Bradley Beal : « Personne ne peut me stopper »

Auteur de 14 de ses 26 points dans le dernier quart temps face à Milwaukee, Bradley Beal était tout simplement inarrêtable la nuit dernière.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bradley Beal : « Personne ne peut me stopper »
Alors qu'ils ont compté jusqu'à 13 longueurs de retard face à Milwaukee Bucks la nuit dernière, les Washington Wizards ont pu compter sur un Bradley Beal des grands soirs, impérial dans un dernier quart temps durant lequel il a inscrit 14 de ses 26 points (5/6 à trois-points.
« Personne ne peut me stopper. C’est clair et net », a tout simplement lancé l'ancien numéro 3 de la Draft au Washington Post après la partie.
Une performance de haut vol qui a impressionné son nouveau coéquipier, Jared Dudley, épaté par le sang froid du jeune arrière, devenu en quatre saisons l'une des pièces maîtresses des Wizards.
« Nous avons le même agent et j’ai dit à mon agent que je ne savais pas qu’il était aussi explosif », confie l'ancien Buck. « Vous pouvez voir à quel point il est confiant. C’est sa quatrième année. Il est en fin de contrat. Il a travaillé dur et il maîtrise son corps de plus en plus. Pour être honnête avec vous, John Wall est notre meilleur joueur mais c’est lui notre meilleur marqueur. Quand il est agressif au shoot, nous sommes une meilleure équipe. »
Et alors que John Wall avait enfilé son costume de héros lors du premier match de la saison en inscrivant le panier de la gagne contre le Magic, le meneur All-Star a tenu à féliciter son coéquipier pour avoir su à son tour jouer les sauveurs.
« C’est génial. Il a encore pris mon rôle cette nuit », se réjouit Wall, auteur de 19 points et 10 passes. « Il a mis de l’intensité. J’ai marqué un trois-points mais il a rentré quelques gros shoots pour nous. C’est une bonne chose pour l’équipe que nous soyons capables de nous relayer à tout moment même s’il nous faut continuer à faire notre part du boulot et à impliquer nos coéquipiers en même temps. »
A voir désormais si Bradley Beal saura se montrer tout aussi intraitable tout au long de la saison pour permettre aux Wizards de goûter à nouveau aux playoffs après un exercice 2014-2015 qui avait vu les hommes de Randy Wittman se hisser jusqu'aux demi-finales de Conf'. Une chose est sûre, si l'ancien Gator parvient à éviter les blessures à se maintenir à ce niveau, Washington peut nourrir de grandes espérances cette saison...

Les highlights du duo John Wall-Bradley Beal

https://www.youtube.com/watch?v=tUHDosy89CY
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest