C’est officiel : Atlanta a l’une des plus excitantes teams de l’Est

C’est officiel : Atlanta a l’une des plus excitantes teams de l’Est

Les Hawks ont fait partie des grands acteurs de la free agency. Il y a enfin de l'excitation et des ambitions à Atlanta !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Atlanta Hawks ne se cachent plus. La transition a duré suffisamment longtemps, entre la fin de la belle ère Budenholzer qui a vu Atlanta aller en finale de Conférence en 2015, avec quatre All-Stars, et le retour d'une certaine ambition. Travis Schlenk, formé à l'école Warriors, a montré toute son ingéniosité de General Manager ces dernières semaines. Fini la colonie de vacances avec Trae Young en petit génie esseulé. La jeune garde des Hawks a maintenant des joueurs aguerris et prêts à faire passer un cap à la franchise pour l'entourer. Mais comme on dit, à grands pouvoirs, grandes responsabilités.

Avant que le premier match de la saison 2021 ne soit joué, tout le monde ou presque s'accorde à dire que les Hawks font partie des équipes qui ont le mieux travaillé durant la free agency. Ou en tout cas qui ont le plus travaillé, ce qui ne garantit évidemment pas une issue heureuse. En quelques jours, Schlenk est parvenu à attirer dans ses filets des joueurs au profil et à la mentalité clairement absents du groupe jusqu'ici.

Le backcourt

Rajon Rondo a montré avec les Lakers un leadership et une capacité à peser sur les matches que Lloyd Pierce pourra utiliser, notamment pour aider Trae Young à en apprendre encore davantage sur les ficelles du métier. On imagine bien Rondo en mode pain in the ass - qui est un peu son mode par défaut... - pour endurcir un garçon brillant (déjà All-Star, il faut le rappeler) mais qui n'a pas encore eu à se frotter à la rudesse des playoffs.

Puisque Trae Young n'est pas réputé pour sa défense - il ne le sera sans doute jamais - et que Rajon Rondo n'a plus tout à fait ses cannes de 20 ans - il fallait trouver un supplément d'âme et de jambes de ce côté-là. Si beaucoup ont perdu tout espoir de voir Kris Dunn devenir un joueur important de la ligue, Travis Schlenk s'est dit qu'il serait judicieux de relancer le 5e pick de la Draft 2016.

On a vu les limites de Dunn en attaque du côté de Minnesota et Chicago. En faire un spécialiste défensif avec pour seule mission de verrouiller des joueurs sur un temps de jeu adapté est en revanche un pari très intéressant. A 26 ans, c'est vers cela que l'ancien joueur de Providence doit se tourner et c'est de cette manière qu'il restera dans la ligue et signera des contrats plus avantageux.

Sur le poste 2, où on a pu voir Kevin Huerter monter tranquillement en régime malgré une saison tronquée, Atlanta a frappé assez fort. Beaucoup d'équipes voulaient Bogdan Bogdanovic, identifié comme une pièce manquante pour affirmer des espoirs de titre. C'était le cas de Milwaukee, qui s'est loupé sur le plan réglementaire et n'a pu faire valider de sign and trade pour le Serbe. Les Hawks ont sauté sur l'occasion, en promettant à l'ancien crack d'Euroleague, dont on a vu qu'il était capable de briller en NBA avec Sacramento, un projet un peu plus ambitieux que celui des Kings à court terme.

Le Grand LIVE de la Free Agency NBA équipe par équipe

Le frontcourt

Danilo Gallinari avait sous-entendu qu'il se voyait bien rejoindre un contender après une saison sympathique mais assez loin des espoirs de titre avec OKC. Un joli chèque et l'ambition des Hawks ont convaincu l'Italien de déménager en Georgie. Depuis que les blessures le laissent tranquille, "Gallo" est un métronome en termes d'efficacité, notamment sur la ligne. Et, à 32 ans, un superbe renfort pour Atlanta, même si son rôle dans un premier temps ne sera pas forcément celui auquel on s'attendait.

A l'aile, Atlanta a aussi fait deux moves discrets mais qui donnent justement de la profondeur et de la consistance à ce groupe. Tony Snell, arrivé de Detroit via un trade, et le free agent Solomon Hill, 29 ans tous les deux, joueront sans doute les utilités, à moins que la jeune garde n'ait du mal à assumer les ambitions nouvelles de l'équipe.

Via la Draft, les Hawks ont aussi misé sur un intérieur, le jeune Onyeka Okongwu, avec le 6e pick. Le parcours et les qualités d'Okongwu incitent à l'optimisme et on vous en a justement parlé dans un petit portrait cette semaine.

Onyeka Okongwu est votre nouveau joueur préféré, mais vous ne le savez pas encore

Quelle rotation ?

C'est presque bizarre à écrire, mais les Hawks sont assez deep cette année. C'est ce qui pourrait faire leur force dans la course à l'une des 8 premières places à l'Est. Il y aura des choix à faire en termes de répartition des minutes, notamment entre les joueurs un peu expérimentés et les jeunes sur lesquels Schlenk a misé à son arrivée. Chris Herring d'ESPN expliquait cette semaine dans le podcast de Zach Lowe, que le péril était justement dans cette mixité pour les Hawks, entre des jeunes aux dents longues et des vétérans qui ne sont pas venus pour beurrer des sandwiches.

Le seul joueur assuré d'être titulaire au sein du backcourt, c'est évidemment Trae Young. Lloyd Pierce va devoir choisir désormais avec qui il souhaite l'associer. Contrairement à la saison passée, il a désormais des options à sa disposition :

  • jouer sur le côté "Mini Splash Brothers" de Trae Young et Kevin Huerter comme il l'avait imaginé en les draftant en 2018
  • faire du plus traditionnel, mais aussi du très offensif avec Bogdanovic en 2, lui qui a plus souvent été remplaçant que titulaire à Sacramento ces deux dernières années (45 contre 131)
  • vouloir absolument avoir Rondo d'entrée pour profiter directement de son expérience et de son côté floor general, pour épargner à Young les tâches d'organisation et démarrer dans un système à deux meneurs

Pour les forwards, Schlenk a annoncé mardi dans un zoom privé avec des abonnés à l'année que Danilo Gallinari était venu à Atlanta en sachant qu'il serait probablement remplaçant de John Collins sur le poste 4. Poste 3 de formation, l'Italien manque de mobilité pour défendre sur des ailiers dynamiques et les Hawks semblent clairement vouloir l'utiliser en dynamiteur offensif depuis le banc. Peut-être pas une mauvaise idée, effectivement. Cela ne durera peut-être qu'un temps si la mayonnaise ne prend pas et des rumeurs voient déjà Collins être tradé en cours de saison.

Schlenk, comme Pierce, veulent continuer de faire confiance à De'Andre Hunter, discret mais apprécié, sur le poste 3 dans le cinq de départ. Le champion NCAA avec Virginia n'a pas crevé l'écran lors de sa saison rookie mais ses efforts et sa maturité ont beaucoup plu en interne, le tout à 41% d'efficacité globale et 35% à 3 points, ce qui peut laisser présager de bonnes choses.

A l'intérieur, Clint Capela devrait débuter, lui qui n'a pas encore porté le maillot des Hawks depuis son trade. De quoi amener une vraie présence défensive près du cercle, dans un groupe qui manquait jusque-là de cette orientation. En back up, Onyeka Okongwu aura l'occasion de se montrer, tout en apportant des qualités un peu différentes de celle du Suisse, puisque le désormais ex-pensionnaire de USC n'hésite plus à s'éloigner un peu du panier.

On partirait donc sur une rotation comme celle-ci :

PG- Trae Young/Rajon Rondo/Kris Dunn
SG- Bogdan Bogdanovic/Kevin Huerter
SF- De'Andre Hunter/Cam Reddish/Tony Snell/Solomon Hill
PF- John Collins/Danilo Gallinari
C- Clint Capela/Onyeka Okongwu/Bruno Fernando

Si on prend les 8 derniers qualifiés pour les playoffs à l'Est que sont Milwaukee, Toronto, Boston, Miami, Philadelphie, Brooklyn, Indiana et Orlando, on peut pour le moment supposer que seuls les Pacers et le Magic auront un peu plus de mal à y retourner. Atlanta, sur le papier, n'a pas moins fière allure que ces deux franchises et une place entre la 6e et la 8e est donc tout à fait envisageable.

Les Hawks vont aussi redécouvrir la pression. Lloyd Pierce ne fait pas l'unanimité auprès des fans et le head coach d'Atlanta va devoir composer, pour la première fois, avec des attentes élevées. Le front office sera très probablement tenté de changer de stratège si à mi-parcours les Hawks ne sont pas dans le tempo espéré.

En attendant, il y a un peu d'excitation autour de l'équipe et c'est déjà une première petite victoire pour une organisation qui a souvent eu du mal à en susciter ces dernières années.

LISTING complet de tous les trades et signatures

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest