Bradley Beal au coeur d’un Big Three de feu l’an prochain ?

À la recherche d'une troisième star, les Brooklyn Nets ont débuté des discussions en interne pour faire venir Bradley Beal cet été

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bradley Beal au coeur d’un Big Three de feu l’an prochain ?

Et si le feuilleton Bradley Beal était la nouvelle série populaire de l'été ? L'arrière des Washington Wizards est sans conteste l'un des plus beaux joueurs de cette ligue. Un élément qui vaut 30 points par match et qui a porté son équipe vers une très étonnante 9e place (au moment où la saison fût interrompue) à l'Est. Beal a toujours clamé haut et fort vouloir faire toute sa carrière dans la capitale... s'il en avait le choix. Et vu la situation des Wizards, sans véritable projet et pratiquement sans argent pour recruter, il ne serait pas étonnant que la direction regarde avec attention les offres pour leur go-to-guy. L'une d'entre elles pourrait rapidement arriver en provenance des Nets.

L'été dernier, Brooklyn était passé à la 2e phase de son projet en recrutant Kyrie Irving et Kevin Durant. Uncle Drew blessé une grande partie de la saison et KD sur le flanc en raison de son tendon d'Achille, les Nets ont essentiellement pu voir la qualité des leurs coéquipiers. Mais aussi quels assets ils avaient en mains pour attirer un autre grand talent. Selon le New York Daily News, cette troisième star pourrait être Bradley Beal. En interne, des discussions auraient débuté pour savoir comment convaincre le front office des Wiz'.

Un package Dimwiddie-Allen-LeVert contre Bradley Beal ?

Dans cette optique, les Nets ont largement de quoi les satisfaire. Il y a Spencer Dimwiddie, qui a prouvé qu'il méritait une place de titulaire en NBA. C'est lorsqu'il a remplacé Irving que Brooklyn a fait son meilleur passage cette saison. Caris LeVert serait évidemment plus que jamais candidat à un départ. À 25 ans, l'ailier a déjà réalisé quelques belles perf' dont cette sortie à 51 points début mars. Jarrett Allen pourrait également être concerné, lui dont l'impact défensif et le potentiel sont indéniables.

Sur le papier, Nets et Wizards ont tout pour s'entendre si ces derniers sont vendeurs. Sur les salaires aussi puisque le trio LeVert-Dimwiddie-Allen touche environ 31M de dollars. Soit à peu près la même rémunération que Bradley Beal, même si ce dernier va toucher 72M entre 2021 et 2023. Il faudra tout de même suivre avec attention l'évolution concernant le salary cap, et donc la luxury tax. Aux dernières nouvelles, une baisse de 25 à 30M pourrait être appliqué dès la saison prochaine. Mais pour monter un Big Three Durant-Beal-Irving, les dirigeants des Nets seront sûrement prêts à payer un petit complément en luxury tax.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest