Spencer Dinwiddie, le costume de super-héros lui va si bien !

Spencer Dinwiddie, le costume de super-héros lui va si bien !

Patron des Brooklyn Nets depuis la blessure de Kyrie Irving, Spencer Dinwiddie impressionne son monde et porte son équipe sur ses larges épaules.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié

"Je me sens plutôt comme Tony Stark. Evidemment, je sais qu'il s'agit d'un personnage de fiction. Mais un mec comme Tony Stark, c'est un génie un peu incompris par les gens. Je me sens un peu comme ça en tant que joueur de basket." Se définissant sur les réseaux sociaux comme "un mec qui aime la technologie avec un jump shot", Spencer Dinwiddie a tenté d'expliquer sa vision particulière des choses. Si le jeune homme de 26 ans peut se targuer d'avoir une vraie personnalité, nous, on est totalement d'accord pour le considérer comme un super-héros. En tout cas, il a enfilé sa cape de sauveur aux Brooklyn Nets.

Car après la blessure de Kyrie Irving, on voyait déjà cette équipe sombrer dans une période très noire. Même si cette saison ressemble surtout à une grande répétition avant l'entrée en scène du personnage principal, Kevin Durant, les Nets, avec l'effectif actuel, pouvaient tout de même jouer les premiers rôles à l'Est. Mais la péripétie connue par Irving, toujours indisponible, semblait enterrer ce scénario. Mais comme toujours, il fallait attendre un rebondissement. Et dans l'ombre, un héros attendait patiemment de se retrouver dans la lumière : Dinwiddie.

Spencer Dinwiddie, le sauveur des Nets

C'est simple, Brooklyn semble désormais plus fort sans Irving ! Alors que l'équipe balbutiait son basket avec le natif de Melbourne, Dinwiddie a pris les commandes du show en son absence. Pour le rendre plus spectaculaire. Plus plaisant. Plus efficace. Encore cette nuit, le meneur de jeu a été sublime face aux Atlanta Hawks (122-112). En compilant 39 points, 6 rebonds et 6 passes décisives, il a été le grand artisan de la victoire de sa franchise. Et surtout, comme tous les héros, il n'a jamais rien lâché. Même quand son équipe semblait condamnée à la défaite avec 18 points de retard. Si le natif de Los Angeles a également pu compter sur ses acolytes pour recoller, il a fait preuve d'un courage et d'une abnégation énorme pour être le moteur de ce come-back. Qu'il a bien évidemment scellé lui-même dans le money-time pour la scène finale.

"C'est un scoreur. Il sait comment faire pour peser dans ce domaine. Et peu importe l'adversité, il va trouver un moyen d'être productif. Oh oui, je peux dire qu'il sait comment marquer assurément", a confié le joueur des Hawks Trae Young, auteur de 47 points.

"Il représente une superbe présence offensive pour nous. Il s'agit de notre go-to-guy bien évidemment. Puis, il aurait même dû avoir plus de 40 points s'il avait réussi quelques lancer-francs. Il aurait ainsi enchaîné les matches à plus de 40 points. Sa régularité sur le plan offensif, sa capacité à forcer les fautes adversaires, c'est vraiment fort. Surtout avec ses qualités à la finition. Il doit continuer d'attaquer, de pilonner dans la raquette. Car ça facilite les tirs ouverts pour nous", a apprécié son partenaire Garrett Temple.

Car si certains ne sont pas au courant, il ne s'agit pas d'une performance isolée de la part de Dinwiddie. Ses exploits à répétition méritent de faire la UNE des journaux. Car depuis des semaines, il évolue à un niveau digne d'un All-Star.

Un show devant son idole Kobe Bryant

Et il ne s'agit pas seulement de notre avis. Un petit joueur qui a participé à 18 reprises à ce match des étoiles partage cette opinion : Kobe Bryant. Grâce à sa fille, le Black Mamba était présent au Barclays Center la nuit dernière. Appréciant les attaquants, le Black Mamba s'est régalé devant le duel Young - Dinwiddie. Et pour le joueur de Brooklyn, il était important de briller devant Bryant. Car comme tous les héros, il a eu un modèle en grandissant. Une source d'inspiration pour le guider dans ses combats à venir. Pour un joueur extérieur natif de LA, le choix a été vite réalisé. Le Tony Stark du basket voue un véritable culte à l'ex-star des Lakers. Du coup, il avait vraiment envie de l’impressionner. Surtout après les compliments de Bryant en avant-match qui trouve que Dinwiddie "joue comme un All-Star".

"Je suis vraiment un gars cool la plupart du temps, mais non pas avec Kobe. Il s'agit de mon joueur préféré de tous les temps, et de très loin. Sa carrière a bercé mon enfance. J'étais à fond. J'ai probablement raté mes trois premiers tirs à cause de sa présence, je ne vais pas mentir. Je le connais pas personnellement, enfin je suppose que maintenant oui (ils ont discuté après le match, ndlr). Nous sommes les meilleurs amis du monde", a lancé Spencer Dinwiddie, sur un nuage.

Devant son idole, il a été en tout cas au niveau. A son niveau. Avec de grandes performances, Spencer Dinwiddie permet aux Nets, 7èmes à l'Est, de rester dans la course aux Playoffs. Et honnêtement, on pense qu'en continuant sur cette voie, il sera invité aux rassemblements de tous les super-héros de la Ligue : le All-Star Game. Car franchement, ce qu'il réalise jusqu'à maintenant, c'est fort. Très fort.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest