CQFR : Doncic écrit sa légende, Mitchell on fire et les Sixers sweepés !

CQFR : Doncic écrit sa légende, Mitchell on fire et les Sixers sweepés !

Voici ce qu'il fallait retenir des 4 matches de la nuit en NBA. Luka Doncic et Donovan Mitchell ont vendu du rêve. Pas les Sixers...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Celtics - Sixers : 110-106 (4-0)

Clippers - Mavs : 133-135, après prolongation (2-2)

Raptors - Nets : 150-122 (4-0)

Nuggets - Jazz : 127-129 (1-3)

---

- C'est toujours sympa quand le premier match que tu regardes à ton retour de vacances se finit en prolongation sur un shoot d'un joueur déjà appelé à devenir légendaire. Trois semaines de sevrage de NBA en live et BANG, Luka Doncic m'a rappelé pourquoi les playoffs NBA en direct étaient le meilleur pourvoyeur de frisson et d'adrénaline sur cette planète.

Les Dallas Mavericks sont revenus à 2-2 dans leur série contre les Los Angeles Clippers et on imagine que Mark Cuban a déjà préparé une statue du Slovène devant l'Americain Airlines Center. Non seulement Luka Doncic a sorti un match démentiel sur le plan statistique (43 points, 17 rebonds et 13 passes), mais il a aussi et surtout rentré ce tir culte.

- On suppose que Paul George a trouvé que c'était un "mauvais tir", mais qu'il s'est abstenu de le dire comme après le shoot iconique de Damian Lillard la saison dernière. "Playoffs P" est bien trop en difficulté dans cette série (3/14 cette nuit) pour faire la fine bouche.

- On rappelle que Doncic s'est tordu la cheville 48 heures plus tôt et était incertain... Durant cette soirée magique, l'ancien Madrilène est devenu, à 21 ans, le plus jeune joueur de l'histoire à inscrire un game winner au buzzer en playoffs. Il a aussi rejoint Oscar Robertson et Charles Barkley, seuls joueurs jusqu'ici à avoir compilé au moins 40 points, 15 rebonds et 10 passes dans une rencontre de playoffs.

Luka Doncic, qu'est ce que c'est magique ! 

- A chaque exploit de Doncic, on a une pensée pour nos amis des Sacramento Kings, qui ont drafté Marvin Bagley à la place du Slovène. Leur amertume est parfaitement résumée ci-dessous.

- Dans les autres moments marquants de cette rencontre, il faut quand même souligner le "b**** ass" lancé par Seth Curry à Paul George après un panier. Si vous n'êtes pas au courant du passif entre les deux, Thierry Normandie vous l'expliquera bien mieux que nous.

- Montrezl Harrell a bien fait de s'excuser auprès de Luka Doncic avant le match, on préfère voir ça.

- Sinon, on se demande quand même pourquoi c'est Reggie Jackson qui s'est chargé de défendre sur Luka Doncic sur le dernier tir alors que Kawhi Leonard et Paul George étaient sur Maxi Kleber et Seth Curry...

- On se disait que ce ne serait pas facile de se pencher sur un autre match après avoir assisté à ce finish de légende. Heureusement, Donovan Mitchell et Jamal Murray avaient décidé de se lancer dans un duel façon Far West juste après. Mitchell, dont on se demandait s'il arriverait à hausser le ton en post-saison, a sorti un nouveau carton énorme pour propulser le Jazz à 3-1 contre les Nuggets. Avec 51 points à 15/27 (17/18 sur la ligne), l'arrière d'Utah a rejoint Michael Jordan, Wilt Chamberlain et Allen Iverson parmi les seuls joueurs à avoir inscrit 50 points à plus d'une reprise dans une campagne de playoffs. Mitchell a inscrit 18 de ses 51 points dans le dernier quart-temps pour permettre à son équipe de résister aux 50 pions de Murray.

- Le syndrome Fred VanVleet continue de très bien fonctionner avec Mike Conley, auteur de 26 points pour son deuxième match après la naissance de son fils. Rudy Gobert, lui, a fini en double-double avec 17 points et 11 rebonds.

- Un peu plus tôt dans la soirée, on a très vraisemblablement vu les dernières minutes de Brett Brown sur le banc des Philadelphie Sixers. Brown est un coach apprécié et appréciable, toujours bon client, et pas seul responsable du fiasco. Mais se faire sweeper au 1er tour après avoir déjà vécu des désillusions les saisons précédentes, c'est sans doute trop. Philly a perdu un 4e match contre Boston, sous les coups du tandem Kemba Walker-Jayson Tatum (60 points à eux deux). Joel Embiid (30 points, 10 rebonds) a fait de son mieux, mais il y a un écart de maîtrise collective et d'identité de jeu trop important entre ces deux équipes. La fin d'année va être animée en Pennsylvanie.

- Il y a eu un autre coup de balai cette nuit, un peu plus attendu celui-là. Toronto a plié l'affaire face aux Brooklyn Nets, arrivés dans la bille avec assez de blessés et de joueurs forfaits pour composer une équipe entière. Les champions en titre ont fait le job, particulièrement leur second unit. Les remplaçants des Raptors ont inscrit... 100 points sur les 150 de leur équipe. Serbe Ibaka et Norman Powell ont compilé 56 points à eux deux.

- On connaît donc la première affiche des demi-finales de Conf' à l'Est : Toronto-Boston. Logiquement, ça devrait quand même durer un peu plus longtemps que lors de leurs premiers tours respectifs...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest