesse avant de finir dans la peinture. Plus l’explosivité pour décoller n’importe quand, de n’importe où. Ses capacités athlétiques, exceptionnelles à ses débuts, le trahissent aujourd’hui.

Impensable il y a quelques années, quand il sautait par-dessus tout le monde – et même par-dessus une voiture – pour postériser les plus grands intérieurs de la NBA. Avec même quelques cadavres dans son placard (Timofey Mozgov a pris cher). Griffin était craint. Il intimidait ses vis-à-vis même en étant plus petit que les autres mastodontes du championnat.

C’est ironique. Le jeune Blake était considéré (à tort) comme un simple « athlète » qui ne faisait que dunker. Maintenant qu’il est plus âgé, il ne peut même plus dunker alors qu’il a développé tout le reste de son jeu depuis. Mais vous savez ce qui est encore plus ironique ? C’est qu’il paraisse vieux et cramé à seulement… 31 ans.

Un All-Star sans impact

Comme il ne peut plus faire la différence avec son premier pas, l’intérieur se contente de rester dans le périmètre. Et d’arroser à trois-points. Ce n’est pas juste qu’il ne peut plus dunker. C’est qu’il ne fait presque rien d’autres que de dégainer derrière l’arc. 71 de ses 115 tentatives ont été prises à trois-points. Il a tiré plus de fois dans l’axe derrière la ligne (56) que dans la raquette (36). Et forcément, il manque de réussite. 38% aux tirs et 30% à trois-points…

Ce n’est même pas comme s’il compensait en défense. Blake Griffin n’a plus aucune latéralité. Incapable de se déplacer correctement, surtout face à des adversaires devenus tous plus véloces que lui. Le panier pour la gagne de Jayson Tatum, lors d’un duel serré avec les Boston Celtics, exposait cruellement les lacunes de « Quake ». Il défendait d’abord sur Marcus Smart, comme Brad Stevens l’avait prévu, et s’est retrouvé sur Tatum après le switch. Ça a mal fini pour lui.

Il n’a jamais été un protecteur du cercle et capte à peine 6 rebonds par match… en 32 minutes. Pour 13 points et 4 passes. Son PER de 11,6 est très largement inférieur à la moyenne NBA (15). Bref, il n’a quasiment plus aucun impact. Alors peut-être qu’il a juste besoin de temps pour se remettre d’une énième blessure au genou. Mais ce n’est clairement pas encourageant. Et les Pistons sont bloqués : sa valeur marchande est inexistante. C’est bien triste.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest