Jim Boeheim (Syracuse) : « Les Knicks n’avaient aucune chance de gagner »

Jim Boeheim n'a pas du tout apprécié que les médias désignent son protégé, Carmelo Anthony, comme le responsable de la défaite des Knicks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jim Boeheim (Syracuse) : « Les Knicks n’avaient aucune chance de gagner »
A New York, lorsqu'il faut trouver un coupable à la défaite des Knicks, Carmelo Anthony est souvent le premier ciblé. Trop perso, pas assez ceci, trop cela, Melo se retrouve très vite au cœur des critiques. Une tendance qui agace au plus haut point son ancien mentor, Jim Boeheim, coach de Syracuse, l'ancienne fac de la vedette de NYC. Pour lui, son protégé peut conduire une franchise vers le titre mais pas à n'importe quelle condition :
"Pas avec cette équipe. Il a fait tout ce qu'il a pu", résume Jim Boeheim au NY Post. "Il a très bien joué lors du dernier match. Tout le monde tombe sur lui mais Tyson Chandler n'essaye même pas d'attraper la balle. Il était tout seul ! Tyson et Kenyon Martin devraient chercher à recevoir le ballon. Du coup, Carmelo perd des ballons et les commentateurs ne sont pas fichus de penser que les mecs devraient peut être essayer d'attraper la balle."
Jim Boeheim ne s'en prend pas seulement aux deux intérieurs des Knicks mais plutôt à toute l'équipe, coupable d'abandonner Carmelo Anthony :
"Tyson se plaint de ne jamais avoir la balle mais il n'essaye pas de l'avoir ! Il a marqué deux points quand Hibbert était déjà à 21. Quelle était la différence (entre les deux équipes sur cette série) ? Raymond Felton était à 0/7, Stephenson avait 25 points... Et ils vont tout mettre sur Melo ? Je lui ai dit quand il est parti à New York : ils vont tout mettre sur ton dos !"   "Ils n'avaient aucune chance de gagner. Pablo Prigioni n'a jamais marqué contre la team USA. On a joué 6 ou 7 fois contre l'Argentine, il n'a jamais marqué. Vous avez besoin de joueurs qui peuvent gagner en NBA."
Décidément Jim Boeheim est sacrément remonté lorsque l'on s'en prend à Carmelo Anthony. En revanche, il n'a pas tort, c'est un peu fort de cibler Melo comme seul responsable. Mais l'on notera tout de même que la star des Knicks n'a inscrit que 4 tout petit points en cumulés dans les quatrième QT lors des défaites de New York face aux Pacers (à l'exception faite du premier match au Madison Square Garden)...
Afficher les commentaires (27)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest